Trouver sa voie, créer son métier, ne pas s’enfermer… le parcours pro d’Anouk Perry

Peut-on vivre de la création de podcasts ? Créer son propre job quand aucun de ceux qui existent ne semble convenir, c'est possible ? Anouk Perry raconte son parcours pro, et c'est passionnant !

Trouver sa voie, créer son métier, ne pas s’enfermer… le parcours pro d’Anouk Perry

Anouk Perry, vous la connaissez peut-être par madmoiZelle : elle a été rédactrice feel good et sexualité pendant 2 ans !

On lui doit des chefs-d’œuvre comme son explication des croyances limitantes, son guide pour bien branler une bite, une présentation de la méthode 10-3-2-1-0 pour trouver le sommeil…

Et bien sûr son excellent article d’adieu : J’ai testé pour vous écrire sur le sexe… Et la suite m’a étonnée ¯\_(ツ)_/¯

Avant d’être chez madmoiZelle, elle bossait pour des chaînes de télé. Maintenant qu’elle est partie de la rédac, Anouk Perry fait des podcasts.

À quoi ressemble son parcours ? Peut-on vraiment gagner sa vie en étant podcasteuse indépendante ? Comment trouver sa voie quand aucune ne semble nous correspondre ?

Anouk répond à toutes ces questions !

Anouk Perry raconte son parcours professionnel

Anouk vient de sortir l’épisode 1 de L’oreille interne, une nouvelle série sur… elle, sa vie, son œuvre, son taf, ses doutes et ses avancées.

Elle la présente ainsi :

« Les gens ont du mal à comprendre ce que je fais de ma vie, et j’avoue que même moi j’ai du mal à y voir clair. Alors j’ai décidé de raconter mon quotidien de podcasteuse du genre toujours trop intense dans ses choix. »

Accordez votre oreille à Anouk pendant 20 minutes, c’est passionnant !

Les aléas de la vie professionnelle, une réalité mais pas une fatalité

Je pense que le podcast d’Anouk parlera à beaucoup d’entre vous, car vous êtes nombreux et nombreuses à exprimer une peur du lendemain en ce qui concerne votre avenir professionnel.

Crainte du chômage, difficultés à trouver sa voie, incompatibilité avec le rythme « métro-boulot-dodo » et les 35h, galères administratives (surtout pour les freelances), pétage de plombs chez Pôle Emploi

Ce sont des inquiétudes communes à bien des « millenials », ce terme fourre-tout qui voudrait désigner une génération large et hétéroclite.

Anouk s’est lancé le défi d’arriver à vivre de ses podcasts avant la fin de son droit au chômage (un peu plus de 800€ par mois, jusqu’à la fin de l’année). Et pour ça, elle a besoin de vous !

Partagez ses épisodes, faites passer le mot, mettez-lui 5 étoiles sur iTunes et un commentaire positif, afin de lui montrer qu’elle a peut-être bien créé son nouveau métier !

À lire aussi : C’est quoi un podcast ? Et pourquoi c’est si cool ?

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Anouk Perry

TROP CHOU @Estafette
Sinon, pour répondre aux questions de financement, il y a les solutions avancées par @Mymy mais aussi celle de faire du brand content / podcast institutionnel. En gros on me paye pour créer des podcasts pour des marques. C'est "moins sexy" mais beaucoup mieux payé :)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!