Témoignage : Je suis hypersensible

Témoignage : Je suis hypersensible
Être hypersensible, qu'est-ce que c'est ? Voici le témoignage d'une madmoiZelle qui vit avec au quotidien.

« Hypersensible psychologique ». Le verdict de mon psy est tombé comme une sentence. Pourtant, je n’en étais pas à mon coup d’essai : j’ai dû voir en tout 5 psys qui m’ont tous donné des interprétations diverses et variées de mon mal-être : problèmes alimentaires, manque de confiance en moi, ou encore hyperanxiété. Cette femme était bien la première à prononcer ce mot. Des images de filles en larmes devant des diaporamas de chatons défilaient devant mes yeux : impossible de me mettre dans ce sac-là ! Alors, qu’est ce que l’hypersensibilité ?

Si l’on croit notre ami je-sais-tout Wikipédia, une personne hypersensible se démarque par les caractéristiques suivantes :

  • Forte créativité et imagination (univers mental extrêmement riche)
  • Ouvert à la spiritualité
  • « Sixième sens » et intuition fortement développée
  • Une vie intérieure riche et complexe (pouvant provoquer des insomnies)
  • Conscient des nuances subtiles de l’environnement
  • Grand sens du service aux autres
  • Influencé par l’humeur des autres
  • Sensible à la douleur
  • Besoin de s’isoler pour se libérer de toutes stimulations
  • Profondément ému par les arts et/ou la musique
  • Sursaute facilement
  • Evite les conflits ou films contenant des scènes de violence
  • Humeur perturbée par la fatigue ou la faim

Et pour moi, ce fut la grande révélation : je me suis en effet reconnue dans chacun de ces points, sans exception ni hésitation. J’étais contente de mettre un mot sur ce que j’avais, et en même temps je n’aimais pas l’idée de rentrer dans une catégorie bien précise qui représente quand même 10 % de la population en Europe.

Être hypersensible, ça change quoi, concrètement ?

Je dirais tout d’abord que je ressens profondément tout ce qui se passe autour de moi. Je gère une multitude de détails en peu de temps. Quand je rentre dans une pièce, j’ai déjà détaillé la décoration, fait une liste de ce qui avait changé ou non, puis analysé les vêtements et la façon dont parlent et se tiennent les gens. S’ils viennent de se disputer, se sentent mal à l’aise ou frustrée, je perçois et partage un peu leurs états d’âmes. C’est comme si je me mettais en résonance avec la personne en face de moi. Nous autres hypersensibles ressemblons à une radio qui cale automatiquement sa fréquence sur celles des autres … et finit par perdre la sienne! Dur de faire le tri dans toutes ces émotions !

Si une personne médit sur mon compte ou ne m’apprécie pas, je le saurais forcément par le biais de ses regards et de son attitude générale envers moi (tout est dans les détails : le ton de sa voix, le choix de son vocabulaire, ses gestes et expressions …). Je préférerais éviter de savoir ces choses-là, car en plus je prends très à cœur les remarques qu’on peut me faire, sauf venant de ma famille et de mon mari ! J’ai également besoin de beaucoup de contact physique avec les personnes que j’aime. Parfois, un simple effleurement de main peut me mettre de bonne humeur, même s’il est accidentel. A l’inverse, si une personne qui ne me revient pas s’approche trop près de moi, même sans me toucher, je trouve cela insupportable. On pourrait dire que je vis dans la démesure, chaque action me marque beaucoup plus que la moyenne des gens et donc je remarque même les plus minimes. Je suis un humain sans filtre extérieur !

Ma famille et mon mari sont d’ailleurs toujours étonnés de voir qu’il est impossible de me faire un cadeau sans que je devine ce que c’est. Non, je ne suis pas voyante, si mon mari revient avec une surprise achetée sur un coup de tête dans une boutique en rentrant du travail, je ne devine rien ! En revanche, s’il s’agit d’un achat planifié, il y a de très fortes chances que je le sente, et si la personne laisse échapper un malheureux petit indice, elle est foutue : je sais ce que c’est et en plus je sais que j’ai raison !

L’hypersensibilité ayant récemment été mise à l’honneur sur le plan scientifique, les chercheurs s’accordent sur le fait que les gens qui en souffrent utiliseraient beaucoup plus leur hémisphère droit que la moyenne, celui qui est le plus avantagé dans les traitements visuels, spatiaux et des émotions. Le système nerveux serait lui aussi nettement plus sensible.

Quels sont les dangers de l’hypersensibilité ?

La personne hypersensible peut très facilement se sentir agressée par l’environnement extérieur et faire de l’agoraphobie. Les pensées dépressives de son entourage peuvent énormément l’affecter. En effet, il n’y a rien de pire pour l’hypersensible qu’un entourage toxique, cela met sa santé mentale et physique en danger. J’ai traîné pendant des années des TCA ( Troubles du Comportement Alimentaire) assez sévères, alors que je ne me suis jamais trouvée grosse. En réalité, c’était de l’empathie ma mère, qui elle souffrait de vrais problèmes de poids.

J’ai dressé ma propre liste de conseils à suivre :

  • S’entourer le plus possible de gens positifs, qui nous communiquerons donc leur bonne humeur.
  • Faire du bénévolat pour des personnes dans le besoin (les associations cherchent des recrues toute l’année), car un hypersensible a besoin de se sentir utile sur le plan humain.
  • Aider les gens autour de nous tout en essayant de prendre un maximum de distance pour notre propre mental : souffrir avec la personne n’arrangera pas ses problèmes, en revanche on peut donner de judicieux conseils personnels et trouver les mots qui rassurent.

Pour conclure, les être humains sont tous sensibles à différents degrés dans des domaines particuliers. Mais l’hypersensible a décrochée le jackpot : sa sensibilité est anormalement haute un peu partout. Pour survivre dans un monde violent il est absolument nécessaire de s’armer mentalement et de s’accrocher ! Il ne faut pas oublier que notre meilleur atout est notre excellente compréhension des émotions humaines, son but n’est pas de nous gâcher la vie, mais d’améliorer celle des autres …. Alors toutes au boulot !

Tous les articles Infos Pratiques/Santé , J'ai testé pour vous , Moi, moi et moi , Témoignages , Vis ta vie
Les autres papiers parlant de Malade , Psychologie
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 82 commentaires !

Lire l'intégralité des 82 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Moothie
    Moothie, Le lundi 21 juillet 2014 à 20h33

    Omondieu je t'aime, je me reconnais tellement dans cet article ! <3
    C'est absolument tout moi, qui veut devenir assistante sociale alors que je pleure à la moindre occasion (merci la belle-mère qui me jure que je vais partir en dépression après 2 semaines de boulot) et qui a tellement de mal à vivre avec le malheur des autres..
    Certes, je savais déjà plus ou moins que j'étais hypersensible mais là ça se confirme *-*

  • Melydo
    Melydo, Le jeudi 31 juillet 2014 à 22h55

    lucinette2;4298604
    Franchement, tu viens de terminer le boulot qu'avait commencé ma psy...
    Elle m'a dit que j'étais hypersensible sans que je sache vraiment ce que ça impliquait.
    Je ne sais pas si tu as ce système de pensée aussi: la pensée en arborescence (attention petite définition):

    Une pensée en réseau (arborescence) qui se déploie dans plusieurs directions simultanément, à grande vitesse et sans limites. C'est une source importante de créativité.
    Et comme les Hypersensibles seul 5% de la population possède cette façon de fonctionner.

    Depuis toute gamine, on me dit que j'ai une âme d'artiste mais je ne suis pas d'accord. Je vois effectivement ce que les autres ne perçoivent pas forcément: Les couleurs sont plus vives, les courbes ont un impact etc... et j'ai entendu souvent "t'es bizarre" ou "t'es pas comme les autres" et oui c'est vrai. Je me suis souvent sentie "à part" mais pas forcément dans le bon sens.

    Pour moi passer le permis est une épreuve. La logique du code est parfois très approximative. (par pitié dites moi que je ne suis pas la seule qui galère ???) et quand je suis en voiture je remarque tout ce qu'il y a autour sauf une partie des panneaux. Je suis un foutu danger publique qui voit le tag sur le mur mais pas le feu dans les arbres.
    Salut Lucinette
    Je me reconnais totalement dans ton message, je suis moi aussi hypersensible bien que le terme "hyper-réceptive" me semble plus approprié, et moi aussi j'ai eu beaucoup de problèmes lors de mon permis... car comment ne pas remarquer que la voiture qui te croise a le pare choc un peu tordu, et tiens qu'est-ce qui a pu arriver ? Et l'enfant sur le trottoir est-ce qu'il ne va pas traverser - et oups, pas vu le stop, engueulade du moniteur ?

    Ce soir je suis venue me réfugier sur ce forum car je viens de me prendre la tête avec ma mère, ou plutôt elle m'a pris la tête pendant une heure au moins (car évidemment mon hypersensibilité me fait me recroqueviller comme une huitre, tous muscles tendus, dans l'attente que ça passe, et surtout je suis incapable de proférer un mot). Et le gros problème qui a déclenché cette engueulade c'est que ma mère est incapable de comprendre mon hypersensibilité, bien au contraire, et qu'elle m'assaille en permanence de questions, de remarques blessantes ("mais non, c'est toi qui comprend mal, c'est toi qui a un problème, je ne suis jamais agressive" bah tiens !), et ce soir ça a été pire que tout puisque qu'elle est partie dans une spirale d’auto-apitoiement et de reproche qui était extrêmement pénible...

    Alors j'avais besoin de parler à des gens "comme moi" qui comprennent ce que c'est d'être hypersensible... Coeur coeur sur vous tous <3

  • Nimoudjia
    Nimoudjia, Le vendredi 22 août 2014 à 02h39

    Je viens aussi de tomber sur cette article par hasard.
    Je viens justement de rencontrer une personne qui m'a fait découvrir ce que c'est et elle m'a donner un livre qui explique très bien ce que c'est et comment vivre avec, c'est " je pense trop comment canaliser ce mental envahissant " de Christel Petitcollin, personnellement il m'a beaucoup aidé.

  • N4nn
    N4nn, Le vendredi 22 août 2014 à 03h58

    Je suis la seule à trouver ça .. excessif ?

    Je veux dire, tout le monde est sensible à l'humeur des autres, tout le monde peut être sujet aux insomnies, tout le monde peut être sensible à la douleur et à l'art ( d'ailleurs pourquoi dissocier l'art de la musique ?), tout le monde peut être ça à la fois ...

    Les points wikipedia, je suis la seule à les trouver navrant de débilitée ? °°

    Les gens avec beaucoup d'imagination sont souvent sensible à la spiritualité et ont généralement de l'instinct (tout le monde en a d'ailleurs, l'écouter est autre chose).

    "influencé par l'humeur des autres" comme si il existait des gens hors maladie mentale qui ne le soient pas.

    La sensibilité à la douleur j'en parle même pas.

    "Evite les conflits" qui ne les évite pas, qui aime ça, sérieusement ?

    puis le meilleur pour la fin " humeur perturbée par la fatigue ou la faim", c'est vrai qu'après avoir fais deux nuits blanche, personne est à fleur de pot hein XD

    Après je nie pas que ça peut être un vrai truc, m'enfin là c'est un peu précipité ( comme de dire qu'un enfant est hyperactif parce qu'il ne tient pas en place et ne se concentre pas, comme si c'était pas la définition même de l'enfance d'être fifou et de vouloir jouer h24)

  • Shiny Poe
    Shiny Poe, Le vendredi 22 août 2014 à 13h29

    n4nn;4884842
    Je suis la seule à trouver ça .. excessif ?

    Je veux dire, tout le monde est sensible à l'humeur des autres, tout le monde peut être sujet aux insomnies, tout le monde peut être sensible à la douleur et à l'art ( d'ailleurs pourquoi dissocier l'art de la musique ?), tout le monde peut être ça à la fois ...

    Les points wikipedia, je suis la seule à les trouver navrant de débilitée ? °°

    Les gens avec beaucoup d'imagination sont souvent sensible à la spiritualité et ont généralement de l'instinct (tout le monde en a d'ailleurs, l'écouter est autre chose).

    "influencé par l'humeur des autres" comme si il existait des gens hors maladie mentale qui ne le soient pas.

    La sensibilité à la douleur j'en parle même pas.

    "Evite les conflits" qui ne les évite pas, qui aime ça, sérieusement ?

    puis le meilleur pour la fin " humeur perturbée par la fatigue ou la faim", c'est vrai qu'après avoir fais deux nuits blanche, personne est à fleur de pot hein XD

    Après je nie pas que ça peut être un vrai truc, m'enfin là c'est un peu précipité ( comme de dire qu'un enfant est hyperactif parce qu'il ne tient pas en place et ne se concentre pas, comme si c'était pas la définition même de l'enfance d'être fifou et de vouloir jouer h24)
    En tant qu'hypersensible je pense pouvoir t'éclairer un peu (et au passage merci à la mad qui explique la pensée arborescente, genre je pense comme ça mais je savais pas du tout que c'était exceptionnel et lié à ma sensibilité !).

    En fait si tu veux, chaque psychopathologie ou autre trait qui te fait sortir de la norme n'est qu'une exacerbation de traits qui existent déjà chez l'humain "basique", l'humain lambda que l'on prend comme référence en quelques sortes.
    Cet être humain est pourvu d'une sensibilité, qui lui fait, comme tu le dis, éviter les conflits et le contrarie quand il a faim.

    Seulement quand tu es hypersensible, tout ça est exacerbé, au point de rendre certaines choses insurmontables, invivables. Par exemple le fait que j'évite les conflits, dans ma vie, est un véritable handicap. Quand quelqu'un de non hypersensible ne les provoquera pas et préfèrera ne pas en avoir, l'hypersensible fera TOUT pour les éviter, de manière irrationnelle parfois, et quand ils sont inévitables il ne sait pas comment les gérer. En fait, comme le nom l'indique, tout est amplifié de la sensibilité.

    Après effectivement la manière d'expliquer l'hypersensibilité ici, sur wikipédia ou quoi, est un peu niaise et nous fait passer pour des neuneus un peu je trouve.
    Mais l'hypersensibilité est quelque chose de très fort, au même titre que d'autres particularités psychologiques. Le positif c'est la créativité, l'empathie, une forme d'intelligence due à ce 6ème sens, mais toutes ces choses là peuvent s'avérer être un véritable poison.
    A savoir que pendant longtemps, j'ai vécu en vivant tout tellement fort que la moindre contrariété me brisait le coeur, et ça c'est difficilement vivable.
    J'aimerais juste dire aux filles dans la même situation que moi que ça s'arrange, au fur et à mesure du temps, on se rend bien compte qu'on ne peut pas être blessé si fortement pour des choses comme ça alors que pire nous attend. Ca se fait tout seul, on se protège... Perso ce sont mes relations amoureuses qui m'ont un peu pansée, parce que j'ai tellement souffert qu'il a fallut que je me sorte la tête de l'eau...

  • Sassegra
    Sassegra, Le vendredi 22 août 2014 à 14h50

    La technique pour supporter l'hypersensibilité c'est de vivre comme Kant finalement. Une vie réglée au millimètre. :lunette:

  • N4nn
    N4nn, Le vendredi 22 août 2014 à 16h03

    shiny-poe;4885093
    n4nn;4884842
    Je suis la seule à trouver ça .. excessif ?

    Je veux dire, tout le monde est sensible à l'humeur des autres, tout le monde peut être sujet aux insomnies, tout le monde peut être sensible à la douleur et à l'art ( d'ailleurs pourquoi dissocier l'art de la musique ?), tout le monde peut être ça à la fois ...

    Les points wikipedia, je suis la seule à les trouver navrant de débilitée ? °°

    Les gens avec beaucoup d'imagination sont souvent sensible à la spiritualité et ont généralement de l'instinct (tout le monde en a d'ailleurs, l'écouter est autre chose).

    "influencé par l'humeur des autres" comme si il existait des gens hors maladie mentale qui ne le soient pas.

    La sensibilité à la douleur j'en parle même pas.

    "Evite les conflits" qui ne les évite pas, qui aime ça, sérieusement ?

    puis le meilleur pour la fin " humeur perturbée par la fatigue ou la faim", c'est vrai qu'après avoir fais deux nuits blanche, personne est à fleur de pot hein XD

    Après je nie pas que ça peut être un vrai truc, m'enfin là c'est un peu précipité ( comme de dire qu'un enfant est hyperactif parce qu'il ne tient pas en place et ne se concentre pas, comme si c'était pas la définition même de l'enfance d'être fifou et de vouloir jouer h24)
    En tant qu'hypersensible je pense pouvoir t'éclairer un peu (et au passage merci à la mad qui explique la pensée arborescente, genre je pense comme ça mais je savais pas du tout que c'était exceptionnel et lié à ma sensibilité !).

    En fait si tu veux, chaque psychopathologie ou autre trait qui te fait sortir de la norme n'est qu'une exacerbation de traits qui existent déjà chez l'humain "basique", l'humain lambda que l'on prend comme référence en quelques sortes.
    Cet être humain est pourvu d'une sensibilité, qui lui fait, comme tu le dis, éviter les conflits et le contrarie quand il a faim.

    Seulement quand tu es hypersensible, tout ça est exacerbé, au point de rendre certaines choses insurmontables, invivables. Par exemple le fait que j'évite les conflits, dans ma vie, est un véritable handicap. Quand quelqu'un de non hypersensible ne les provoquera pas et préfèrera ne pas en avoir, l'hypersensible fera TOUT pour les éviter, de manière irrationnelle parfois, et quand ils sont inévitables il ne sait pas comment les gérer. En fait, comme le nom l'indique, tout est amplifié de la sensibilité.

    Après effectivement la manière d'expliquer l'hypersensibilité ici, sur wikipédia ou quoi, est un peu niaise et nous fait passer pour des neuneus un peu je trouve.
    Mais l'hypersensibilité est quelque chose de très fort, au même titre que d'autres particularités psychologiques. Le positif c'est la créativité, l'empathie, une forme d'intelligence due à ce 6ème sens, mais toutes ces choses là peuvent s'avérer être un véritable poison.
    A savoir que pendant longtemps, j'ai vécu en vivant tout tellement fort que la moindre contrariété me brisait le coeur, et ça c'est difficilement vivable.
    J'aimerais juste dire aux filles dans la même situation que moi que ça s'arrange, au fur et à mesure du temps, on se rend bien compte qu'on ne peut pas être blessé si fortement pour des choses comme ça alors que pire nous attend. Ca se fait tout seul, on se protège... Perso ce sont mes relations amoureuses qui m'ont un peu pansée, parce que j'ai tellement souffert qu'il a fallut que je me sorte la tête de l'eau...

    Je comprends mieux, merci ^^

    Niaise ou neuneu n'était pas le mot, plutôt .. des hypocondriaque de la maladie mental lol

  • Lullabye
    Lullabye, Le vendredi 22 août 2014 à 16h25

    shiny-poe;4885093
    n4nn;4884842
    Je suis la seule à trouver ça .. excessif ?

    Je veux dire, tout le monde est sensible à l'humeur des autres, tout le monde peut être sujet aux insomnies, tout le monde peut être sensible à la douleur et à l'art ( d'ailleurs pourquoi dissocier l'art de la musique ?), tout le monde peut être ça à la fois ...

    Les points wikipedia, je suis la seule à les trouver navrant de débilitée ? °°

    Les gens avec beaucoup d'imagination sont souvent sensible à la spiritualité et ont généralement de l'instinct (tout le monde en a d'ailleurs, l'écouter est autre chose).

    "influencé par l'humeur des autres" comme si il existait des gens hors maladie mentale qui ne le soient pas.

    La sensibilité à la douleur j'en parle même pas.

    "Evite les conflits" qui ne les évite pas, qui aime ça, sérieusement ?

    puis le meilleur pour la fin " humeur perturbée par la fatigue ou la faim", c'est vrai qu'après avoir fais deux nuits blanche, personne est à fleur de pot hein XD

    Après je nie pas que ça peut être un vrai truc, m'enfin là c'est un peu précipité ( comme de dire qu'un enfant est hyperactif parce qu'il ne tient pas en place et ne se concentre pas, comme si c'était pas la définition même de l'enfance d'être fifou et de vouloir jouer h24)
    En tant qu'hypersensible je pense pouvoir t'éclairer un peu (et au passage merci à la mad qui explique la pensée arborescente, genre je pense comme ça mais je savais pas du tout que c'était exceptionnel et lié à ma sensibilité !).
    La pensée en arborescence c'est pas lié à l'hypersensibilité. En fait la pensée en arborescence c'est plutôt lié à la douance. Et les haut-potentiels sont souvent hypersensibles, mais on peut être hypersensible sans être hp et hp sens être hypersensible.
    Par contre je crois que la pensée en arborescence c'est vraiment lié aux hp.

  • Shiny Poe
    Shiny Poe, Le vendredi 22 août 2014 à 19h53

    lullabye;4885355
    shiny-poe;4885093
    n4nn;4884842
    Je suis la seule à trouver ça .. excessif ?

    Je veux dire, tout le monde est sensible à l'humeur des autres, tout le monde peut être sujet aux insomnies, tout le monde peut être sensible à la douleur et à l'art ( d'ailleurs pourquoi dissocier l'art de la musique ?), tout le monde peut être ça à la fois ...

    Les points wikipedia, je suis la seule à les trouver navrant de débilitée ? °°

    Les gens avec beaucoup d'imagination sont souvent sensible à la spiritualité et ont généralement de l'instinct (tout le monde en a d'ailleurs, l'écouter est autre chose).

    "influencé par l'humeur des autres" comme si il existait des gens hors maladie mentale qui ne le soient pas.

    La sensibilité à la douleur j'en parle même pas.

    "Evite les conflits" qui ne les évite pas, qui aime ça, sérieusement ?

    puis le meilleur pour la fin " humeur perturbée par la fatigue ou la faim", c'est vrai qu'après avoir fais deux nuits blanche, personne est à fleur de pot hein XD

    Après je nie pas que ça peut être un vrai truc, m'enfin là c'est un peu précipité ( comme de dire qu'un enfant est hyperactif parce qu'il ne tient pas en place et ne se concentre pas, comme si c'était pas la définition même de l'enfance d'être fifou et de vouloir jouer h24)
    En tant qu'hypersensible je pense pouvoir t'éclairer un peu (et au passage merci à la mad qui explique la pensée arborescente, genre je pense comme ça mais je savais pas du tout que c'était exceptionnel et lié à ma sensibilité !).
    La pensée en arborescence c'est pas lié à l'hypersensibilité. En fait la pensée en arborescence c'est plutôt lié à la douance. Et les haut-potentiels sont souvent hypersensibles, mais on peut être hypersensible sans être hp et hp sens être hypersensible.
    Par contre je crois que la pensée en arborescence c'est vraiment lié aux hp.
    J'avoue que ça m'intrigue carrément fortement, est-ce que tu pourrais m'en dire plus/me rediriger vers des auteurs ou liens pertinents ?

  • Lullabye
    Lullabye, Le dimanche 24 août 2014 à 16h22

    Tiens, les filles en parlent ici :).

Lire l'intégralité des 82 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)