Lily-Rose Depp : « Mes modèles, ce sont les femmes de ma vie »

Par  |  | Aucun Commentaire

Lily-Rose Depp est à l'affiche du film Les Fauves, sorti le 23 janvier 2019, dont madmoiZelle est partenaire. Elle raconte son adolescence et son rapport à son métier au micro de Sois gentille, dis merci, fais un bisou !

En partenariat avec Diaphana (Notre Manifeste).

Abonne-toi à Sois gentille, dis merci, fais un bisou !

Sur YouTube • Sur iTunes • Sur SoundCloud • Sur FeedPress

Lorsque j’ai demandé à Lily-Rose Depp le pire conseil qu’on lui ait donné dans la vie, elle a séché. Et c’était bien compréhensible : rencontrée à l’occasion de la promotion du film Les Fauves, dont madmoiZelle est partenaire, l’actrice m’a confié le meilleur conseil qu’elle ait reçu. Le voici :

« Ne laisse personne te définir, toi seule sais qui tu es et ce dont tu as besoin »

Et n’est-ce pas là la meilleure défense contre les pires conseils, façon fais ceci, fais pas ça, et autres tu n’y arriveras pas ?

Lily-Rose Depp se raconte

J’aurais voulu avoir davantage de temps avec Lily-Rose, mais j’ai saisi la première occasion qui s’est présentée pour lui tendre mon micro. Je voulais entendre son histoire racontée par elle-même, et pas à travers la presse people, des on-dits ou des photos volées.

J’aurais détesté avoir des parents connus, parce que j’aurais haï être jugée en permanence par rapport à eux, à leur notoriété.

« Fille de » me semble être à la fois le qualificatif le moins pertinent et le reproche le plus injuste que l’on puisse faire à quelqu’un : comme si l’on choisissait de naître ici ou là, comme si l’on portait une quelconque responsabilité dans ce hasard.

Est-ce que j’aurais voulu naître dans un milieu plus aisé que le mien, qui m’aurait ouvert d’autres portes ? Oui, sans doute. Est-ce que j’aurais été plus heureuse, est-ce que j’aurais eu plus de réussite ? Mais qu’en sais-je ?!

Alors ce n’est pas la fille d’un couple célèbre que j’ai voulu interviewer : c’est une jeune mannequin et actrice au jeu captivant que j’ai voulu rencontrer.

Shownotes de l’épisode avec Lily-Rose Depp

Lily-Rose Depp est à l’affiche du film Les Fauves, actuellement au cinéma !

View this post on Instagram

💘 Rp @lukegilford : I’ve been thinking a lot about the idea of intimacy. It’s an important element in my work and a feeling I often try to convey in my films and photographs. I believe intimacy is developed the same way as a relationship – through mutual trust & respect, and over time. True intimacy cannot be forced and it’s not a one way street. It is so powerful because it takes a real connection to exist, and real connections take work, patience, and love. With this in mind, my friend Lily Rose Depp and I decided to start a new series of photographs together. We shared references over the course of weeks, many of them of her mother — obviously a very personal process for Lily. We went and bought a wig inspired by a shoot her mother had done decades before, and spent a couple days hanging out and taking photos together at home. It was just the two of us and our friend Walker, no crew whatsoever. The images of her in bed and crying especially move me because they are so honest. This experience was so inspiring because it reminded me how rewarding it is to collaborate with friends, and how meaningful it is to create authentic trust and intimacy. ❤️

A post shared by Lily-Rose Depp (@lilyrose_depp) on

Retrouve tous les épisodes de Sois gentille, dis merci, fais un bisou !

— Photo de ©Camille de Chenay KAZAK

Abonne-toi à Sois gentille, dis merci, fais un bisou !

Sur YouTube • Sur iTunes • Sur SoundCloud • Sur FeedPress

Clemence Bodoc

Clemence Bodoc

Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires

Lol'ô

Mais... pourquoi ? Si c'est ses références, c'est comme ça, il y a des règles sur ce qu'on doit avoir vu selon son âge ou bien où on a grandi? Fin je sais pas, ils sont un peu étranges ces reproches.
T'as raison, je me suis peut-être un peu emportée. 8)