Conseils pour réviser à la dernière minute et ne pas (trop) se planter

Prendre du retard dans ses révisions, c'est forcément stressant. Mais ce n'est pas obligatoirement une catastrophe ! Voici quelques conseils pour ingérer un maximum de connaissances en un minimum de temps.

Conseils pour réviser à la dernière minute et ne pas (trop) se planter

Vous avez planté vos partiels et vous passez aux rattrapages ? Vous tentez d’entrer dans une école et vous avez des oraux à potasser ? Ou bien tout simplement, vous avez des partiels en mai ? Et au milieu de tout ça, vous n’avez pas beaucoup beaucoup révisé ? Pas de panique !

À lire aussi : Le Bullet Journal, meilleur ami des bonnes résolutions, deux ans après

Catherine Muller est maîtresse de conférences en sciences du langage à l’université Grenoble 3. Elle nous donne ses conseils pour des révisions efficaces :

« Il faut penser à s’appuyer sur les notes prises en cours, sur ce qu’on a entendu et retenu. Donc il faut bien utiliser ses propres notes. On peut essayer de se les approprier par exemple en les mettant au propre à l’ordinateur. Les surligner, les annoter… c’est la base des révisions. »

Une fois les cours relus, voici plusieurs méthodes. À vous de trouver la vôtre !

Les flashcards, cet outil du sauvetage

On passe en mode question pour un champion ! La méthode des flashcards m’a beaucoup aidée avant des partiels basés principalement sur du par cœur, et que je n’avais bien sûr pas potassés.

Après avoir bien relu le cours plusieurs fois, on isole les éléments clés à retenir : les dates, les noms, les lieux… On note chaque question sur des fiches bristol (Julien Lepers style), et on écrit les réponses au verso. Ensuite, on n’a plus qu’à s’interroger, et se ré-interroger, et infiniment jusqu’à ce que ça rentre !

question-pour-un-champion

Moi, au taquet quand je m’auto-interroge.

Il est conseillé de se préparer une boîte avec trois compartiments. Au départ, toutes les fiches sont rangées dans le premier compartiment. Quand on arrive à répondre à une question, on la passe dans le compartiment suivant. Plus tard, on se repasse les questions du second compartiment et si on connaît les réponses, elles passent dans le troisième. Et si on ne les connaît pas, elles redescendent !

Le but, c’est d’avoir toutes les cartes dans le dernier compartiment.

Alors bien sûr, trois jours avant l’oral, c’est un peu difficile à mettre en application. Le mieux est d’avoir son petit stock de cartes toujours sur soi et de se les passer, se les repasser et se les re-repasser. Partout : dans le métro, dans la rue, et même aux toilettes. On y croit !

Ça rentre parfois mieux en vidéo

Durant mes premières années de fac, je me motivais à regarder des documentaires portant sur les thèmes vus en cours. C’est comme ça que je suis devenue incollable sur l’histoire de la langue ou la sociologie des médias. ARTE propose des tas de documentaires fort intéressants en replay !

Pour celles et ceux qui veulent des révisions un peu plus funky, le 21ème siècle est doté de ce magnifique outil qu’on appelle YouTube. Des tas de chaînes créées par des passionnés présentent des sujets en profondeur !

On a par exemple Cyrus North côté philo, Dessine-moi l’éco, Dirty Biology, C’est une autre histoire, Les revues du monde pour l’archéologie, Les Sense of Wonder pour l’astronomie, ou encore l’éternel Usul pour la sociologie.

YouTube regorge de chaînes qui pourront vous aider à réviser vos partiels. Le but, c’est aussi d’acquérir des connaissances annexes qui vous permettront de briller en exam !

À lire aussi : Soutenez les Internettes, qui conjugue YouTube au féminin !

Un pour tous, tous pour un

La méthode des flashcards citée plus haut est parfaite en groupe. On peut même créer du challenge en s’interrogeant mutuellement et en faisant des compétitions ! Catherine Muller conseille vivement les révisions à plusieurs :

« C’est en travaillant ensemble et en expliquant à un•e camarade qui n’a pas compris qu’on comprend mieux nous-mêmes la thématique. Évidemment, il faut avoir relu ses notes avant. Ça ne sert à rien de réviser à plusieurs si on n’a pas touché à ses cours ! Ensuite on peut se faire des quizz par exemple. »

On ramène des bonbons ou des gâteaux pour se réconforter, on trouve quelque chose de sympa à faire après pour se récompenser… À plusieurs, on est forcément plus motivé•es ! Et comme on est tous dans le même bateau, ça fait du bien au moral.

révisions-groupées

Avec un peu de chance vous sourirez même comme ça.

Vous voyez, tout n’est pas perdu ! Le tout, c’est de ne pas flancher et d’avoir confiance en soi. Et vous, c’est quoi vos méthodes de révisions de dernière minute ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kerebero
    Kerebero, Le 12 mai 2016 à 22h50

    Hahaha c'est aussi la méthode que j'utilise XD @Poupoulpe !!!!

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)