REPLAY — L’Émifion #23 sur la jalousie

Sophie-Marie et Navie reviennent aux micros de madmoiZelle pour une nouvelle Émifion autour de la jalousie !

Bon, on est d’accord sur le fait que la jalousie n’est pas le plus beau sentiment que l’on peut ressentir sur Terre ? Personnellement, je l’assimile à un petit démon qui te prend la tête et te ronge un peu les tripes.

La jalousie, ce bon troll

Selon les situations, on est plus ou moins une personne jalouse. Comme la définition de la jalousie renvoie souvent à une notion d’exclusivité et d’attachement, Navie et SML abordent aussi la fidélité, la confiance en soi et la possessivité.

Peut-on rationaliser sa jalousie ? Est-ce un sentiment « naturel » ? Est-ce une preuve d’amour ? Comment réagir face à la jalousie de votre partenaire ? Autant de questions que se posent Navie et SML.

Pour parler de tout ça, elles invitent Valentine Human, qui est directrice de production pour des spectacles de personnes très drôles comme Airnadette ou Kheiron !

big-jalousie-psychologie

Ce dont on a parlé pendant l’émission :

Si tu veux être informé•e de tous les prochains podcasts, deux solutions s’offrent à toi : visiter régulièrement notre page Évènements ou directement ajouter l’évènement à ton agenda.

banner-podcast

Vous pouvez réécouter les émissions en audio de plusieurs façons (les podcasts sont dispos quelques jours après le live) :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ütie
    Ütie, Le 23 novembre 2016 à 16h19

    Juste pour réagir sur le "je ne tombe que sur des connards" >> "non, tu ne CHOISIS que des connards" dans l'émission : non. C'est bien quelque chose qui se fait dans les deux sens. Quand, consciemment et inconsciemment, on est dans une boucle de maltraitance, il se trouve aussi qu'on attire que des connards, ça va dans les 2 sens (et malheureusement ça conforte la personne dans l'idée qu'elle est nulle, puisqu'il n'y a que les maltraitants qui veulent bien d'elle).

    On connait plus ou moins l'idée psy de l'enfant battu qui, adulte, va se retrouver "comme par hasard" avec un partenaire qui le bat, parce qu'il reproduit un schéma qu'il connait. Et ce, plus ou moins consciemment. Comme si les gens étaient un peu schyzo : d'un côté ils veulent quelqu'un de gentil et qui les battra pas, mais qu'est-ce qui se passe, ils ne choisissent que des maltraitants ?! Comme s'ils faisaient ce choix de leur malheur, malgré eux. Comme on aurait une compulsion alimentaire : on se voit faire, on sait que c'est mal, mais on fait quand même. Alors que : NON. Ce n'est pas unilatéral dans les relations de couples.

    Justement : il y a des personnes, conscientes de la boucle dans laquelle elles sont, qui vont décider de ne PAS faire de choix. "Je ne choisis que des connards ? Très bien, je vais arrêter de choisir. Je vais me méfier de moi-même, je vais regarder qui vient, et moi je ne fais aucun choix." [j'ai testé, pour un autre type de profil] Et qu''est-ce qu'on voit qui se passe alors ? Quels sont les profils qui choisissent cette personne, vont vers elle, déclament leur flamme ? Les fameux "connards" :o (et qui le sont rarement au tout départ) ... pourquoi ? Tout simplement parce qu'un énorme bout des rapports amoureux et humains se fait dans les non-dits et les signaux inconscients qu'on envoie. La nana qui ne choisit "que des connards" est dans une boucle qui la met dans une position où elle est LE truc voulu par les connards.Là on parle de connards, mais c'est vague, ça peut être plein de choses (le gars qui n'a pas de limite et inconsciemment cherche un profil qui semble tolérer ça, la femme qui a un problème avec le sentiment amoureux et va chercher quelqu'un qui sait qu'il sera toujours le 2nd choix, etc etc.). Un type de traumatisme, inconscient, trouve son écho dans un autre. La personne violente va chercher la partenaire qui envoie le signal "je connais ça, je n'ai pas peur de ça, je le tolère bien" pour reproduire une boucle.

    On retrouve d'ailleurs ça plus communément avec les manipulateurs pervers et le profil de leur victime. La victime ne "choisit pas" que des pervers manipulateurs, elle est choisie par eux, ils la repèrent bien avant qu'elle ne les ai repérés. Elle a le bon profil.

    Bien sûr, quand vous dites à quelqu'un "le problème vient de toi", ça amène la personne à consulter, à prendre conscience de la boucle dans laquelle elle est. Et donc à guérir, à envoyer de nouveaux signaux quand elle sera en société et à attirer d'autres profils, donc c'est pas complètement faux ni mal, dans l'idée. Mais je trouve ça très limite, pour ces personnes qui souffrent déjà pas mal, de les culpabiliser en les mettant seules responsables, et surtout responsables conscientes de leurs actions. Alors qu'elles ne choisissent pas.

    Quand on n'attire que tel profil maltraitant ou toxique, on ne peut pas parler de choix : ne vont vers nous que les profils attirés par nos signaux détraqués. Donc oui, elle ne choisit que des connards mais oui, elle ne tombe aussi que sur des connards. C'est hyper complexe les rapports d'attirance et amoureux, et nos traumas ou vécus familiaux peuvent facilement les rendre encore plus complexes, on est facilement paumé là-dedans et avec peu de possibilités tant qu'une guérison n'est pas faite.
    Dire "tu ne choisis que des connards" c'est sous-entendre qu'elle pourrait choisir autre chose. Alors que tant qu'elle n'aura pas compris dans quelle boucle elle est, elle ne pourra rien choisir du tout. Donc pour moi c'est vraiment pas le bon conseil à donner, la fille elle ira peut-être juste vers des mecs qui ont l'air différents mais qui le seront pas tant que ça (la connerie ça se décline mais tellement infiniment ^^). D'autant que dans le début des rapports, tout le monde envoie toujours son plus beau profil, difficile de différencier le sincère du faux, et le sympa du connard.

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)