Comment bien gâcher une soirée entre amis

S'entendre avec ses amis, c'est quelque chose de très cool. Mais il peut arriver qu'on ait envie de puissamment troller son entourage. Si tel est ton cas, Sophie-Pierre Pernaut est là pour te guider.

Comment bien gâcher une soirée entre amis

Être complice avec son entourage, c’est bien, mais c’est un peu surfait. Il peut arriver qu’après un certain temps, on finisse par se lasser de ces conventions qui voudraient que nous soyons toujours heureux en troupe, toujours bien, à la cool, détendus. Mais il faut que les choses se sachent : il faut prendre conscience qu’on peut aussi discuter avec ceux qu’on aime sans se faire des sourires, sans tomber d’accord sur tout ou débattre amicalement. Il suffit. Sortons donc ensemble de cette routine. Bousculons un peu notre quotidien, donnons-lui un bon coup de pied dans une fourmilière de fourmis rouges pendant un pique-nique. Après t’avoir aidé à calmer tes nerfs en irritant ceux des autres, je te propose de faire nervous breakdowner tes potes en les trollant en soirée.

Sortir un jeu de société où tu es sûre de gagner

Nombreux sont ceux qui ont un côté mauvais perdant. J’en suis. Un soir, j’ai même pleuré parce que j’avais été battue au Trivial Pursuit, c’est dire. En ce sens, je me dis que sortir un jeu de société où tu es sûre de gagner lors d’une soirée organisée chez toi est un excellent moyen de casser l’ambiance. On t’accusera forcément d’avoir appris toutes les réponses par coeur et de t’être entraînée seule histoire d’être sûre d’arriver première. La porte est désormais grande ouverte pour que tu puisses sortir la carte de la trahison et hurler avec des trémolos dans la voix que ton intégrité est touchée et que tu es profondément déçue.

Sortir un jeu de société, c’est donc s’assurer de créer une ambiance plus électrique que les cheveux de Danièle Evenou en hiver, et d’être sûre d’avoir le dernier mot. Si tu te débrouilles bien, et si tu sais pleurer sur commande, peut-être même que tu recevras des excuses, petit troll malin.

Préparer un menu niche

Les goûts et les couleurs, ça ne se commande pas, et on a tous forcément quelques aliments-bêtes-noires. Ainsi, invite tes convives à venir et propose leur un plat qui ne plaît pas vraiment à tout le monde. Genre des tripes. Ou un tartare de pigeon. Mieux : promets-leur une raclette avant de leur annoncer, une fois qu’ils sont là, que tu n’as pas trouvé les aliments escomptés. Observe ensuite leurs yeux s’humidifier, et si jamais il leur vient l’idée de se plaindre, tu peux toujours t’offusquer. « Non mais dis donc, je suis déjà bien sympa de vous avoir fait à manger, j’y ai passé des heures, vous déconnez ! »

Imposer tes bons goûts musicaux

Il est rare de faire une soirée sans que quelques chansons ne soient diffusées dans la pièce. Oui mais faire confiance au goût des autres, c’est pénible et assez risqué. Alors pour être sûre de ne pas avoir à supporter une demi-heure de dubstep qui pourrait s’avérer nocive pour ton bien-être auditif (si tu aimes la dubstep, tu peux remplacer par musette ou reggaeton, ça passe aussi), garde le PC bien sur tes genoux et ne le confie à personne. Tu m’entends : PERSONNE ! Et quand un de tes potes te demandera une chanson particulière, tu n’auras qu’à lui répondre « Ouais ouais, juste après celle-ci, promis », et puis oublier.

Mieux encore, tu peux toujours lancer une playlist qui fait la part belle à Patrick Fiori, Guy Marchant et Phil Barney et verrouiller ton PC sans jamais donner ton mot de passe.

Les soirées chez toi c’est super : prochain tube de Bonnie Tyler et Kareen Anton.

Proposer de se faire un ciné

« Eh dites, on se ferait pas un ciné ? » : cette interrogation bonhomme a l’air tout à fait inoffensif, d’autant plus si elle est prononcée avec enthousiasme. Pourtant, elle est souvent l’allumette qui embrase la mèche de la mauvaise entente du groupe. Car c’est simple : choisir un film tout seul, rien de plus simple. Choisir un film à deux, déjà, c’est plus compliqué. En revanche, il n’y a probablement rien de pire que de choisir un film à, disons, dix personnes. (Enfin si, il y a sûrement pire. Comme choisir un film à dix personnes ET avoir une infection urinaire).

Bruce est dégoûté : il voulait TELLEMENT aller voir Paris-Manhattan, avec Patrick Bruel…

Et si tu veux vraiment rigoler, tu peux contredire mollement d’un « Bah, je l’ai déjà vu la semaine dernière » chaque fois qu’un semblant d’accord se profile à l’horizon.

Variante : commander des pizzas.

Et toi, quels sont les petits trucs qui t’agacent en soirée et que tu pourrais éventuellement rajouter à cette liste ma foi tout à fait indispensable ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 39 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Spicity
    Spicity, Le 3 août 2013 à 1h09

    maylandia;3970594
    Organiser une soirée avec son chéri et se disputer quand ils sont tous arrivés :yawn: ou comment mettre super mal à l'aise les invités et refroidir l'ambiance :taquin:
    J'avoue... car "on a tout essayé" avec mon chéri donc on s'est disputé au resto lors d'une soirée entre amis... la loose ! ça a bien pourri l'ambiance !!!

    Et j'ai vécu aussi le coup où on t'invite pour une raclette... et quand tu arrives : "j'ai changé de menu !!! j'ai fait de la langue :d" (avec le sourire tout fier bien entendu et moi en décomposition devant ce plat.... que je n'aime pas [pour pas dire que c'est beurkkkkkkkk])

Lire l'intégralité des 39 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)