M’imaginer avec un autre a réveillé notre libido


Cette lectrice de Rockie est en couple avec le même homme depuis onze ans. Confrontée à une baisse de libido, elle a commencé à parler avec son conjoint de la possibilité “d’ouvrir” leur couple à d’autres partenaires sexuels.

M’imaginer avec un autre a réveillé notre libido

J’ai 35 ans et je suis en couple depuis onze ans avec celui qui est devenu le père de mes enfants. Celui-là même avec lequel je me découvrais il y a onze ans une certaine tendance à l’addiction sexuelle, une maladie que l’on s’était transmise, sans parvenir à se mettre d’accord sur qui l’avait attrapé le premier. Et puis ça nous est passé, avec l’âge, les années, les grossesses, les journées trop chargées, les enfants, l’abonnement Netflix…

Baisse de libido et tensions

C’est sûrement d’une banalité affligeante, mais ça m’est passé plus vite à moi qu’à lui, de quoi faire rapidement naître des tensions autour de cette question. Et qu’est-ce que c’est pénible ces discussions : comment se forcer à avoir du désir, si le désir est justement hors de la sphère du conscient, du contrôle, de la décision ?

On en a beaucoup parlé, et déjà, ça a fait baisser la tension dans la relation. Mais ça ne règle pas forcément le problème… Et puis une idée est venue de l’extérieur : « ouvrir » le couple.

[optin-monster-shortcode id= »lhakywoglmenrtsgvem1″]

On a reçu l’année dernière des copains à la maison quelques jours, et au cours d’une de ces longues discussions franches et intimes qu’on peut avoir entre meufs, elle m’explique que pour eux, le contrat de départ c’est un couple libre : chacun peut aller voir ailleurs, la seule condition étant de ne pas le dire à l’autre pour ne pas le faire souffrir. Leur idée c’est de se dire que « aimer l’autre c’est vouloir son bonheur, qu’il le trouve avec moi ou ailleurs ». Ils sont en couple depuis plus longtemps que nous, et ça a l’air de leur réussir.

Ouvrir son couple, ou en faire un fantasme ?

Ça m’a travaillé un moment et puis j’ai fini par en parler à mon homme. Il m’a tout de suite dit qu’il trouvait ça intelligent, et qu’il n’avait rien contre l’idée de m’imaginer avec un autre. Au fur et à mesure c’est devenu plus que ça, il fantasmait souvent sur cette idée, moi avec un autre homme, et je dois dire que ça a eu un effet assez bluffant sur moi. À chaque fois qu’il commence à aborder l’idée de me voir avec un autre (toute sorte de scènes fantasmées, mais en gros avec à chaque fois un autre homme et moi), ça réveille illico ma libido.

C’est souvent dans ce sens, mais ça nous est déjà arrivé d’imaginer l’inverse (lui avec une autre), et ça marche aussi ! Il suffit de commencer à évoquer l’idée pour nous sortir de la torpeur… Je suis passée au présent parce que c’est toujours le cas un an après. Je dois dire qu’on n’est encore jamais passé à l’acte, et que peut-être que ce ne sera même jamais le cas. On n’en sait rien. Mais ça nous va bien de nous imaginer chacun libre, avec cette possibilité de glisser un jour dans d’autres draps, sans culpabilité. Je crois que ça a mis de l’oxygène dans la relation.

Aujourd’hui, on n’a évidemment pas retrouvé notre rythme des premiers mois, nos ébats sont irréguliers (et heureusement, quelle monotonie sinon…) Mais de mon côté, ça reste un recours : quand je sens que le moteur ne démarre pas, je mets la machine à fantasmes en marche et hop, c’est parti !

Tu as déjà abordé la question du couple libre dans ton couple ? Vous êtes déjà passé·es à l’acte ? Viens en parler dans les commentaires !

 

Une madmoiZelle

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!