Fêter Noël autrement qu’avec sa famille, ça donne quoi ?


Traditionnellement, Noël est une fête qui rime avec famille et rituels. Alors, à quoi ça ressemble un réveillon sans ses parents et sa fratrie ?

Fêter Noël autrement qu’avec sa famille, ça donne quoi ?

Depuis quatre ans, nous avons décidé avec mon mari de fêter Noël ensemble, et pas chacun dans sa famille comme au début de notre histoire. Et comme nos familles n’habitent pas vraiment à côté, on a renoncé à faire le marathon : dîner du 24 décembre chez l’un, déjeuner du 25 chez l’autre.

On préfère passer Noël dans chaque famille une année sur deux, avec des rituels relativement différents des deux côtés. Chez moi, Noël se passe traditionnellement en tout petit comité (juste mes parents et mes frères et soeurs). On mange rapidement un plat que l’on aime et que l’on a préparé ensemble avant de jouer à des jeux de société. On va ensuite se coucher relativement tôt avant de s’offrir nos cadeaux le 25 décembre au matin en pyjama (très important !).

Chez les grands-parents de mon mari, on est en général environ trente à table le 24, le repas est copieux et l’échange des cadeaux se fait le soir même. Heureusement, je ne suis pas complètement dépaysée : il y a aussi des jeux de société, du temps passé en cuisine (pour les hommes comme pour les femmes) et de la bienveillance. Il y a même une tradition en plus que j’ai découverte et qui réjouit la gourmande que je suis : celles des 13 desserts provençaux. (Eh oui, une bûche, ça ne suffit pas !)

Au-delà de mon cas personnel, on peut se retrouver à passer le 24 et/ou le 25 décembre sans sa famille pour plein de raisons différentes. Tour d’horizon des repas de Noël alternatifs avec les témoignages des lectrices de Rockie.

Passer Noël avec des potes

Plusieurs Rockies ont l’habitude de passer Noël entre ami·es. Pour certaines, c’est parce qu’elles vivent loin, très loin de leurs proches.

Je vis à La Réunion alors que ma famille est en métropole, et je vais fêter Noël avec mes amis et mon conjoint, soit en bivouac en montagne, soit autour d’une piscine ou au lagon.

Pour d’autres, c’est parce qu’elles préfèrent passer Noël avec leur famille de cœur.

Comme ma famille est un peu nulle (en vrai ça va, mais pas assez pour partager ce moment de réveillon de Noël que j’aime tant), j’invite des amis à la maison et je fais la totale : déco, bouffe de ouf et cadeaux !

Fêter Noël en couple

Dans le genre « famille que l’on choisit », certaines Rockies font aussi le choix de passer Noël en amoureux. Cela peut d’ailleurs être l’occasion de faire un petit séjour romantique dans un gîte cosy, ambiance cheminée + jacuzzi + neige. Ou de rester à la maison en mettant le paquet sur l’ambiance de Noël.

« Noël en amoureux, loin des familles toutes pourries. Du coup mon budget pour mon copain est égal au budget total que j’avais avant pour 8 personnes. On a déjà une tonne de déco, on va s’acheter un grand sapin et on va se faire un repas plus travaillé que d’habitude. Un film de Noël et puis zou ! »

Fêter Noël seule (animal de compagnie en option)

On peut aussi décider que Noël est un jour consacré à prendre soin de soi-même, comme cette lectrice de Rockie.

« Si Noël c’est de la bonne bouffe et des cadeaux, je peux m’en occuper toute seule. (On me signale dans l’oreillette que c’est aussi la naissance de Jésus. Bon bah, là aussi, je peux aller à la messe en solo hein). »

Passer Noël au boulot

Quand on n’est pas concernée, on l’oublie souvent, mais on n’a pas tous la chance de ne pas bosser le soir du 24 ou le 25. Big up à toi si tu es de garde, d’astreinte, ou en heures sup’ à ce moment là. J’espère que tes collègues et les personnes que tu croiseras ce soir là seront chouettes (et qu’il y aura des papillotes).

« Je fais partie des gens (souvent un peu trop oubliés à mon goût dans l’imaginaire collectif) qui travaillent à Noël. Et à Nouvel An. Et à toutes les fêtes/jours fériés/vacances scolaires/dimanches… Bref, vous voyez le topo. Je fêterai Noël en coup de vent, à l’occasion d’un trou dans mon planning de travail. Je me débrouille toujours pour accorder un peu de temps à mon conjoint, puis à mes parents, puis à ma belle-famille, mais c’est surtout pour leur faire plaisir à eux. J’adore l’ambiance de Noël (surtout les illuminations la nuit !), mais les fêtes en famille, en pratique pour moi c’est surtout un effort d’organisation supplémentaire, et une source de fatigue. »

[optin-monster-shortcode id= »lhakywoglmenrtsgvem1″]

Consacrer son Noël au service des autres

Quelques Rockies m’ont aussi fait part de leur envie de passer un Noël plus solidaire, alors voici quelques idées en vrac.

  • En participant à un réveillon solidaire en tant que bénévole par exemple, en se rapprochant des antennes locales d’associations comme les Restos du Cœur, le Secours Catholique ou les Petits frères des pauvres.
  • En rejoignant une maraude le jour de Noël : tu pourras trouver pas mal de maraudes organisées sur Facebook en tapant « maraude + nom de ta ville ».
  • En accueillant des personnes à ta table : pourquoi ne pas proposer à un voisin âgé et isolé de se joindre à vous pr exemple ?

Enfin, pour conclure cet article, j’aurais une pensée émue pour celles qui vont passer Noël à la maternité afin de donner naissance à leur enfant (et supporter ensuite les blagues à base de « Petit Jésus »).

Et toi, qu’est-ce que tu fais pour Noël ? Viens me raconter ça dans les commentaires !

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!