Dix phrases qui me font passer pour une relou en société

À de nombreuses reprises, Naya est passée pour la relou de service. Aujourd'hui elle l'assume et vous révèle même ses secrets pour plomber l'ambiance !

Dix phrases qui me font passer pour une relou en société

Il m’est souvent arrivé de passer pour une relou devant des ami•e•s ou des inconnu•e•s, parce que j’avais des principes que je voulais respecter même si ça pouvait empêcher les gens de s’amuser. Bah oui, parfois il faut un peu penser à son propre bien-être et laisser les convenances derrières soi ! Avec vous, je reviens sur dix phrases que je dis parfois et qui me font passer pour une emmerdeuse de service.

« Je ne peux pas manger/boire ça »

Si vous avez un régime alimentaire lié à vos convictions personnelles ou religieuses il est difficile de ne pas passer pour quelqu’un de pénible quand vous refusez une sortie dans tel ou tel restaurant. Pour ma part, quand j’ai commencé à ne plus manger de viande dans les restaurants, je remarquais que j’étais de moins en moins contactée par mes ami•e•s.

J’imaginais les concertations avant de décider si je venais à une sortie ou non :

« Avec Naya, il faut toujours trouver des restos qui préparent du poisson ou des légumes … Et puis, elle ne va pas au McDo, c’est un comble … »

Puisque je ne bois pas d’alcool non plus, je ne suis pas seulement relou mais je suis la reine des emmerdeuses ! Une étiquette « fille pas drôle » est collée sur mon front lorsqu’on me propose un verre et que je refuse gentiment.

À lire aussi : Je n’aime pas l’alcool… et c’est mon affaire !

« On rentre ? »

Laissez-moi rentrer de soirée quand je suis fatiguée, bon sang ! Non je ne veux pas rester encore une petite heure. Tout ce que je désire à ce moment-là, c’est regarder une énième rediffusion des Simpson en pyjama et m’endormir sur mon canapé.

anigif_enhanced-buzz-19176-1394137901-8

« Je ne veux pas voir ça »

De nos jours, les films d’horreur sont extrêmement populaires et appréciés. Ce genre de film est le moyen le plus efficace de faire le plein d’adrénaline tout en restant tranquillement assis sur son siège.

À lire aussi : Quatre films d’horreur pour les dégonflées du genre

Étant la plus grande peureuse que la Terre ait jamais portée, je ne peux pas regarder un film d’horreur et continuer à vivre normalement. Après en avoir visionné un, je ne dors plus pendant deux semaines et je fais un tas prières pour éloigner le mauvais sort. Ne m’invitez donc jamais à aller voir un film d’horreur car soit je vous maudirai tout au long de la séance, soit je squatterai votre lit pendant les semaines qui suivront !

« Non, je ne veux pas avoir tes enfants au téléphone »

Sujet extrêmement sensible. Tellement délicat que mes mains tremblent en tapotant sur mon clavier, par peur des représailles.

Je n’ai jamais compris l’intérêt d’avoir une conversation téléphonique avec des enfants en bas âge. C’est vrai que les gazouillements de bébé c’est vraiment très mignon, mais sans voir l’enfant de visu c’est un peu… comment dire ? Chiant. Les conversations avec des petits de trois ans qui vous racontent leur après-midi à faire de la pâte à modeler, ça n’est pas mieux.

Pour résumer, ne me passez pas vos enfants au téléphone, je risquerais de leur raccrocher au nez ou d’être un peu trop franche avec eux…

Sheldon-Big-Bang-Theory-Id-Like-To-Stop-Listening-To-You-Now-Gif

« Je ne veux plus que tu sois en retard »

Je déteste vraiment les gens en retard. La plupart des personnes contre qui j’ai été énervée parce qu’ils n’étaient pas à l’heure ont souvent adopté une réaction tout à fait surprenante. Au lieu de s’excuser de ne pas avoir respecté l’heure du rendez-vous, ils me donnaient une réponse qui laissait entendre que j’étais la femme la plus relou de la galaxie :

« Non mais c’est bon ! Pourquoi tu t’énerves ? C’est pas de ma faute je t’ai dit, c’est mon RER ! »

Comme il m’est impossible d’engueuler un RER, laisse-moi me défouler sur toi et je te promets que tout ira mieux par la suite.

« Je sais que tu peux mieux faire »

J’ai souvent voulu motiver les gens de mon entourage pour qu’ils arrivent à réaliser de grandes choses. Sauf que certaines personnes n’ont pas forcement besoin d’être présidentes de la République pour être heureuses… Je passe donc parfois pour une fille fortement désagréable et hautaine quand je signifie à quelqu’un que je suis sûre qu’il pourrait faire plus, se dépasser.

À lire aussi : Et si je devenais ambitieuse ?

Avec le temps, j’ai appris à être moins lourde avec les gens que j’aime. Je les laisse avoir la vie qu’ils veulent, tout en essayant d’être de bon conseil quand il le faut !

« La flemme ! »

En quelques mots :

— Viens, on va faire les magasins !
— La flemme…
— T’es vraiment relou, toi.

« Tu t’appelles comment déjà ? »

J’oublie les prénoms. Ça me donne l’air de m’en foutre, alors que non ! J’ai pourtant une mémoire d’éléphant : je retiens tout, même les trucs inutiles. Je pourrais facilement  vous dire qui était le ministre des finances en 1988, mais je ne sais jamais associer un nom à un visage. Du coup, je demande plusieurs fois aux gens comment ils s’appellent, ou alors j’essaye de contourner les situations embarrassantes en les appelant par des noms mignons comme « trésor ». Mais étrangement, ça ne passe pas toujours …

« Pourquoi dépenser autant d’argent pour ça ? »

Quand un ami me montre son nouveau téléphone hors de prix, je me demande toujours « pourquoi ? ». Puisqu’il en existe des tout aussi bien pour 200€ de moins, pourquoi assassiner son pauvre portefeuille ?

On me répond qu’au niveau des performances, ce modèle sera plus compétent qu’un autre. Je le crois volontiers, mais la course aux nouvelles technologies ne m’a jamais vraiment intéressée…

Sauvé par le gong

Le fait que je ne sois émerveillée ni par son nouveau joujou ni par le fait qu’il est l’un des premiers sur la planète à le posséder me fait passer pour une fille complètement ringarde et loin des réalités actuelles. S’il voyait ma collection de cassettes VHS, que penserait-il de moi ?

« Je ne trouve pas ça drôle »

Je me souviens de ces moments de solitude où mes potes se marraient tous devant une vidéo qui me laissait impassible… Je ne comprenais pas quand il fallait rire, et surtout pourquoi.

tumblr_inline_nkuppfyp6R1sj79ok

Quand il ne s’agit que d’une différence de perception ou d’interprétation du message d’une vidéo ou d’une blague, ça n’est pas vraiment grave. Ça se complique réellement quand vous êtes la seule à trouver une blague offensante ou raciste… C’est vous contre le reste du monde. Trouvez de bons arguments pour défendre vos idées ou faites-vous lyncher par la foule en colère !

Et vous, quelle phrase vous fait parfois passer pour un•e parfait•e relou ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 78 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 23 mai 2015 à 4h56

    @Naya , autant pour certaines choses je comprends parfaitement ton point de vue (pourquoi te reprocher de ne pas manger de viande, de ne pas boire d'alcool (j'ai des recettes de cocktails sans qui te feraient baver !) ou de ne pas aimer un type de film ?), autant d'autres trucs... Par exemple, j'ai horreur qu'on me dise que je peux faire mieux. Je sais, je le sais très bien mais...comment dire ? La flemme :cretin: ou problèmes perso. Aussi, tu as bien raison de reprocher un retard et si c'était moi, qui as du mal avec le temps qui passe, je m'excuserai bien sûr et t'offrirai un verre (sans alcool)/un cookie pour m'excuser. Ou un bisou. Bref.

    Aussi, je comprends les parents qui te passent leurs gamins au téléphone, et pourtant je n'aime pas trop ça non plus. Simplement, je trouve impoli de le dire. Pourquoi refuser de parler à une personne à cause de son âge ? Tu refuserais de parler à une personne âgée qui n'a plus toute sa tête ? Et pour quelqu'un qui se paie un truc cher, déjà c'est son argent, ensuite ça peut être nécessaire : par exemple, un-e auteur-e de BD peut avoir besoin d'une palette graphique.

Lire l'intégralité des 78 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)