Perfect Life, la série avec de vraies meufs de la vraie vie

Perfect Life a enchanté Kalindi et tout le public du festival CanneSéries avec. Actuellement en compétition, cette série espagnole parle des vraies meufs de la vraie vie, et ça fait du bien !

Perfect Life, la série avec de vraies meufs de la vraie vie

Hier après-midi, au festival CanneSéries, l’équipe espagnole de la série Perfect Life a monté le tapis rose, dans des robes fantastiques et avec la banane.

Les trois actrices principales de la série espagnole créée par Leticia Dolera (aussi actrice dans son propre show) étaient solaires et rieuses, à l’instar des festivaliers qui se pressaient pour prendre des photos d’elles.

Déjate Llevar, de son titre original, allait être projetée dans la salle de cinéma Louis Lumière, et je ne m’attendais pas à ce que j’allais voir !

Perfect Life, de quoi ça parle ?

Maria, Esther et Cristina, sont trois femmes très liées qui veulent donner un second souffle à une vie qui ne les satisfait plus.

L’une se fait larguer par son futur mari, l’autre n’arrive pas à faire décoller sa carrière et la dernière ne veut plus de mômes, à l’inverse de son mec qui la considère comme une poule pondeuse.

C’en est trop pour ces trois femmes qui ont besoin d’un shooter de jouvence et décident de foncer tête baissée dans une nouvelle vie.

Maria, que l’on voit le plus à l’écran dans les deux premiers épisodes, décide un jour de se couper les cheveux avec des ciseaux de cuisine, de prendre de la MDMA pour aller à l’anniversaire d’une enfant, et de coucher avec le jardinier sans capote dans le château gonflable prévu pour les mômes.

De cette idylle express, nait quelque chose d’important ! Car Maria tombe enceinte, ce qui contrarie sacrément tous ses plans de vie.

D’autant que le père de son enfant est handicapé mental…

Perfect Life, des portraits francs

Perfect Life présente une bande de meufs dont les préoccupations pourraient être les miennes, les tiennes, douce lectrice, et celles de nos voisines.

Ici, les femmes sont celles de la vraie vie, à qui il arrive des merdes, qui pètent des plombs, parlent crûment. 

La réalisatrice est parvenue à capturer quelque chose de réel et moderne qui manquait vraiment à la télévision.

Ces portraits très actuels de femmes, personnellement j’avais besoin d’en voir, et voilà que CanneSéries me les sert sur un plateau d’argent. 

La providence, sans doute, ou alors une nouvelle ère dans laquelle il est possible de créer de la matière humoristique à partir d’histoires de femmes de la vraie vie.

Un kif !

Perfect Life, une série hilarante

Dans la grande salle de cinéma, les éclats de rire ont résonné de partout. Ma voisine de gauche était hilare de bout en bout, et je n’avais pas vu ça depuis longtemps.

La veille, j’avais regardé de vieux épisodes de The Office dans ma chambre d’hôtel et m’étais dit qu’aucune série n’arriverait jamais à me faire autant marrer, que c’était impossible.

De jour en jour ici, le festival CanneSéries me donne tort, puisque deux fois d’affilées, je me suis tapée des barres monumentales devant Magnus et Perfect Life

Et si je n’aime pas beaucoup avoir tort en règle générale, quand on touche au divertissement, je ne demande que ça.

Perfect Life n’a pas encore de date de sortie, mais je te tiens au courant, douce lectrice, dès que j’ai des infos !

À lire aussi : Les dernières heures de CanneSéries, c’était comment ? (Carnet de bord)

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!