Help ! Je n’arrive pas à perdre ma virginité

Par  |  | 1 Commentaire

Ce n'est pas l'envie qui manque, mais cette madmoiZelle n'arrive pas à sauter le pas de la première fois. Quel est donc ce blocage qui lui empêche de perdre sa virginité ?

Abonne-toi à Coucou le Q !

Sur iTunesSur SoundCloudSur DeezerSur SpotifyFlux RSS

Coucou vous !

Ici Queen Camille et Doc Berlingo fidèles au poste pour répondre à tes questions sexo !

Comme chaque vendredi, Coucou le Q reçoit une auditrice ou un auditeur pour discuter de ce truc dont elle ou il n’ose parler à personne, et t’éclairent avec force bienveillance et moult rigolade.

Je n’arrive pas à perdre ma virginité

Cette semaine, nous répondons à une question de Violette qui aimerait bien faire sa première fois. Elle aimerait bien mais elle ne peut point.

Bien qu’elle ait eu eu la possibilité de sauter le pas, elle n’a jamais « saisi l’occasion » car dès que les choses vont plus loin que des caresses, elle perd tous ses moyens. 

Elle se demande si elle doit attendre d’être en couple avec quelqu’un ou si ce blocage va durer toute sa vie. 

Participe à Coucou le Q !

Si tu souhaites participer au podcast, écris-moi donc une petite bafouille à queencamille[at]madmoizelle[dot]com, avec comme objet « Coucou le Q ».

Et si tu as une histoire de « presque première fois » à me raconter, c’est la même adresse baby !

Dans tous les cas, on se retrouve sur YouTube mercredi !

Abonne-toi à Coucou le Q !

Sur iTunesSur SoundCloudSur DeezerSur SpotifyFlux RSS

À lire aussi : Pourquoi la virginité est un concept idiot et dangereux

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Carmelita
    Carmelita, Le 1 décembre 2018 à 14h03

    Je trouve qu'il y a beaucoup de confusion dans ce témoignage...
    Si son corps dit oui, mais que son cerveau dit non, c'est probablement tout simplement qu'elle n'est pas prête. Et ce n'est pas grave ! Il y a tout simplement une différence entre être prête physiquement à assumer une sexualité et être prête mentalement. Je pense qu'elle devrait surtout arrêter d'essayer de forcer les choses sous peine de vivre une première fois pas au bon moment et qui risquerait de lui laisser un goût amer...
    Le truc qui m'a tuée, c'est la référence au féminisme. Le féminisme n'est pas une injonction à la sexualité débridée ; il prône surtout une sexualité libre. Être sexuellement libérée, ce n'est pas forcément coucher à tout va, c'est surtout suivre ses propres désirs...