Comment faire un strip-tease ?

Par  |  | 2 Commentaires

Le strip-tease t'intrigue, mais tu ne sais pas par où commencer ? Voici 11 conseils simples pour ne pas t'emmêler les pieds dans ton soutif !

Comment faire un strip-tease ?
madmoiZelle fête la Saint Valentin ! Pas de date ? Pas de problème ! Date Yourself avec la box madmoiZelle, car tu es la meilleure personne de l’univers ! Disponible à l’unité par ici, en nombre limité !

Me déshabiller façon strip-tease devant la personne que j’aime est globalement sur le top 3 des trucs que je kiffe faire dans mon intimité, quelle que soit la date du calendrier !

Quand je parle de strip-tease, je veux dire simplement : se déshabiller en musique. De toi sapée comme tous les jours, à toi en pin-up qui s’effeuille dans un registre plus burlesque, il n’y a qu’à choisir ce qui te parle le plus !

Voilà quelques conseils si tu as envie de te lancer mais que tu sais pas par quoi commencer, à l’occasion de cette bonne vieille Saint-Valentin.

1. Pour bien réussir ton strip-tease, écoute-toi

D’abord, garde à l’esprit qu’il faut faire quelque chose qui te ressemble ! Pas besoin de sortir les paillettes et le boa si c’est pas ta cam, de porter un porte-jarretelles si tu préfères les culottes, de mettre des talons si tu n’en mets jamais…

Bref, tu as compris l’idée !

Autre chose : le strip-tease s’arrête quand TU le décides. Si tu veux finir nu·e, ok, si tu veux finir en sous-vêtements, ok. Tu es ta propre metteuse en scène !

Si tu veux te rétracter en plein milieu, tu peux aussi. Tu peux en profiter pour passer un moment sympathique en ta propre compagnie  ! 

Y aura pas mort d’hommes.

2. Choisir la bonne musique pour son strip-tease

Pour un tout premier strip-tease, je te conseille de choisir une musique que tu connais sur le bout des doigts.

Tu connaitras le rythme, le refrain, les changements, tu pourras même chanter quelques phrases si ça te met à l’aise ! Les chansons trop longues ou trop lentes sont un peu casse-gueules.

À lire aussi : Les pires chansons sur lesquelles faire un strip-tease

Je me suis déjà retrouvée, à la moitié d’une chanson en étant déjà nue. Et. C’est. LONG. Surtout en hiver.

Personnellement J’ADORE les chansons de cabaret comme celles de Moulin Rouge, de Chicago… Mais n’importe quelle chanson qui te met dans une bonne ambiance sexy fera l’affaire !

3. Choisir la bonne tenue pour son strip-tease

Quand t’enlèves tes fringues, il faut penser à certains trucs. Plus il y a de systèmes de fermeture (boutons, zip, agrafes, lacets… ) et de couches, plus ça sera long.

Il y a aussi des matières et des fringues à éviter.

  • Les superpositions de couches en matières synthétiques, pour pas te retrouver avec les cheveux collés sur la gueule à cause de l’électricité statique qui te rendra aveugle, après tu vas cogner dans tous tes meubles, renverser les bougies, mettre le feu à ton appart, bref c’est l’horreur.
  • Le col roulé, pour les mêmes raisons évidentes citées ci-dessus.
  • Les chaussettes qui te coupent la circulation du sang et qui te laissent la trace du motif sur tes ieps (+ la cheville rouge)
  • Le slim ultra serré qui va t’obliger à t’asseoir pour faire passer tes pieds

Les chemises, les jupes et robes à zip sont safe.

Je te conseille aussi de mettre de la lingerie dans laquelle tu te sens bien, tu n’es pas obligé·e de dégainer la culotte fendue !

Finir en culotte mignonne et en débardeur est tout aussi sexy que si tu étais en corset. C’est te voir toi t’assumer tout·e entier·e qui est sexy !

4. Gérer l’éclairage pour réussir son strip-tease

Une star sur scène ne voit souvent guère son public puisqu’elle a : les spots dans la gueule.

Là, sauf si tu veux faire tomber l’intégralité des objets autour de toi en dirigeant ta lampe de bureau directement dans tes yeux, fais l’inverse et tamise les ampoules.

Ça te mettra dans une ambiance plus intimiste que la lumière violente de ton plafonnier.

5. Choisir la bonne personne pour réussir ton strip-tease

Il n’y a vraiment rien de plus nul de se déshabiller devant quelqu’un qui est mal à l’aise et qui va probablement te dire un truc maladroit ou blessant pour contrer sa gêne.

Ouep, ça aussi ça m’est déjà arrivé.

Assure-toi donc que l’autre est prêt·e, en en discutant auparavant, soit sur le ton de la rigolade, soit en étant parfaitement honnête, pour tâter le terrain.

À lire aussi : Comment j’ai enfin trouvé la personne parfaite pour moi — Témoignages

6. Quels mouvements pour réussir son strip-tease ?

Sauf si ton mec ou ta meuf c’est Chris Marques ou Marie Claude Pietragala, personne te notera sur ta chorégraphie.

Nul besoin donc, de faire des salto de ouf et des moves à la Beyoncé !

Fais-le au feeling : petits mouvement de bassins, tu peux te cambrer doucement, jouer avec tes cheveux….

Pour éviter les moment de blancs où tu galères à enlever une fringues (ça risque d’arriver et ça n’est pas grave), reste en mouvement. Ça passera CRÈME.

Tu peux aussi t’aider de ton mobilier. SAUF LES LAMPES.

Mais tout ce qui t’entoure de solide et stable peut te servir de support et t’aider, voire te rattraper (surtout si t’es en talons).

7. Par quoi tu commences, quand tu te déshabilles ?

Je dirais au feeling mais c’est mieux d’être logique. Si t’as un ÉNORME MANTEAU, c’est bof logique de commencer par tes pompes…

Des couches supérieures aux couches inférieures, du haut vers le bas, c’est top moumoute. N’hésite pas à l’adapter en fonction de ta zone de confort. Par exemple, si tu complexes sur ton boule, commence par libérer ton haut ou inversement.

8. Pour réussir ton strip-tease, booste ta confiance en toi

Se mettre (plus ou moins) nu·e devant quelqu’un, ça peut être vraiment impressionnant. Assure-toi de le faire pour les bonnes raisons.

Il ne faut pas que tu agisses par contrainte ou par détresse, mais plutôt parce que tu en as vraiment envie, que tu te sens le courage de le faire, et SURTOUT parce que ça te fait marrer.

9. Faire participer son spectateur ou sa spectatrice

Que la personne soit sur une chaise, dans un canapé ou sur le bord de ton lit, tu peux complètement la faire participer à ton strip-tease.

En t’aidant à enlever un bas, en faisant coulisser la fermeture à glissière de ta jupe, en défaisant un lacet… c’est toi qui vois, et il n’y a aucune obligation si ça t’intimide trop.

10. Pour bien réussir ton strip-tease, écoute-toi, volume 2

Te déshabiller ne t’engage pas pieds et poings liés à faire plus : tu peux tout à fait offrir ce moment sans avoir à te mettre la pression et te dire que tu devras passer par la case sexe.

C’est vraiment important et savoir que tu es maître·sse de ton numéro te donnera encore plus confiance en toi !

11. Enfin, pour réussir ton strip-tease, foire-le

J’ai vraiment fait des tas de fails. Mauvais choix de fringues, des talons hauts instables et moi qui me vautre, chanson trop rapide qui finit mon petit numéro en choré de tecktonik…

Never forget.

J’en ai des tas mais ça n’est vraiment pas grave.

Au contraire, ça peut te permettre de vivre de vraies tranches de rigolades avec la personne que tu honoreras de ta petite prestation !

J’espère que ces conseils t’ont servi et que ça va t’aider ! YOU GO GIRL !

À lire aussi : Je me suis mise à nue pour des photos boudoir, et je ne regrette rien !

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
  • Mowette
    Mowette, Le 14 février 2018 à 15h35

    L'histoire de la musique trop courte qui fait finir le truc en tecktonik m'a tuée :rire:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!