Les appareils photo argentiques

Tout d’abord, on va passer par la case dictionnaire, qu’est-ce que signifie argentique ? Il s’agit des appareils photos à pellicule. Ensuite, il y a différents appareils avec des formats de pellicule différents. Et chaque appareil a, en quelque sorte, son usage propre. On ne fait pas n’importe quoi avec n’importe quel appareil ! Alors commençons ! Nous […]

Les appareils photo argentiques

Tout d’abord, on va passer par la case dictionnaire, qu’est-ce que signifie argentique ? Il s’agit des appareils photos à pellicule. Ensuite, il y a différents appareils avec des formats de pellicule différents. Et chaque appareil a, en quelque sorte, son usage propre. On ne fait pas n’importe quoi avec n’importe quel appareil ! Alors commençons ! Nous les classons par format de pellicule qu’ils utilisent.

On part du plus petit, et du plus courant. Il s’agit de la pellicule 24*36, le négatif mesure 24 mm sur 36mm :

Le télémétrique

Le télémétrique est l’équivalent du compact numérique (enfin c’est plutôt l’inverse). C’est un petit appareil, très léger et très maniable. Niveau technique, un appareil télémétrique comporte un télémètre, c’est un petit système optique et mécanique qui mesure la distance entre le sujet et l’appareil photo. Concrètement, dans le viseur, il y a deux images qu’on doit faire coïncider par la bague de mise au point. De plus, le cadrage de l’image vu dans le viseur sera plus important que la photo prise. De ce fait, lors de la prise de vue seul l’obturateur se déclenchera, ce qui apporte une très grande stabilité car peu de vibrations.

Grâce à tout ça, le télémétrique est un appareil de voyage par sa légèreté et son format, il permet de descendre bas dans les vitesses vu qu’il n’y a quasiment pas de vibrations, de même, il est très silencieux. Le télémètre permet d’avoir un zoom pédestre, il s’agit de se rapprocher physiquement de l’objet et la netteté se fera.

Tout ça peut paraître compliqué, mais j’en suis sûre que vous voyez ce dont je parle, le plus connu est le M6 de Leica, ne me dites pas que cela ne dit rien !

Vous toutes qui achetez des réflex numériques, il s’agit ici de leur ancêtre ! C’est un appareil plus imposant mais il reste très portatif. Cet appareil se caractérise par une visée par l’objectif. Ceci est possible par un jeu de miroirs. Et cette fois-ci, le cadrage vu dans le viseur sera exactement le même que celui de la photo prise. Il offre plus d’options que le télémétrique, les objectifs sont notamment interchangeables.

Le réflex est ainsi idéal pour prendre des photos tout en se promenant, des photos dans l’action. Il est utilisé si on recherche une qualité de l’image et si la précision du cadre est importante. Il est intéressant aussi pour sa polyvalence au niveau des objectifs.

On passe au négatif de moyen format. Il y a principalement une taille de pellicule, la pellicule 120 , elle fait 6 cm de large, et de là, différents formats sont possibles, les plus courants sont le 6*6, le format carré, le 6*4.5, le 6*7 et le 6*9. Bien sûr le nombre de vues, de photos possibles varient selon le format. Et il faut garder à l’esprit, qu’un objectif 50 min, l’objectif standard, sur un appareil utilisant de la pellicule 24*36, correspondra, à peu près, à un 80 min sur un moyen format car il s’agit de la diagonale du négatif ; et il en de même pour les autres objectifs et pour la chambre technique employant un plus grand négatif.

Le SLR (Single Lens Reflex)

Il se rapproche du réflex. Il n’a qu’un seul objectif, et la vision se fait par un jeu de lumière. Il peut prendre deux apparences, soit celle d’un gros cube où la vision se fait par le dessus, sur un verre dépoli, soit celle d’un gros réflex 24*36, où la vision se fait par un viseur arrière comme sur les réflex. Ceux en forme de cube, par exemple les Hasselblad, sont très modulables, les objectifs se changent et l’arrière aussi, le magasin, permettant de varier les formats des photos.

Le TLR (Twins Lens Reflex)

Il s’agit aussi d’un reflex mais il a deux objectifs. L’un sert à viser et l’autre à prendre la photo, il y a donc deux chambres à l’intérieur de l’appareil photo et de ce fait il  n’y a pas de miroir mobile. De même, les objectifs ne sont pas interchangeables. Tout ça permet une très grande solidité de l’appareil et une légèreté.

Il est fait comme le télémétrique 24*36, sauf qu’il est beaucoup plus gros étant donné le format de la pellicule.

Ces appareils moyen format sont pratiques car ils allient un négatif de grande taille qui permet un grand agrandissement (plus le négatif est grand, plus un grand agrandissement est possible et plus il y a de détails) et une légèreté, une maniabilité d’appareil. Ils jouent très bien leur rôle d’intermédiaire entre les appareils 24*36 et les chambres techniques, en prenant leurs qualités.

Et pour finir, les négatifs grands formats, ils sont utilisés avec la chambre technique. Il ne s’agit plus de pellicule mais de plans films (de grands négatifs individuels), leur format va du 4*5 ‘'(10*12) au 8*10 » (12*25 cm).

Elle est très simple et permet pourtant beaucoup de choses. Il s’agit de deux châssis, un avec l’objectif et  l’autre avec le plan film relié par un soufflet, et tout cela, sur rails. Il y a aussi des rails sur les montants des châssis. Ainsi, chaque partie est mobile et permettent beaucoup de mouvements comme la mise au point, la bascule et le décentrement. Concrètement, elle permet de photographier de l’architecture sans la déformer ou de se photographier dans un miroir sans que la chambre technique soit apparente sur la photo.

Par contre, elle est assez imposante, elle nécessite un trépied. De plus, un châssis ne peut contenir que deux plans films, on doit donc souvent le recharger. Du coup, il s’agit plus de photo de studio ou de paysage, mais non de photos d’action, ou d’un périple photographique. Mais, les photos ont énormément de détails et peuvent être tirées dans un très grand format.

Ainsi, chaque appareil a son usage, ils sont tous complémentaires et ils ne se remplacent pas entre eux. C’est la pratique du photographe qui implique le choix de l’appareil.

Et toi, utilises-tu toujours l’argentique ? As-tu des appareils parmi ceux cités plus haut ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Alitah
    Alitah, Le 27 décembre 2013 à 1h02

    Up!!

    Salut les mad'z,

    Je déterre ce sujet car j'ai très envie de me mettre à la photo argentique avec des négatifs moyens format!

    Que pouvez vous me conseiller comme appareil photo???


    J'hésite entre le canon AE-1, le nikon fe-2 et l'olympus om2?

    Comment choisir son objecitf pour chaque appareil photo?
    merci d'avance

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)