Emma Oscar te flanque les frissons dans son portrait Cher Corps

Par  |  | 6 Commentaires

Emma Oscar nous parle de son homosexualité, son viol et de ce qu'il a provoqué en elle. Et surtout d'espoir et de musique qui fait du bien.

Emma Oscar te flanque les frissons dans son portrait Cher Corps

Pour cette nouvelle vidéo de Cher Corps, Léa Bordier tire le portrait d’Emma Oscar, musicienne et chanteuse de 22 ans que tu as peut-être déjà entendue plusieurs fois sur madmoiZelle !

Et c’est avec beaucoup de pudeur et de tendresse que j’écris ces lignes, car le mieux encore c’est de l’écouter parler.

Cher Corps, Emma Oscar et son questionnement identitaire

Emma raconte dans Cher Corps qu’elle a su très jeune qu’elle était lesbienne, même si le manque cruel de représentation homosexuelle autour d’elle a fait qu’elle a longtemps été dans le flou quant à son identité.

« Je me disais que c’était pas logique et que ça voulait dire que j’étais un garçon. »

Avec le temps et grâce notamment à sa sœur, elle s’est rendu compte que non, elle était bien une fille, et a pu un peu plus accepter son corps, le fait qu’elle avait des hanches, des seins.

À lire aussi : « 23 personnes, persuadées que j’étais lesbienne » : Coming In, le témoignage d’Élodie

Emma Oscar, son lycée, l’homophobie et le viol

Emma Oscar raconte que si elle a grandi dans un entourage bienveillant, ses années lycée ont été destructrices. Avec la Manif pour Tous, l’homophobie et la période de l’adolescence elle-même pas forcément joyeuse, elle se sentait horrible :

« Soudainement tu te sens conne, moche, tu sers à rien ».

En classe de première, elle a été violée par un garçon. Pendant 2 ans, personne ne l’a su et elle est tombée en dépression pendant toute la terminale.

Elle explique que même s’il faut une montagne de courage pour le dire, qu’elle a eu honte et peur de faire du mal à son entourage, le mieux serait de ne pas attendre pour en parler, même si c’est très difficile.

Enfin Emma témoigne de la répercussion de son viol sur sa vie sexuelle et amoureuse. Elle parle de vagues, de phases, mais plus d’un état constant. Elle sent qu’elle est sur une bonne pente.

Emma Oscar, la musique et l’espoir

Aujourd’hui, elle est en pleine démarche pour porter plainte en passant par une association. Elle explique les difficultés liées à cette nouvelle étape vers sa guérison.

« C’est quand même le seul crime où on remet en cause la victime. On te fera pas chier pour un cambriolage, par contre pour un viol on va remettre ta parole en question. »

En plus de visionner des témoignages de victimes (comme ceux du film Viols, elles se manifestent qui est disponible sur YouTube), c’est la musique qui a aidé Emma.

« Quand on a une passion, elle t’aide quoi qu’il arrive. Toutes mes chansons, je les écris à des moments où je suis vraiment dans un état lamentable.

C’est hyper important d’avoir un truc qui nous anime et qui fait qu’on a quelque chose à faire quand on est vraiment pas bien. »

Et moi j’ai envie de lui dire, comme les commentaires sous la vidéo de ce Cher Corps, combien son courage m’inspire, combien elle est touchante et à quel point sa voix m’apaise.

À lire aussi : Emma Oscar interprète « Sur sa peau», en suspension entre guitares et violoncelle

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!