Ces mannequins lingerie montrent une nouvelle forme de diversité

Par  |  | 6 Commentaires

Aerie, marque de lingerie bodypositive qui ne retouche pas ses photos, a dévoilé une nouvelle campagne dont les mannequins sont atteintes de différentes maladies.

Ces mannequins lingerie montrent une nouvelle forme de diversité

Montrer des filles de la vraie vie, c’est une obsession de plus en plus grande pour les campagnes de pub. Les marques ont compris que si elles voulaient désormais s’adresser aux gens, aux vrais, c’est comme ça qu’il fallait communiquer.

Certaines enseignes y arrivent mieux que d’autres, certaines mannequins n’ont pas la même vie que la majorité des clientes de la marque… (Non, je ne passe pas ma vie à Ibiza en buvant des cocktails detox au concombre, mais pourquoi pas.)

Aerie est en tout cas une marque qui a compris comment me parler.

Aerie, la lingerie bodypositive

madmoiZelle a déjà évoqué plusieurs fois cette marque de lingerie qui ne retouche pas ses photos, n’hypersexualise pas ses mannequins et embarque les hommes dans son mouvement bodypositive.

Le bodypositive célèbre notamment la diversité des corps. Tous autant qu’ils sont, dans leurs formes, leur poids et aussi leurs particularités.

C’est sur ce dernier point que la marque Aerie a voulu communiquer pour sa dernière campagne !

Aerie et sa campagne inclusive #AerieREAL

ASOS a récemment choisi une jeune femme en fauteuil roulant pour montrer une combinaison venue tout droit des années 90.

Aerie a ici employé diverses mannequins qui, comme toutes personnes possédant un bouli, ont besoin de le couvrir. Et ces jeunes femmes ont toutes une particularité au niveau médical, une maladie ou un syndrome.

Par exemple, Gaylyn, fondatrice du mouvement GutlessGlamorous, fait partie de la campagne. Elle a subit une proctocolectomie puis une iléostomie suite à la maladie de Crohn, et pose avec son sac.

Il y a aussi Evelyn Robyn Ann, étudiante atteinte d’un diabète de type 1 qui pose avec sa pompe à insuline.

Abby, sujette aux douleurs chroniques, qui se décrit comme « une humaine fonctionnant à moitié », fait aussi partie de la campagne.

Time for something very big. Earlier this summer I was chosen to be an #AerieREAL model for their newest campaign and the other night they surprsied us all by releasing some of the products early. A wheelchair user is a model for a major company! I am PROUD to say I've done this. PROUD to be a part of it. PROUD to be a model representing a community of disabled and chronically ill people. PROUD to be comfortable in my own skin. As a Christian a lot of people have expressed to me their distaste with what I did here with Aerie, but I have something to say to that. God gave us this life, our bodies, and our struggles to glorify him. These photos are not risque, or provocative, or slutty. This campaign is the epitome of confidence and beauty in who you are as your true self. I have confidence in who I am in Christ even with my disability and my wheelchair, and that translates physically. Being a model in a wheelchair for a major company is kind of a big deal and I want to be transparent about it all. Confidence is hard to come by and even harder to master. Just when I thought I had it my disability and illnesses stripped it away. I was embarrassed to be seen in public with mobility aids, hated how everything looked while I was in my chair. Then God put his hand on my heart and reminded me that i am fearfully and wonderfully made in his image. He put me on this path of life to be the light I needed when I was struggling. To remind young disabled women that they're beautiful no matter what. Beautiful with mobility aids. Beautiful in a wheelchair. Beautiful with an invisible illness. Beautiful, not despite those things, but because of them. That is Aerie Real. . . Image description: Abby holding her hair up and smiling over her shoulder. Shes wearing a black lace bralette and sitting in her wheelchair.

A post shared by Abby Sams (@abby_sams) on

Chelsea Werner, championne de gymnastique, est touchée par le syndrome de Down.

Cette campagne, visible sur le site d’American Eagle, englobe encore bien d’autres mannequins d’un jour ou professionnelles.

Elle met en avant différents destins de femmes et a suscité beaucoup d’engouement sur Twitter.

« Oh mon Dieu ! C’est la première fois que je me retrouve à travers une mannequin ! »

« Si beau ! Je suis heureuse pour toutes les gens qui s’y retrouvent ! Et heureuse pour le reste d’entre nous et mes enfants, qui ont besoin de voir des vraies personnes dans les publicités. »

« Je suis atteinte de fibromyalgie depuis 25 ans et je suis super heureuse de voir une telle diversité. ».

T’en pense quoi toi de cette initiative ? (Et je suis curieuse, est-ce qu’il y en a parmi vous qui ont déjà commandé chez Aerie ? Les ensembles sont-ils aussi confortable qu’ils en ont l’air ?)

À lire aussi : Camille parle de sa vie avec un handicap dans Cher Corps

Elise S.

Grande fan de textiles arrivée en août 2016 dans la team mode-beauté, Elise partage sur madmoiZelle tout ce qui la transcende : la couleur, les motifs, les chaussettes, Wham!, la « petite » création... et parfois tout ça en même temps. Ne t’inquiète pas, cela dit : elle ne te forcera jamais à porter des épaulettes. Ni des faux cils. Pas de menaces.

Tous ses articles

Commentaires
  • Erinaco
    Erinaco, Le 13 juillet 2018 à 16h19

    C'est vrai que les sous-vêtements ont l'air super comfy :dowant: ! J'adhère totalement à cette nouvelle image de la diversité mais... à quand la normalisation et la généralisation à des maladies clairement visuellement marquantes ? Je pense notamment aux maladies de peaux (eczéma,...) ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!