Ma technique ultime pour faire pipi à la plage


Comment faire pipi à la plage sans te faire repérer (et sans t'en foutre partout) ? Voici les bons conseils de Cassandre !

Ma technique ultime pour faire pipi à la plage

Publié le 29 juin 2019

Plagistes, plageuses, il est l’heure d’aborder LE sujet auquel tout le monde se frotte à un moment donné après s’être fait dorer la pilule on the beach : le pipi qu’on sait pas où faire !

L’envie de faire pipi à la plage

La plage, c’est cool, je pourrais y rester des heures, à lire, à siester, à nager avec les petits poissons ou encore à enterrer mes pieds et ceux des gens avec moi dans le sable comme les enfants de 4 ans.

Bref, LE BONHEUR.

Sauf qu’en restant autant sur la plage, crème solaire mais aussi grandes goulées d’eau sont de rigueur. Et qui dit beaucoup d’eau dit ALERTE PIPI…

Trop souvent sans toilettes à l’horizon, et avec généralement beaucouuuup de monde sur la playa.

Donc pas de spot tranquille pour évacuer ton litron de Cristalline.

Pourquoi faire pipi dans la mer ?

Alors, tu peux venir avec ta Pampers ou ton pisse-debout si t’es bien organisée, mais ta meilleure option reste bien souvent… la mer !

(Ou l’océan ou le lac ou l’étang de papy ou le pédiluve de la piscine de Tourcoing)

Bien sûr, tu vas me dire :

« Cassandre, fais comme tout le monde, va faire ton business dans les toilettes publiques au bord de la plage… »

Ok, mais il n’y en a pas toujours !

« Bah va derrière une dune. »

Encore une fois, ok, mais il n’y en a pas toujours !!

Faire pipi à la plage… dans l’eau

Tu peux donc aller uriner dans l’eau, un classique.

Attention aux courants et à ne pas faire une golden shower surprise à ton voisin de vague.

Et en parlant de vague, fais gaffe (c’est mon quart d’heure Jean Michel Sauveteur), va pas te noyer en urinant, c’est pas une fin glorieuse, ça ferait mauvais genre pour ton épitaphe.

Aussi, rappel, qui après expérience s’avère nécessaire : il faut être mouillée jusqu’à la taille pour que ça marche et que la discrétion soit au rendez-vous !

Mais comment tu vas faire si il y a trop de courant ? Si l’eau est glacée, trop profonde ? S’il y a trop de monde et que tu te sens mal de créer un courant chaud sur les 85 personnes barbouillées de crème solaire qui barbotent autour de toi ?

C’est là que j’interviens pour te filer une technique brevetée, essayée et approuvée !

Faire pipi à la plage discrètement

C’est la technique du « je m’assois au bord de l’eau pour contempler l’horizon », aussi connue sous le nom de « périné vaillant » dans le milieu.

Il te suffit simplement de te poser au bord de l’eau sur le sable humide (tu sais, là où les enfants font les châteaux avec les douves), d’attendre une vague, de lâcher la sauce quand elle arrive, puis de bloquer le flot avec le retrait de la mer.

Attends la prochaine vague et répète l’opération.

Ça peut vite paraître un peu suspect de rester assise seulement pour 1 minute sur le bord et de partir, donc je te conseille de jouer les prolongations : prends un livre et campe  un petit peu.

Un pipi en dents de scie (ou en vagues de scie), somme toute !

Le grand avantage de cette technique, c’est que vous pouvez faire ça à plusieurs en discutant. Grands moments de complicité et de convivialité garantis.

On lave bien son maillot en rentrant, hein ? De toute façon, le sel, la pollution toussa toussa tu connais…

Et si tu culpabilises de faire ton ptit pipi dans l’eau, dis toi que les baleines, elles, elles lâchent 1000 litres à chaque fois !

En plus, le pipi dans l’eau, ça réchauffe dans les courants froids. C’est encore plus efficaces que les toilettes chauffantes à la japonaise.

À toi ! Tu as d’autres techniques à partager avec tes consoeurs plagistes ?

À lire aussi : Comment faire l’amour à la plage et s’en sortir sans mycose ?

Cassandre Aronica

Cassandre Aronica

Idéaliste tout terrain, un peu con-con mais pas bê-bête, Cassandre est Social Media Manager des comptes de madmoiZelle et Rockie. Elle aime l’art aussi fort que le yoga et te parle musique sur madmoiZelle.

Tous ses articles

Commentaires

Pacemaker

@BouletteRose ,
Oulah vaste sujet, je vais essayer d'y répondre avec la petite experience que j'ai pu avoir lors de mes stages avec des sages-femmes libérale :)
Avant de le muscler, la prévention c'est le plus important. Le périnée on en a qu'un il faut en prendre soin ( matez un peu la rime !) ce qui veut dire ne pas pousser quand on va au toilette ( petite ou grosse commission), petit marche pied pour faciliter pour la defecation. Aller au toilette quand c'est le bon moment, ni trop tôt ( = on devrait pousser) ni trop tard (= pauvre périnée qui supporte un poids important entre la vessie, le rectum, etc...)

Pour muscler le périnée, je ne suis certainement pas celle qui pourra vous apporter la réponse la plus complète mais y'a beaucoup de méthodes. Celle qui est beaucoup utilisée en rééducation périnéale c'est la visualisation ( par exemple visualiser un pont levis au bas de la vulve qu'on va essayer de fermer : et là les muscles travaillent) après ces exercices je pense que c'est pas mal de les voir avec un ou une professionnelle, qui si besoin examine afin d'être sur que le mouvement fait n'est pas opposé à ce qu'on veut qu'il soit ( bon nombre de patiente pousse sur leurs perinee en voulant le resserer par exemple). Sinon y'a pleins de méthodes, l'electrostimulation, l'eutonie ( gym douce avec travail de l'équilibre) etc...
Enfin très vaste sujet quoi, j'espère ne pas avoir été trop fouillie :rire:)
Mais si fuites urinaire ou autre hésitez pas à faire le point avec un professionnel qui ciblera le soucis au mieux pour ensuite vous concocter un programme béton :)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!