Les trucs les plus chelou auxquels on pense pendant le sexe

L'esprit humain peut avoir tendance à s'égarer. Ainsi, il arrive d'être est à cheval nue sur un mec et de s'apercevoir qu'on pense au sens de la vie. Voici les trucs les plus bizarres que la rédac et des madmoiZelles ont pensé en faisant l'amour.

Les trucs les plus chelou auxquels on pense pendant le sexestokpic / Pixabay

Faire l’amour est une bien belle activité hivernale qui permet réchauffement de l’ambiance et lâcher-prise.

Sauf quand ton cerveau refuse de déconnecter et t’emmène dans des contrées des plus cheloues, alors que toi tu voulais juste apprécier un cunni à la base.

J’ai demandé aux meufs de la rédac de madmoiZelle de me confier les pensées les plus bizarres qui les ont déjà traversées à un moment peu propice. 

Penser à une blague pendant le sexe

J’ouvre le bal des confessions intimes avec cette histoire qui a à peine quelques jours.

Je mange toujours des biscuits après le dîner (pour me récompenser de m’être nourrie sainement le reste de la journée, évidemment).

L’autre soir, mon amant a appelé mes gâteaux fétiches des « Bisc’n’croûte » et ça m’a fait rire 5 bonnes minutes.

J’y ai repensé plus tard dans la soirée et je n’ai pas pu m’empêcher de m’esclaffer à nouveau.

Peut-être que j’étais en train de faire une fellation à ce moment-là. Peut-être.

Faire sa liste de courses pendant le sexe

Ce n’est pas qu’un vieux cliché, c’est une réalité pour les cerveaux en ébullition qui ont du mal à débrancher pendant l’amour, comme celui d’Océane :

« Moi j’ai rien de drôle à raconter… Je pense BEAUCOUP pendant le sexe, c’est quelque chose sur lequel j’ai dû travailler.

Me forcer à être dans l’instant présent, à être dans mon corps, pour ne pas penser à 472 trucs ce qui est contre-productif pour la fusion et le plaisir.

Je peux penser à ma to-do list, à ce que je vais acheter aux courses, au planning de la journée, à une discussion que j’ai eu plus tôt…

Et ce n’est pas signe que je m’ennuie ou que le sexe n’est pas bon, c’est juste mon cerveau qui est en pilote automatique et qui pense tout le temps ! »

Astuce pour éviter d’être complètement ailleurs quand ton partenaire est, lui, complètement là (oui, juste là, DANS TON CORPS), ne pas chercher à faire fuir les pensées mais poser son attention sur les sensations !

Ah t'es là toi.

C’est ce qui fonctionne en tout cas pour cette anonyme qui a une légère tendance à partir dans tous les sens :

« Quand on commence à se chauffer, parfois j’essaye de me rappeler quand était la dernière fois que j’ai joui.

Je me demande assez souvent jusqu’où je peux voir dans les narines de mon partenaire s’il se trouve au-dessus de moi.

Quand je suis chez quelqu’un d’autre, parfois je décroche de l’action et je me demande si les voisins entendent, s’ils sont contents, si ça les gêne, si d’autres personnes en train de niquer se trouvent dans des appartements adjacents.

Je pense à plein de trucs à la con, du coup j’aime bien le BDSM, parce que ça m’empêche de réfléchir à tout et n’importe quoi, ça me permet de rester focus sur l’instant présent. »

Penser à The Office pendant le sexe

Notre chère rédac cheffe a beaucoup de talent pour écumer Twitter à la recherche de rigolade.

Mais parfois, cela prend peut-être un peu trop de place dans sa vie personnelle :

« Il faut savoir quelque chose à mon sujet : je dis « fuck » pendant le sexe. Genre « Ooooh fuck », quand ça fait du bien.

Ça ne vient pas d’une surconsommation de porno américain, mais plutôt d’une habitude de vie, car je dis « fuck » au quotidien aussi (généralement quand je me cogne le petit orteil, ce qui est moins agréable).

Sauf que je me suis faite mindfuck par Twitter :

Du coup, pendant le sexe, j’ai toujours 1 seconde où je pense à ce tweet, et par conséquent, à cette scène incroyable de la série The Office :

Heureusement, mon cerveau passe vite à autre chose, mais je pense que me suis fait pavlovler la gueule… Je suis condamnée à avoir Michael Scott en tête pendant le cul.»

Pauvre petite Mymy. Tant que tu n’as pas la tête de Dwight en persistance rétinienne, ta libido devrait être sauve.

Penser à secouer ses tifs pendant le sexe

Les magazines ne sont pas toujours du meilleur conseil en matière de sexualité (sauf madmoiZelle, toujours pointu et chatoyant).

Pour preuve cette belle anecdote signé Kalindi :

« Avant, j’adorais les magazines féminins. J’en achetais tout le temps.

Un soir, j’ai lu dans l’un d’eux que si on voulait avoir un orgasme de fou, il fallait secouer la tête de gauche à droite au moment où ça venait, pour que le plaisir se propage à nous en faire perdre la boule. 

Un soir, en pleine action, alors que j’étais à deux doigts de jouir, j’ai repensé à cet article et j’ai secoué ma tête comme la meuf dans l’Exorciste, de gauche à droite, ultra rapidement.

Le mec avec qui j’ai couché a paniqué, il a cru que je faisais une espèce de crise d’épilepsie. J’ai beaucoup ri mais jamais joui. »

Et la technique de la coconut alors, info ou intox ? Pensez-y.

Penser à moi pendant le sexe

Ravie d’avoir initié cette collecte de témoignages pour apprendre que Doro, qui réalise et monte les vidéos de ma chaîne YouTube, a parfois une pensée pour moi au lit : 

« J’ai tendance à être bruyante quand je prends mon pied. Le problème, c’est que parfois, des mots sortent de ma bouche.

Ne regardant pas de porno, ce qui me vient en tête, c’est la seule partie de mon quotidien où une meuf ferait ce genre de bruit, c’est-à-dire quand on tourne des sketchs dans les Boîte à Q avec Queen Camille.

Du coup, ça me fait me demander si je fais des petits bruits comiques ridicules de type « ouh aah oh oui ouhalala hihi », assez peu sexy mais vraiment marrants. » 

Penser à sa maîtresse pendant le sexe

Il ne s’agit pas ici d’imaginer son amante alors que l’on couche avec sa femme. Non, Axelle pense bien à sa maîtresse du primaire :

« Parfois, je suis à fond mais si mon regard se fixe sur la porte, j’imagine toujours ma maîtresse de CP, Violaine, qui entre dans la chambre. Et elle me regarde avec des grands yeux, horrifiée du spectacle qui s’offre à elle.

Et ça, ça me déchauffe pas mal. Sorry Violaine, je voulais pas te décevoir ! »

Marrant (ou pas), comme nos pensées peuvent venir nous troller et faire ressortir notre culpabilité enfouie (le sexe, c’est sale, je vous le rappelle).

Et toi, quels sont les trucs les plus chelous que tu t’es surprise à penser pendant le sexe ? 

À lire aussi : Lettre à ce mec qui avait trop « besoin de sexe » pour être sympa

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

MaryPoppinz

Penser à mes chats
Penser à mes ongles de pieds
...
et à tellement d'autres choses en fait !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!