Ce qui arrive aux pénis des hommes qui couchent trop

Aujourd'hui, ayons une pensée pour ces teub qui n'ont rien demandé et se retrouvent élimées à force d'être fourrées dans tout et n'importe quoi.

Ce qui arrive aux pénis des hommes qui couchent trop

Quand nous préoccupons-nous des pénis ? Ces organes caverneux, parfois fiers et droits, parfois timides et discrets ?

Ces pénis si endommagés par l’appétit sexuel de leurs propriétaires, dans l’indifférence générale ?

Les pénis abîmés par trop de relations sexuelles

Heureusement, une image circule pour lever le voile sur les dommages causés aux pénis par un trop grand nombre de vagins visités.

Les vagins abîmés par trop de relations sexuelles

Tu l’auras compris, je l’espère : cette image est satirique ! Je l’ai traduite en français après l’avoir vue partagée sur Twitter en anglais.

C’est une référence directe au genre de fausse information qui circule pour « dénoncer » les dommages prétendument causés au vagin et à la vulve par un trop grand nombre de partenaires.

Des images comme celle dont Queen Camille, rédac sexo sur madmoiZelle et YouTube (abonne-toi !), parle ici :

Si ce genre d’image n’existe pas pour les pénis, sauf de façon satirique, c’est parce que la sexualité féminine est encore et toujours tabou.

Une femme qui couche pour le plaisir, avec plusieurs partenaires, ce n’est pas une femme « bien » et c’est ce qu’expriment ces comparaisons hasardeuses entre un vagin et un steak de thon.

Le plus « rigolo » si j’ose dire c’est que ces images parlent toujours d’un grand nombre de partenaires et non d’un grand nombre de relations sexuelles.

Avoir 100 pénétrations du même pénis « n’endommagerait » rien, alors qu’expérimenter 100 teub différentes, ce serait la mort du vagin et de la vulve.

En résumé, on peut niquer mille fois une personne, mais pas une fois mille personnes, comme disait l’autre…

Le sexe n’abîme pas les organes génitaux

Je profite de cette image satirique, que je t’encourage à envoyer à toute personne prétendant que ta chatte est démolie par ta vie sexuelle, pour rappeler une évidence.

Le sexe n’endommage pas les organes génitaux ! Sauf éventuellement en cas de lubrification insuffisante (le lube est ton ami) ou de souci de santé type vaginisme.

Avec une attention prêtée au potentiel risque d’IST et/ou de grossesse non désirée, tout le monde se portera bien.

Si le sexe est douloureux, ce n’est pas une fatalité, c’est quelque chose dont il faut parler avec un ou une professionnelle de santé.

Alors vis ta vie comme tu l’entends, avec zéro pénis, un pénis, ou mille pénis. Ni ton sexe, ni celui des autres n’en pâtira !

À lire aussi : 6 hommes expliquent comment toucher leur zob sans leur faire mal

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Morgane_Z_blogueuse_sexo

Merci pour cet article qui était bien nécessaire après les images de vulves totalement fausses circulant sur twitter ou autres réseaux sociaux pour le fameux "ten years challenge". L'image de 2009 montrait une vulve avec les grandes lèvres recouvrant les petites lèvres, alors que l'image de 2019 montrait une vulve dont les petites lèvres ressortaient. Il s'agit seulement de 2 vulves différentes, les rapports sexuels n'ayant pas d'impact sur l'anatomie de la vulve... Ceux qui disent ça mettent un peu trop d'importance sur le pouvoir des pénis, désolée les mecs mais votre bite n'a pas le pouvoir de transformer notre anatomie vulvaire !!

Comme l'a publié Lady Shagass : "Entendu ce jour de la voix d'un homme : "Je trouve que la bite est surcôtée, que la pénétration est surcôtée et que la chatte est sous-côtée". On vous laisse méditer dessus."

https://twitter.com/LadyShagass/status/1092461048404291584

Morgane.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!