L’équitation, ce sport très féminin… avec peu de femmes à haut niveau

Par  |  | 13 commentaires

Dans les cours d'équitation, les petites filles se bousculent dès le plus jeune âge. Pourtant en haut des podiums se tiennent essentiellement des hommes. Rencontre avec celle qui se dresse entre eux au Grand National de Jardy.

Dans les cours d’équitation, les petites filles se bousculent dès le plus jeune âge. Pourtant en haut des podiums se tiennent essentiellement des hommes. Rencontre avec celle qui se dresse entre eux au Grand National de Jardy.

Conquérantes épisode 18 sur l’équitation

Gwendolen Fer est une championne française de concours complet, le triathlon équestre qui demande une maîtrise du saut d’obstacle, du dressage et du cross.

Elle devient en 2017 comme la première femme française à remporter un CCI 5* à Pau, un concours complet international de la plus haute difficulté.

Gwendolen raconte comment elle en est arrivée à ce niveau, son amour des chevaux et de l’adrénaline, et sa passion pour l’enseignement dans le sport-étude qu’elle a créé.

En parlant de Gwendolen…

Ne loupe aucun épisode de Conquérantes

Conquérantes est le podcast de madmoiZelle sur les femmes, les sportives, tes futures héroïnes, celles qui vont te donner envie de soulever des montagnes, de briser des barrières et des chaînes !

Retrouve un nouvel épisode tous les premiers lundis de chaque mois.

Abonne-toi à Conquérantes

Sur iTunesSur SpotifySur DeezerSur YouTube

À lire aussi : Les femmes cyclistes à l’honneur, en attendant le Tour de France

Alix Martineau

Alix Martineau

Alix Martineau, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et rigole très, très fort.

Tous ses articles

Commentaires

Mijou

@VeuxTu Merci de ton gentil mot :fleur:. J'ai longtemps alterné entre la culpabilité de ce que j'avais pu faire ou cautionner par mon silence (par ignorance ou par contraire, par dépit parfois aussi, il faut le reconnaitre), et la détresse de ne pouvoir tous les sauver. Et aussi le sentiment d'abandonner "mes" chevaux en quittant mes différents postes, puis ce milieu.
J'ai maintenant mon cheval à moi, je fais de mon mieux pour lui, me remettant sans cesse en question, et j'essaie de répandre la bonne parole à qui est pret.e à l'écouter et à changer ses façons de faire... Mais c'est malheureusement bien rare, le monde de l'équitation étant gangrené par ses préjugés et ses habitudes toxiques...
 
Dernière édition :