temoignages-metiers-orientation
Jobs et études

Et toi, tu fais quoi maintenant que tu es grande ?

Esther s’est longtemps interrogée sur ce qu’elle voulait faire plus tard. Alors il y a quelques années, elle partait à la rencontre des madmoiZelles qui kiffent leur vie, pour savoir ce qu’elles font et comment elles en sont arrivées là. Océane reprend aujourd’hui le flambeau !

Mise à jour du 20 juin 2019 par Océane

Qu’est-ce que tu fais maintenant que tu es grande ?

Tu kiffes ta vie et après moultes réflexions tu t’es enfin lancée dans un métier qui te plait ?

Raconte à Océane ce que tu fais maintenant que tu es grande !

Réponds au questionnaire ci-dessous en envoyant tes réponses à [email protected], avec comme objet « Maintenant que je suis grande, je suis… »

N’oublie pas de préciser ton âge !

Questionnaire :

  1. Qui es-tu et d’où viens-tu ?
  2. Avant d’attaquer sur ton travail, est-ce que tu as une passion ou un kif dans la vie (parce que c’est important de faire aussi autre chose) ?
  3. Et ton job alors, c’est quoi ?
  4. Comment tu l’expliquerais à ta petite sœur hypothétique en quelques mots ?
  5. Pourquoi tu aimes ce que tu fais ? / Pourquoi tu as choisi de faire ce travail ?
  6. Est-ce que c’est le domaine que tu avais choisi dès le départ ou tu t’es retrouvée ici après une ou des réorientations ?
  7. Est-ce que tu as dû arbitrer entre deux visions du travail, « liberté, je fais ce qu’il me plaît et tant pis pour la précarité » VS « sécurité, je préfère m’assurer un salaire stable même si ce n’est pas le job de mes rêves » ?
  8. C’est le fruit d’un parcours longuement réfléchi ou du hasard ?
  9. Qu’est-ce que tu as eu comme formation ?
  10. Est-ce que tu as une journée type ?
  11. Ton petit bonheur qui fait que tu kiffes ton boulot ?
  12. La qualité indispensable pour s’épanouir dans ce job ?
  13. Et pour finir, en commençant, tu gagnais combien ? (parce que c’est important de savoir à quoi s’attendre !)

Publié le 18 juillet 2017 par Esther

Lorsque j’étais petite, confrontée à la question « tu veux faire quoi quand tu seras grande ? », j’ai eu plusieurs phases.

Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire plus tard ?

Autour de mes 5 ou 6 ans, je répondais « femme de ménage », parce que je trouvais super satisfaisant le fait de voir immédiatement le résultat de mon travail : un coup de chiffon et la poussière disparaissait.

Vers mes 10 ans, j’étais devenue bordélique et accro aux animaux, alors je répondais « vétérinaire » en pensant que je soignerais zèbres, panthères et autres dauphins (en gardant les yeux rivés sur mon jeu d’ordi Mission Vétérinaire).

Arrivée au collège, j’avais finalement décidé que prof de sport, ce serait bien : moi qui avais besoin de me défouler, c’était un joli défi qui devrait me permettre de ne pas m’ennuyer.

Le point commun entre toutes ces professions ? Outre le fait que je n’exerce finalement aucune d’elles, ce sont des métiers « connus ». On sait ce que c’est, et il est relativement simple d’identifier le parcours pour y parvenir.

Ce sont d’ailleurs typiquement des résultats qui tomberaient pour un test d’orientation banal, entre « guide de haute montagne » si tu as coché la case « ne pas rester derrière un bureau » et « médecin » si l’un de tes intérêts est « d’aider les autres ».

Où apprend-on l’existence des métiers peu connus ?

Mais si je regarde autour de moi, il y a un tas de gens qui font un métier dont on n’entend jamais parler, ni à l’école ni ailleurs.

Vous savez ce que c’est vous, « Responsable Qualité Sécurité Environnement » ? Ou « Assembleuse » ? Ou « Chargée de veille et documentation juridique » ?

Et plus globalement, combien de personnes ont fait des études qui ne correspondent finalement pas au métier qu’elles exercent aujourd’hui ?

Dans mon entourage, une majorité, pour plein de raisons : pas de travail dans leur branche, découverte tardive d’une passion, changement soudain d’orientation, évolution progressive au sein d’une même entreprise…

La plupart du temps, ces gens ont découvert l’existence même de ce métier bien après avoir eu à prendre des premières décisions cruciales en matière d’orientation.

Alors pour ouvrir l’horizon et présenter un échantillon de métiers et de parcours variés, je me lance dans une nouvelle série :

« Et toi, tu fais quoi maintenant que tu es grand·e ? »

Sur madmoiZelle à partir de maintenant !

Le but : faire découvrir des métiers peu connus, mais pas seulement (promis si t’es astronaute ou prof je veux bien ton témoignage quand même) et les parcours qui y mènent.

Que tu aies emprunté la voie royale ou que ton occupation actuelle soit le fruit d’un parcours en zigzag, tu m’intéresses !

L’idée c’est de me raconter pourquoi ton métier te passionne (même s’il comporte quelques inconvénients), afin d’inspirer les plus jeunes en plein questionnement d’orientation.

Comment on fait ? Tu peux m’envoyer un mail à [email protected] avec en objet « Maintenant que je suis grande, je suis… ».

Dedans tu me présentes en quelques lignes qui tu es (en précisant ton âge), ce que tu fais dans la vie (ton job, mais pas seulement si tu as d’autres choses à raconter) et par où tu es passée pour en arriver là.

Et tu réponds au questionnaire ci-dessous !

PS : Je pose deux conditions…

  • La première, c’est que j’aimerais vraiment que ces témoignages soient plutôt positifs : l’idée n’est pas de faire le procès de ton job mais d’inspirer des jeunes et de les encourager à suivre ta voix dans un parcours qui te plaît.
  • La seconde, c’est que j’aimerais aussi qu’ils soient incarnés, et donc non-anonymes.

Deal ?

Questionnaire :

  1. Qui es-tu et d’où viens-tu ?
  2. Avant d’attaquer sur ton travail, est-ce que tu as une passion ou un kif dans la vie (parce que c’est important de faire aussi autre chose) ?
  3. Et ton job alors, c’est quoi ?
  4. Comment tu l’expliquerais à ta petite sœur hypothétique en quelques mots ?
  5. Pourquoi tu aimes ce que tu fais ? / Pourquoi tu as choisi de faire ce travail ?
  6. Est-ce que c’est le domaine que tu avais choisi dès le départ ou tu t’es retrouvée ici après une ou des réorientations ?
  7. Est-ce que tu as dû arbitrer entre deux visions du travail, « liberté, je fais ce qu’il me plaît et tant pis pour la précarité » VS « sécurité, je préfère m’assurer un salaire stable même si ce n’est pas le job de mes rêves » ?
  8. C’est le fruit d’un parcours longuement réfléchi ou du hasard ?
  9. Qu’est-ce que tu as eu comme formation ?
  10. Est-ce que tu as une journée type ?
  11. Ton petit bonheur qui fait que tu kiffes ton boulot ?
  12. La qualité indispensable pour s’épanouir dans ce job ?
  13. Et pour finir, en commençant, tu gagnais combien ? (parce que c’est important de savoir à quoi s’attendre !)

Envoie-moi un mail à jaifaitca[at]madmoizelle.com avec en objet « Maintenant que je suis grande, je suis… ».

À lire aussi : Les métiers expliqués en vidéo, une solution pour trouver sa voie

Les Commentaires
12

Avatar de wally24
25 juillet 2017 à 17h31
wally24
@Esther Ok merci pour la réponse je vais voir ça
0
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Jobs et études

Travail
Vous-voulez-savoir-combien-gagnent-les-influenceuses-Eh-bah-elles-aussi-

Vous voulez savoir combien gagnent les influenceuses ? Eh bah elles aussi

Anthony Vincent

03 août 2021

Témoignages
femme épuisée au travail

Épuisée par le sexisme, j’ai quitté mon job et créé ma boîte

Aïda Djoupa

27 juil 2021

Travail
femme-bureau-open-space

L’open space en été, cet enfer sur terre

Chloé Genovesi

21 juil 2021

Grossesse
bridget-jones-grossesse-boulot

Congé maternité : comment préparer le terrain au boulot pour bien partir (et revenir)

Clémence Boyer

18 juil 2021

2
Actu mondiale
Deux femmes qui portent le foulard en train de travailler

La justice européenne a (re)tranché : interdire le voile au travail n’est pas discriminatoire

Anthony Vincent

16 juil 2021

63
Vie étudiante
Plateau_d’un_étudiant_au_Restaurant_Universitaire_d’HECParis

Fin du repas à un euro : l’annonce reste en travers de la gorge des étudiants

Maëlle Le Corre

12 juil 2021

7
Travail
marseille-quitter-paris-demenagement

Où sont parties celles et ceux qui ont quitté Paris après les confinements ? Indice : le Sud

Clémence Boyer

09 juil 2021

5
Actu mondiale
islande-35-heures

Non, l’Islande ne passe pas à la semaine de quatre jours, mais bien aux 35 heures

Clémence Boyer

06 juil 2021

1
Parentalité
entretien-embauche-enfant

Emmener son bébé à un entretien d’embauche ? Elle l’a fait (et le monde ne s’est pas effondré)

Manon Portanier

01 juil 2021

2
Vie étudiante
pexels-andrea-piacquadio-etudiante

Sous le hashtag #EtudiantsSansMasters, la colère post-Covid gronde

Maëlle Le Corre

25 juin 2021

La société s'écrit au féminin