Quelques astuces pour s’occuper dans les files d’attente

Aéroports, gares, supermarché... Il existe autant de façons de s'ennuyer dans les files d'attente que de sortes de morceaux de boeufs. Mais comment faire pour s'occuper ? Sophie-Pierre Pernaut te donne un coup de pouce.

Quelques astuces pour s’occuper dans les files d’attente

L’été, c’est la saison des photos de pieds et débats sur les tongs et chemisettes, certes, mais c’est aussi celle des files d’attente. Entre la longue queue (je te vois rire, oh, enfin) pour aller acheter son billet de train quand on n’a pas pensé à le réserver sur Internet, celle de l’aéroport (où il faut attendre pour l’enregistrement des bagages, pour vérifier que tu n’as pas de revolvers dans tes chaussettes, l’enregistrement puis l’attente pour monter à bord), il existe de grandes plages d’ennui avant de profiter de celle faite de sable.

Et patienter, c’est long. On s’y ennuie, on ne sait pas quoi faire, on regarde tout le monde dans l’espoir de voir une quelconque raison de rigoler et plus généralement de se divertir. Voilà pourquoi je te propose, selon ton profil, de découvrir quelques petites astuces pour occuper son temps dans ces situations ma foi bien lourdes.

Avant-propos : cet article est rédigé en été, ils parlent donc de toutes les occasions de patienter en attendant de pouvoir partir. Néanmoins, les astuces ci-dessous sont applicables à n’importe quelle situation du quotidien qui se génèrent d’un combo : file + lenteur. Tout le monde peut donc y trouver son compte.

La méthode troll

Parce que rien n’est plus distrayant que de foutre un coup à la tranquillité des autres et de les voir bouillir. C’est vrai que dans la vie, c’est pas gentil d’être méchant. Mais quand on s’ennuie à ce point, il faut bien avouer que c’est chacun pour sa gueule. Voici donc mes secrets.

Être trop proche de la personne juste devant soi

Pour agacer juste comme il faut la personne qui te précède dans la file, colle-la un peu. Bien sûr, il ne s’agit pas de la toucher, ni de la frôler, mais presque. Rapproche-toi d’elle juste ce qu’il faut pour rentrer dans sa sphère d’intimité, dans son cercle vital.

Trois dénouements sont alors possibles.

  • Cette personne est particulièrement grande gueule et t’humiliera comme il se doit. C’est gênant, certes, mais la gêne, ça occupe.
  • Cette personne, plus introvertie, se contentera de s’avancer discrètement (s’agirait pas de te vexer, se dira-t-elle alors). Tu pourras alors la suivre, t’en rapprocher à nouveau, et observer le processus se renouveler.
  • Cette personne sera très attirée par toi, tu te rendras compte que la réciproque est valable et s’ensuivra une discussion ma foi fort intéressante. Level d’occupation ++.

Choisir sa sonnerie de téléphone

Dans la vie, on n’a pas forcément le temps de changer sa sonnerie de téléphone. C’est pourtant plutôt sympa d’être avertie d’un nouveau message avec un bruit de klaxon vintage et d’avoir un rire d’enfant qui te prévient d’un appel.

Choisis donc ce moment précis pour faire un choix. Tes écouteurs bien évidemment débranchés de ta prise jack, amuse-toi donc à faire défiler toutes les sonneries (pas trop fort non plus, sinon tu te fais jarter et tu dois tout recommencer le lendemain).

Effrayer autrui

Cette méthode marche principalement dans les aéroports, tant ces endroits regorgent de phobiques qui s’ignorent. L’air de rien, donc, parle au téléphone (que tu sois réellement en conversation avec quelqu’un ou pas) ou à la personne qui t’accompagne (ou seule, si tu n’as pas peur d’être prise pour une droguée) des derniers documentaires que tu as vu sur les crashs aériens. « Oui et puis alors, ils ont beau vérifier les avions avant le décollage, quand c’est le destin, c’est le destin. »

10 points de trolling supplémentaires quand un enfant se met à chouiner.

Plus généralement, si tu aimes troller ton entourage, je ne peux que te conseiller d’aller lire ces quelques façons de calmer ses nerfs en irritant ceux des autres. Ta vie sociale me dit merci. Je lui réponds de rien.

La méthode manuelle

C’est vraiment pas gentil d’être méchant et tu préfères DE LOIN t’occuper par toi-même sans faire pleurer personne, de préférence avec tes mains ? J’ai aussi une solution.

Rentabilité du tricot

Le sachiez-nous ? Les travaux manuels du genre tricot et couture redeviennent à la mode depuis quelques années. Finie, l’image de la grand-mère qui fait une écharpe en forme de tire-bouchon pour son nouveau-né de petit-fils ! Désormais, le tricot, c’est bien vu, le tricot, c’est pêchu.

Et puis imagine la satisfaction que tu ressentiras quand tu auras rendu productives ces longues minutes toutes pourries à attendre pour finir ton point de croix Game of Thrones ou le pull que tu vas offrir à ton aimé-e. La magie de la rentabilité.

Réorganiser son sac

Si l’intérieur de ton sac ressemble au VIP Room à 8h du matin, il est peut-être temps de profiter d’un long moment d’attente pour t’occuper de la question. Prévois un sac plastique qui te servira de poubelle pour jeter tes multiples mouchoirs usagés (parce que si tu fais des allers-retours à la poubelle, tu perds ta place), et range-moi ça vite fait.

Se mastur…

…ah non, non, pardon. En public, je suis pas sûre que ce soit très légal.

La méthode cérébrale

Faire du calcul mental sur tout ce qui tombe sous les yeux

S’il y a bien quelque chose qui déprime la littéraire l’allergique aux maths que je suis, c’est bien le fait qu’il y a des chiffres partout, partout autour de nous, tout le temps. Mais si c’est ton truc, ça va bien pouvoir te servir.

  • Si tu es dans un aéroport, additionne le chiffre de toutes les boissons et de tous les casses-croûtes proposées au stand, s’il n’est pas trop loin de toi.
  • Si tu attends ton tour au guichet de la SNCF ou à la Poste, additionne les chiffres des tableaux lumineux indiquant à qui c’est le tour et, mettons, les nombres écrits sur le sac Desigual de la dame juste devant.
  • Si tu attends ton tour pour payer tes Chokini dans la station-essence d’une aire d’autoroute, fais la course avec la machine pour annoncer le montant final du client devant toi.

Après avoir trouvé le résultat final (ça te prendra dix minutes, moi ça me prend 3 jours et après je rate mon avion et c’est nul), imagine-toi tout ce que tu pourrais faire avec cette somme (si elle est trop petite, jarte les virgules, c’est pour les faibles). Ce que tu t’achèterais en premier, le premier cadeau que tu ferais à quelqu’un d’autre, etc. Ça occupe fort bien. Après on pleure parce qu’on est pauvres, mais c’est cool.

« Ouh lala c’est ludique ! » se dit Cyril, levant son pouce en signe d’approbation discret tandis qu’il travaille à faire monter la chantilly de ce dessert frigide.

Faire une liste de tous les trucs que tu pourrais faire pour t’occuper dans une file d’attente

Serait-ce que j’ai justement fait la dernière fois que j’ai dû attendre dans une file d’attente ? Oui. Précisément, oui.

Bon et sinon, tu peux aussi, éventuellement, penser à prendre un livre avec toi si tu n’es pas une grosse nouille dans mon genre.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Zgu
    Zgu, Le 15 octobre 2013 à 1h36

    Du coup j'écrirai mon commentaire quand je m'ennuierai dans une file d'attente.

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)