Valentine, créatrice de doudous

Il y a encore quelques années, tu mesurais 1m34 et partageais ton lit avec une peluche pleine de bave. Tu l’aimais tellement que tu as fini par lui becqueter les oreilles, les yeux et le pied droit. Résultat, ta mère s’en sert aujourd’hui pour essuyer la vaisselle et toi, tu pleures, car ton nin-nin te […]

Valentine, créatrice de doudous

Il y a encore quelques années, tu mesurais 1m34 et partageais ton lit avec une peluche pleine de bave. Tu l’aimais tellement que tu as fini par lui becqueter les oreilles, les yeux et le pied droit. Résultat, ta mère s’en sert aujourd’hui pour essuyer la vaisselle et toi, tu pleures, car ton nin-nin te manque. T’inquiète donc pas : les personnages fantasques de Valentine vont te redonner la banane. Rencontre au Starbucks.

madmoiZelle.com : Comment es-tu devenue créatrice de doudous ?
Valentine : Complètement par hasard. Il y a un an, je suis tombée sur des sites web consacrés aux peluches faites mains. J’ai trouvé ça super marrant. J’avais des bouts de tissus chez moi donc j’ai commencé à bidouiller, à imaginer des formes. De fil en aiguille, j’ai crée le Chaminou. Il s’agit d’un petit chat à l’air coquin. C’est certainement la pièce qui plaît le plus.

madmoiZelle.com : Quelle formation as-tu suivie ?
Valentine :
Après un bac L et un passage éclair en fac d’anglais, j’ai intégré un BTS Communication Visuelle. Je suis diplômée depuis juin dernier. J’ai fait par la suite des stages en agences de graphisme. Ce goût de la création est en moi depuis longtemps : j’ai toujours dessiné et admiré les personnes capables de réaliser des trucs originaux avec leurs dix doigts.

madmoiZelle.com : Parle-nous de tes doudous …
Valentine : Il y a donc les Chaminous, les Poukis et les Crapouilles. Je dirais qu’ils sont le prolongement de moi-même dans le sens où ils sont tout joyeux, rigolos, pas figés. Je veux qu’il en ressorte quelque chose de positif, de mignon. Pas mièvre, hein ? Mignon. Je pense qu’ils peuvent plaire à toutes les tranches d’âge : aux parents qui ont des bébés, aux filles de 5-7 ans, aux adulescents, … Une dame de 59 ans m’en a même commandé un !

madmoiZelle.com : Toi-même, tu te vois comme une adulescente ?
Valentine :
Totalement. Je suis fan de littérature et de mode enfantines. D’ailleurs, je m’habille souvent chez Zara Kids. Tout ce qui est régressif me plaît. Ça me permet de m’évader.

Pouki Panthère et Chaminou Lemon

madmoiZelle.com : Où trouves-tu tes tissus ?
Valentine : Ça marche vraiment au coup de coeur. Il y en a que j’achète. Au marché Saint Pierre (Paris 18e), ce n’est pas trop cher, par exemple. Et il y en a d’autres que je récupère. Ma grand-mère, qui m’a appris à coudre, a des tonnes de trucs vintage. En ce moment, je bosse sur des tissus africains. Ils viennent de la CSAO (Compagnie du Sénégal et de l’Afrique de l’Ouest).

madmoiZelle.com : Tes techniques de travail ?
Valentine : L’une de mes particularités est que je dessine sur le tissu à la main. Je n’ai pas envie de faire de maquette en carton. Je veux que mes doudous soient tous différents. C’est ça que j’aime : ce ne sont pas des copies conformes, pas des clones. Chacun est unique. En moyenne, je passe trois voire quatre heures sur une peluche et ce, quelque soit la taille. Je travaille essentiellement le week-end, quand je suis bien reposée.

madmoiZelle.com : Aimerais-tu, un jour, vivre uniquement de tes créations ?
Valentine :
Carrément ! Ah mais oui ! Créer mon site web, avoir pignon sur rue, ma petite boutique, peut-être m’associer à quelqu’un … Ça me plairait énormément. Mais je n’en suis pas là pour le moment, je n’ai pas encore fait assez de salons, pas encore vu assez loin.

madmoiZelle.com : Où peut-on trouver tes doudous ?

Valentine : Via ma page MySpace principalement. Grâce à elle, je vends partout dans le monde. C’est un truc de malade ! Un mec de Los Angeles m’en a acheté un. Mes doudous voyagent !

madmoiZelle.com : Tu participes également à des marchés de créateurs ?
Valentine : La Garden Arty, ça te dit quelque chose ? Il s’agit d’une vente privée organisée dans le jardin d’une femme qui est très branchée par tous les trucs faits mains. Elle donne elle-même des cours de tricot. Il y a plein de stands : on y vend des vêtements, des bijoux, des sacs, etc. La deuxième édition s’est déroulée le 15 juillet dernier. J’espère participer à un maximum d’évènements dans les temps à venir. C’est un super moyen de se faire connaître. Internet, c’est bien, très bien, mais voir en vrai, c’est mieux !

madmoiZelle.com : Tes prochains projets ?
Valentine : D’autres articles bientôt. Des porte-clés, des magnets, des marque-pages, … Peut-être le salon Court Circuit et celui des Fourmis Rouges.

madmoiZelle.com : Dernier coup de coeur ?
Valentine : L’album de Sean Lennon, « Friendly Fire », m’a beaucoup touchée. C’est certainement le disque qui m’a procuré le plus d’émotions ces derniers temps.

madmoiZelle.com : Dernier coup de gueule ?
Valentine : Ce qu’on fait subir aux animaux (chats, chiens) en Chine et ailleurs me révolte.

madmoiZelle.com : Être une madmoiZelle en 2007 ?
Valentine : Sortir du lot, être inspirée, originale, pétillante, dégager du positif, croire en soi.

madmoiZelle.com : Au fait, as-tu gardé le doudou de-quand-tu-étais-gosse ?
Valentine : J’ai toujours mon koala qui s’appelle … KOALA ! Il vient de Sydney. Mon père me l’a ramené. Maintenant, il est tout pourri, il n’a plus de nez :) !

Pour regarder, commander, c’est ici : Les doudous de Valentine

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Moon Beats
    Moon Beats, Le 15 avril 2008 à 11h07

    C'est adorable ce que vous faites :fleur:
    'Faudra un jour que je prenne mon courage à deux mains et que j'apprennes à coudre XD

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)