Les meilleurs tweets du #December21st, le jour où Black Twitter a obtenu des super pouvoirs


Aujourd'hui, lundi 21 décembre 2020, il s’est passé un truc dingue : tous les Noirs du monde ont obtenu des « super pouvoirs ». Non, il ne s’agit pas du pitch d’une nouvelle série d’action à gros budget, mais bien un phénomène né et porté par Twitter, et plus particulièrement le Black Twitter…

Les meilleurs tweets du #December21st, le jour où Black Twitter a obtenu des super pouvoirsTwitter / @98Toks

« Je sais que les gens qui ne sont pas sur le “Black Twitter” nous regardent d’un air paumé en se demandant c’est quoi le bail avec le 21 décembre… »

Ce tweet, qui a engrangé plus de 18 000 fav, n’est que l’un des nombreux exemples d’un mème que vous avez peut-être vu passer sur le réseau social à l’oiseau bleu. Des milliers d’internautes noirs plaisantent en effet sur l’arrivée de « super pouvoirs » qui se révèleraient à eux le 21 décembre…

Le #December21st du Black Twitter

Cette histoire de #December21st commence quand @lottidot, une jeune femme un peu new age (et anti-vax, hein), tweete ceci en réponse au vaccin contre le coronavirus :

En tant que personnes noires, génétiquement nous sommes plus forts et plus intelligents que tout le monde, nous sommes plus créatifs, le 21 décembre notre Véritable ADN sera déverouillé et la majorité d’entre nous sera capable de réaliser des choses que nous pensions relever de la fiction. Apprenez qui nous sommes en tant que peuple, ils veulent nous rendre médiocres. 

Et ainsi est née, par accident, une nouvelle fête culturelle dans la communauté noire. Un scénario qu’on jurerait tout droit sorti du comics Black, qui évoque cette éventualité d’un monde où seuls les Noirs posséderaient des super pouvoirs…

Il n’en fallait pas plus. Black Twitter était lancé.

Un 21 décembre pas comme les autres sur le Black Twitter

Les tweets, en ce jour nouvellement crucial dans l’histoire afro, ont donc déferlé.

21 décembre on y va, mothefuckers !

Moi qui fait un rapport à mon nouveau boss le 22 décembre

J’allais au lit quand soudain…

Moi et ma mère quand j’essaye de me transformer en Super Sayan à 4 heures du mat’

Moi cette nuit à minuit

Devine qui n’aura pas ses pouvoirs le 21

Les Avengers noirs, assemble !

Pourquoi est-ce que je viens juste de voir Princess Nokia essayer de marcher sur l’eau et tomber dans le puis omg

Moi qui voyage dans le temps pour voir la reine Elizabeth et le prince Charles en train de planifier la mort de Diana

En train de tester mes pouvoirs de téléportation et je me suis retrouvé à un meeting du KKK

Je viens juste de trouver bébé Trump en 1946. Je reviens lol

Virgil Abloh n’est pas autorisé à designer nos super costumes

Kim qui regarde Kanye et ses enfants voler à travers la maison

Le fait qu’un SEUL tweet a provoqué la plupart du contenu de ce soir est incroyable

Intéressant et créativement stimulant, surtout quand on sait que, mis à part Black Panther (dont le héros Chadwick Boseman est tragiquement décédé à l’âge de 42 ans d’un cancer du colon il y a quelques mois), Storm ou encore Black Lightening, la sous-représentation à grande échelle des super héros noirs reste au mieux endémique. 

(Et de manière intéressante, quand ces héros existent, on leur colle souvent des pouvoirs d’électricité, rapport au fait qu’ils pourraient ainsi plus facilement être « éteignables ».)

Le pouvoir de Black Twitter en action

Mais d’ailleurs, le Black Twitter, c’est quoi ? On aime cette définition de Buzzfeed News :

« Le Black Twitter, en gros, c’est un groupe formé par des milliers d’internautes noirs (bien que, pour être précis, tout le monde n’est pas noir dans le Black Twitter, et toutes les personnes noires ne font pas partie du Black Twitter) qui :

Sont intéressés par les questions d’identité

Tweetent BEAUCOUP. »

Ce n’est pas un club fermé ni une association, mais un groupe informel comme il en existe tant sur les réseaux. Là où certaines partagent leur amour de la K-Pop ou leur passion pour les jeux vidéo, c’est la question de la couleur de peau et une aisance particulière sur le réseau à l’oiseau bleu qui lient les membres du « Black Twitter ».

Mais plus particulièrement, le talent premier du Black Twitter semble être de parvenir à transformer une souffrance, comme une invisibilisation, une marginalisation ou la violence du racisme en moments de rire. 

À l’image du blues ou du hip hop, deux arts formés sur les décombres des ghettos ravagés par la misère et les inégalités, Black Twitter utilise ce qui fait souffrir pour en créer quelque chose d’essentiel et mettre du baume à l’âme de tous, Noirs donc, mais pas seulement.

Car ce que le Black Twitter inaugure devient mainstream.

Pourquoi le mème #December21st a décollé sur Twitter

En 2020, on ne va pas se mentir, on a souffert. Sur fond d’un scénario apocalyptique que même Hollywood n’a pu anticiper, les catastrophes – énormes comme infimes – se sont multipliées sous nos regards atterrés. 

Pandémie mondiale, confinements immobiliers, roue libre de Donald Trump qui conteste une élection présidentielle : tout ça aurait suffi pour sérieusement déstabiliser notre santé mentale. 

Mais il y a eu George Floyd. L’énième meurtre d’un citoyen non armé commis par la police américaine, qui chaque année exécute des centaines d’Afro-Américains sans raison apparente. 

Cette mort, retentissante, a été vécue comme un deuil, une blessure inconsolable dans la psyché noire et dans la diaspora à l’international, occasionnant une vague de manifestations anti-racisme à travers le monde.

Les Noirs, qui ont vu passer en boucle les tortures vécues par George Floyd outre-Atlantique, Michel Zecler en France, et ont encore une fois dû défiler pour défendre leur droit à vivre.

L’urgence sanitaire a elle-même montré les failles de notre société. On le sait, la maladie ne touche pas tout le monde de la même manière : certaines et certains sont en première ligne : les gens précaires, déjà fragiles et en proie à la crise économique ; le personnel soignant, exsangue face à l’urgence sanitaire…

Dans ce contexte, les personnes racisées sont victimes de violences médicales spécifiques (comme, entre autres, le stéréotype du syndrome méditerranéen), ce qui les mène parfois à des théories du complot. 

Comme des tweets conspirationnistes autour du vaccin du Covid…

Le mème #December21st aura donc apporté une réponse ultra efficace à un besoin clair : celui de rire et d’oublier.

Mais aussi de valoriser la communauté noire, à la fois surexposée face au Covid et sous-représentée dans les fictions superhéroïques grand public. 

Une forme de vaccin contre 2020, en quelque sorte ?

À lire aussi : Cinq grandes femmes noires qui m’ont redonné confiance en moi

Mélanie Wanga

Mélanie Wanga


Tous ses articles

Commentaires

Natsu18

Comme dit dans le premier commentaire, je trouve aussi que les articles de ces derniers jours sont vraiment biens !

J'avais remarqué une baisse des articles d'actualité/société (où est-ce que je me trompe ?) Mais je me suis dit que ce devait être temporaire et dû à la transition dans la direction de Madmoizelle.

Je suis super contente de retrouver des articles d'actualité et de sociétés. Ils sont fouillés, très pédagogues, intéressants et biens écrits !
J'étais passée à côté de ce phénomène sur Twitter et l'article ne se contente pas de relayer un fait mais en explique le contexte, les implications et ce que cela signifie.

Bravo pour ce travail et merci !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!