Toutes les fois où j’aurais dû écouter mes parents (papa, maman, je vous aime)

Par  |  | 1 Commentaire

Les parents sont parfois des êtres formidables qui dispensent de bons conseils. Avec un peu de recul, Anouk a décidé de lister toutes ces fois où elle aurait mieux fait de les écouter. On ne la reprendra pas à deux fois !

Toutes les fois où j’aurais dû écouter mes parents (papa, maman, je vous aime)

Petite emmerdeuse que je suis, je n’ai pas toujours écouté les conseils de mes parents.

Il faut dire que ma philosophie dans la vie c’est que si on me dit que le feu brûle ce n’est pas pour autant que je ne tenterai pas de le toucher. C’est ainsi que je me suis cramé tout plein de fois les mains, les pieds et parfois même le cœur.

J’aimerais bien vous dire que ça valait le coup mais force est de constater qu’il y a tout plein de fois où j’aurais mieux fait de directement écouter mes parents quand ils me donnaient des conseils.

Ouais, mes parents ne sont pas parents pour rien.

Quand mes parents m’ont conseillé de mettre une casquette sur la tête

À 13 ans, je n’aspirais pas à grand chose sinon à être une cool kid capable de rapper entièrement Numb de Linkin Park. Et en 2006, une jeune fille fashion ne pouvait se permettre de porter un chapeau pour se protéger du soleil (GENRE J’AVAIS BESOIN DE ME PROTÉGER !!!).

Je rouspétais, arguant que les chapeaux, c’était pour les nuuuuuullls !

Mal m’en a pris, j’ai chopé en plein mois de juillet une belle insolation, avec bon mal de crâne et dodo à 20h. Un grand drame dans ma jeunesse trendy. Comment être dans le vent quand on se couche au crépuscule ?

L4 vii3 3st iijust3 :'(

D’ailleurs j’ai eu le même problème avec la crème solaire

Je croyais me rebeller contre mes parents en n’en mettant pas.

RIP ma peau, bienvenue aux coups de soleil

À lire aussi : J’ai brûlé, sans m’en rendre compte, mon capital soleil (mais je vais agir)

Quand mes parents m’ont conseillé de manger équilibré

Quelques kebabs, pizzas et raclettes plus tard, le résultat est là : +5 kilos et un petit début d’anémie depuis le départ de la maison familiale.

Quand ils me demandent avant de partir si j’ai bien tout pris

Le départ de chez mes parents le matin est le même tous les jours. Ma mère me demande :

— T’as bien pris les clés ?
— Oui
— Et ton sandwich pour midi ?
— Oui…
— Et des stylos pour prendre des notes ?
— OUI BON BYE BONNE JOURNÉE LAISSE-MOI.

Bien entendu, au moment où je dis ça je ne vérifie pas. Et bien sûr, un jour sur deux, j’ai effectivement oublié mes clés.

Moi quand j’envoie un SMS à ma mère pour lui dire qu’en fait si, j’ai oublié mes clés

Quand mes parents m’ont conseillé de réviser pour mes examens

Je me suis longtemps dit : on n’a pas besoin de réviser quand on a du talent.

Bon, il faut croire que je n’ai pas autant de talent que prévu. Surtout pas quand il est question d’avoir son permis de conduire.

Quand mes parents m’ont conseillé de toujours préparer mon sac la veille d’un voyage

Flashback. Nous sommes en novembre 2015 et j’ai 22 ans. Je suis donc déjà une adulte, une adulte qui se croit responsable et a confiance en son sens du rangement à l’arrache à la dernière minute.

Je suis en vacances en Espagne. Sauf que le jour du départ, je me rends compte que je ne trouve plus ma carte d’identité.

Audacieuse, je tente quand même d’embarquer dans l’avion en soum-soum… Mais je me fais jeter par la sécurité de l’aéroport.

L’après-midi même, ma carte d’identité est retrouvée dans l’appart d’un pote chez qui j’avais dormi deux jours auparavant.

Une belle bourde qui m’aura coûté 130€ supplémentaires, le prix d’un nouveau billet pour rentrer en France.


Autant dire que depuis, je vérifie toujours que j’ai tout la veille d’un départ.

Quand mes parents m’ont dit de ne boire de l’alcool qu’avec modération

Et que mes potes m’ont dit que ce n’était pas comme ça qu’on s’amusait.

Et que mes potes n’ont pas pensé au jour d’après.

Et que le lendemain j’ai vomi.

Quand mes parents m’ont répété que je devais avoir confiance en moi et mes choix

C’est marrant parce que pendant longtemps, plutôt que de prendre ces avis comme des sources de motivation, j’ai préféré me dire :

« Nan mais de toute manière, ils disent ça parce qu’ils ne connaissent rien à la conjoncture actuelle, je devrais plutôt faire des études plus sérieuses. »

C’est fou ça. J’aurais pu me faire du bien, mais j’ai préféré un temps aller dans l’autre sens par manque de confiance. Pfiou.

Et vous, quels sont les conseils de vos parents que vous auriez mieux fait d’écouter ?


Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Fleur d'oranger*
    Fleur d'oranger*, Le 24 juin 2017 à 12h12

    "Quand mes parents m'ont répété d'avoir confiance en moi et en mes choix"

    Mes parents ne m'ont jamais dit ça... et pourtant tous les autres trucs, tous les parents le disent.
    Je pensais avant que c'est parce que j'étais nulle. Mais en lisant ça je me rends compte qu'ils auraient du me le dire, et c'est eux les nuls.
    Alors après la douleur de me rendre compte du manque de soutien de leur part, je me dis que je peux me le dire moi-même, et que je ne suis pas nulle en fait. Même s'il y a du chemin pour remonter la pente et avoir une meilleure estime de moi-même.

    Bref, merci Anouk.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!