Le complexe des pieds moches

Par  |  | 56 Commentaires

Emilie n'aime pas ses pieds. Elle fait même une foutue fixette sur ses petons. Elle analyse ce complexe bien couillon et ses méthodes pour le tabasser.

Le complexe des pieds moches

Article initialement publié le 5 janvier 2011

J’ai un vrai souci : je trouve que j’ai des pieds moches, rien à faire. Je trouve même que plus généralement, un pied, c’est un peu le jumeau niqué de la main. Pour faire une petite comparaison personnelle :

  • Mes mains sont fines, grandes et élancées. Elles sont donc belles. Claaasse.
  • Mes doigts de pied sont fins, grands et élancés. Pas claaaasse. Ou quand une qualité mainale devient un handicap piédalement parlant. Un peu les doigts d’E.T pour mes orteils – sauf qu’ils s’allument pas et que je fais pas Téléphone Maison.

Les pieds moches, un complexe au quotidien

Les pieds, c’est comme les seins, comme le pénis chez les mecs, on est OBLIGÉ de comparer. J’ai longtemps complexé vis-à-vis du regard des autres, évitant soigneusement de déballer les Fritelles au grand jour.

Faire particulièrement gaffe aux lieux maudits : plage (technique de la palourde sous le sable), vestiaire du cours de sport (barrage de sacs et de vêtements), piscine (seule solution, être la première à rentrer dans l’eau… et la dernière à en sortir).

À lire aussi : Le foot contouring, tendance beauté spéciale pieds (et un poil WTF)

Mais à l’âge des amours lubriques naissants, arrive un temps où il faut tout donner. Un amoureux, ça veut tout savoir de toi, et ça te détaille forcément de la tête aux pieds.

Épreuve ô combien insupportable qui s’est toujours soldée par le très diplomatique « ils sont marrants tes pieds ! » (connard).

Le réflexe immédiat ? La stratégie du hérisson : aussitôt remarqués, aussitôt recroquevillés. Comme ça :

Orteils permettant de s’accrocher à des balcons ou des balustrades…

Des p’tits noms pour mes pieds moches, sinon rien

Et puis un jour merde, comme je suis pas une fille à complexe, j’ai décidé que ça ne devait plus en être un. Pour mieux m’en affranchir, j’ai même voulu en faire mes potes. Comme le bonsaï de la rédac s’appelle Mickaël, comme Baftieng, Marie-Franche et tous les autres, mes orteils ont aussi leur nom. Mais avant tout, photo :

 

Magnifique planche d’anatomie, nesspas ?

1 The Big Boss, tout simplement, parce que c’est le premier, que c’est le plus grand, le plus beau, le plus fort. Bien à l’écart des autres, il domine (voix de documentaire animalier).

  • 2 En raison de sa tête allongée (minimisée sur la photo, sisi j’vous jure), je vous présente le bien-nommé Hé Arnold ! A l’époque ce foutu gamin à tête de pastèque me traumatisait. Je comprenais pas comment c’était dieu-possible d’imaginer ce genre d’abomination pour un dessin-animé, qui plus est, vu par des millions de petites têtes rondes comme la mienne.
  • 3 Son p’tit nom à lui, c’est Bayrou. Il est au milieu. Mais-eeeeuuh.
  • 4 La Flèche. Parce que de dos, on peut constater qu’il est effectivement taillé en pointe. Cherche pas, ça s’passe dans ma tête.
  • A partir de là si t’as bien suivi, 2, 3 et 4 forment donc la Sainte Trinité et s’emboîtent comme un Tetris.

  • 5 Le petit dernier est aussi le plus laid. Tout droit sorti d’un freak show, je l’ai baptisé Le Moignon.

Tu l’auras compris, avec mes orteils, on a donc de quoi se faire un revival marionnettes de l’horreur tous les soirs.

Mes pieds moches peuvent attraper des trucs

Sans parler de leur deuxième super pouvoir, méga pratique pour mon boul de feignasse : choper des trucs à distance. N’empêche, quand je parlais de gémellité avec les mains, y’a qu’à voir comment les p’tits se débrouillent pour apprécier la comparaison. Démonstration en vidéo.

Au-to-dé-ri-de-toi des pieds !

Tout ça pour dire : RELATIVISONS ! On sait très bien (à moins d’être fétichiste) qu’un pied n’est pas la chose la plus incroyablement sexy au monde, mais après tout est-ce qu’une oreille est sexy ? Est-ce qu’un genou est glamour ? Pourquoi se focaliser sur des parties alors que l’ensemble est carrément canon ?

À lire aussi : Comment niquer ses complexes ?

De mon côté, j’ai choisir d’assumer A FOND et en usant d’auto-dérision : raconter leur histoire de copains imaginaires à un garçon, c’est complètement dingue, mais garanti ravageur ! (j’ai testé pour vous, sisi).

Et maintenant je pars me mettre à l’abri avant d’être harcelée par la ligue des fétichistes des pieds (deux photos + une vidéo = de quoi se faire une orgie pédestre).

À lire aussi : Les pieds qui puent : pourquoi et comment en venir à bout ?

LA MADBOX GIRL POWER

8 surprises personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Voici le dernier commentaire
  • LaubeD
    LaubeD, Le 11 mai 2017 à 11h01

    Mes pieds, l'un de mes gros complexes...
    Ça fait plus de dix ans que je les déteste. Déjà j'ai les pieds longs (42 ça fait grand, on m'appelle souvent Berthe aux grands pieds dans la famille). J'ai le pied grec, donc le deuxième orteil plus long que le premier. Et mes gros orteils sont absolument immondes. C'est-à-dire que j'ai une déformation qui fait que ces ongles ne poussent que très peu (ça fait dix ans que je ne les ai pas coupés) et au lieu d'avoir une forme normale ils poussent en triangle. Et ils ont une couleur jaune-marron et sont décollés (bah oui j'ai régulièrement une mycose à ces ongles, et c'est un milieu propice pour celles-ci). Autant dire que j'ai beau mettre du vernis en été, ça ne change pas grand-chose, on voit qu'un truc cloche. Bref ils seront toujours moches et je détesterai toujours autant les montrer.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!