Le sport ? Jamais !

Souvent, le complot mondial essaie de nous faire croire que le sport est incontournable pour la ligne, la santé et le moral, un peu comme le Dalaï-Lama mais avec action sur la cellulite. Gardez pourtant espoir. Non seulement le sport est contournable, mais il DOIT être contourné.

Le sport ? Jamais !

N’écoutez pas les Talibans du fitness et rejoignez le camp des femmes responsables : confortablement calées sur leur canapé, joyeusement molles, mais heureuses. Et assumées.

1. Le sport rend grosse. C’est désormais un fait scientifique : non seulement on ne crame pas tant de calories que ça, mais l’exercice donne faim et on se lâche sur les barres protéinées. Si courir dans les bois fait partie de votre stratégie de régime, autant arrêter tout de suite.

2. Le sport rend triste. Ok, normalement c’est excellent pour l’humeur et le sommeil, mais je conteste. Comment peut-on tirer des bénéfices psychologiques d’une activité qui donne envie de se pendre après trois secondes ? Je ne suis jamais aussi malheureuse que quand j’essaie de me faire des fesses rondes. Sincèrement. Je pourrais me jeter par la fenêtre de mon club de fitness et je pense même que c’est la raison pour laquelle il est situé en rez-de-chaussée. Par ailleurs, ces stupides miroirs omniprésents font que je me sens moche. Ce qui ne m’a jamais aidée à aller bien.

3. Le sport rend pauvre. Même hors-abonnement, il faudra toujours des pompes décentes pour courir, un vélo pour véloter et un maillot de bain pour la piscine. Ensuite, entre les clubs, les coachs et les déplacements, autant vendre directement un poumon (et ça, peut-être que ça fera perdre du poids). Vous connaissez les tarifs d’un litre d’EPO ? Non, vraiment. J’ai une retraite à cotiser, moi.

4. Le sport rend misanthrope. A ma gauche, la sportive bien gaulée qui fait soixante pompes en souriant alors que les hommes regardent son entrecuisse moulée dans du lycra de trois microns d’épaisseur. A ma droite, la mamie qui en fait autant, mais en grand écart et en se foutant de ma gueule parce que j’ai la force d’une moule. Devant, le prof qui me crie dessus. Derrière, un relou dont la transpiration dépasse les niveaux acceptables selon les accords de Copenhague. La proximité en temps normal, c’est déjà pas drôle, mais la proximité en débardeur, ça devrait être interdit. Quant aux sports d’équipe, je me marre : rappelez-vous Anelka (enclumées de filles de pouffe).

5. Le sport tue. Oui, certes, le coeur bat, les artères se nettoient, les muscles respirent. Mais on se paye aussi de super crampes, des élongations, des ruptures des ligaments croisés, sans compter les vrais accidents à base de jambe cassée et de mort par décès. Personnellement, je me méfie comme de la peste de tout déplacement violent, je ne m’autorise que les trajets de l’ordinateur à ma cuisine, et encore, en rampant.

On est donc d’accord que le sport est un truc de félon, de chafouins, de vicelards. Mais il y a pire. Le sport est tendance. Le sport évoque une nana toute fraîche galopant dans la forêt en secouant sa queue de cheval, vous savez, le genre de meufs qui mange du yaourt dans un sweatshirt gris dénué d’auréoles sous les bras. Le sport est mainstream. Et nous ne sommes pas des numéros. Parce que nous sommes uniques, et légèrement snobs, disons niet à ce loisir de prolos souriants.

Pendant qu’eux s’agitent dans une vaine course contre la cellulite et la mort, nous gagnons un temps précieux, utilisé à vivre, picoler, et regarder des vidéos de chat. Autant dire qu’on est dans le vrai.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 41 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • LéaOuPas
    LéaOuPas, Le 23 novembre 2011 à 15h03

    Je peux comprendre que beaucoup de monde fasse et aime le sport ... Moi perso c'est pas trop ma tasse de thé =)
    J'aime bien marcher, nager, faire du roller mais delà à enfiler un jogging immonde (nan parce que quoi qu'on dise les joggings ça n'embellit pas vraiment ...) et me mettre en souffler comme une locomotive rouge tomate merci mais non merci !!
    Pourtant je me rend compte que dans la société actuelle si tu fais pas de sports tu es considérée comme une glandeuse ou une associable voir une extraterrestre (petite dédicace à un de mes profs qui m'a regardé comme si je venais de d'une autre galaxie quand je lui ai dit que "Non le mercredi je vais à la bibliotheque et pas faire du sport") et je trouve ça parfaitement stupide
    Si on aime pas le sport ben ON AIME PAS et puis c'est tout !!

Lire l'intégralité des 41 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)