Sous-louer son logement avec Sejourning

Sejourning a permis à Sophie de passer son week-end à Lyon pour la fête des lumières ! Après cette petite expérience, elle fait le bilan.

Sous-louer son logement avec Sejourning

Article initialement publié le 13 décembre 2012 :

Cet article vous est proposé par madmoiZelle.com dans le cadre d’un partenariat avec Sejourning

Le week-end dernier, j’ai donc été invitée par Sejourning à aller profiter de la Fête des Lumières à Lyon, capitale des Snickers (PARDON, c’était facile, et naze, mais ça fait deux articles que je me retenais et c’était dur). Et c’était très bien. En outre, y a eu un super timing : il me fallait de toute façon quitter mon logis, parce que j’avais fait des boulettes kefta la veille de mon départ et que ça sentait jusque sur le trottoir. C’était plus vivable, j’avais l’impression d’habiter dans un restaurant de kebab.

Dans le train qui me ramenait dans le grand Nord, j’ai fait le bilan (entre deux siestes roulées en boule sur mon siège). S’il était évident que je devais vous conseiller d’essayer ce concept si vous aviez le temps et les moyens de partir passer quelques jours dans une ville autre que la vôtre, tant le système Sejourning est une excellente alternative à l’hôtel, j’ai un peu plus réfléchi en ce qui concerne le fait de vous conseiller de sous-louer votre appartement.

Faut-il (sous-)louer son appartement chez Sejourning ?

Les point positifs

  • Déposer l’annonce pour votre logement ne coûte rien : Sejourning l’héberge gratuitement.
  • C’est très simple d’utilisation (pour se faire héberger comme pour héberger, d’ailleurs).
  • Quand vous n’êtes pas chez vous, vous n’avez pas l’impression de perdre de l’argent pour rien puisque la présence d’un-e (sous-)locataire rentabilise votre appartement.
  • Sejourning vous protège automatiquement avec une assurance multirisques adaptée à la location entre particuliers de courte durée. S’il y a un quelconque dégât causé par le/la locataire pendant son séjour, c’est l’assurance de cette personne – offerte par Sejourning – qui met la main à la poche, et pas la vôtre en tant que propriétaire/locataire.
  • Vous pouvez discuter par message avec la personne qui va séjourner chez vous (« Vous arriverez à quelle heure ? », « Vous prenez des douches tous les jours ? », « Quelle est votre couleur préférée ? », enfin ce que vous voulez quoi).

Les points négatifs

  • Si vous n’êtes pas propriétaire, il vous faut une autorisation du/de la vôtre. Et si votre bail stipule que la sous-location est interdite, vous l’avez, n’est-ce pas, dans le coccyx. Ceci dit, Sejourning propose de télécharger une lettre de demande d’autorisation, ce qui est pratique pour les gens qui, comme moi, ont tellement de mal avec les formalités qu’elles en écrivent « Bisous » à la place de « Cordialement ».
  • Les control freak vivront peut-être très, très mal le fait de laisser leur appartement à des quasi-inconnu-e-s. Je ne vous juge pas.

Comment s’y prendre ?

Si vous êtes motivées à louer votre appartement chez Sejourning, que tout est en règle avec votre propriétaire mais que vous ne savez point comment vous y prendre, pas d’angoisse : c’est simple. Il vous suffit de taper le nom de votre ville dans « louer votre logement », comme ceci, après vous être gratuitement inscrite sur le site :

Puis de décrire votre logement (est-ce une maison, un appartement, une chambre, une tasse, etc.), le maximum de personnes que vous acceptez dedans, de le décrire et de choisir votre prix :

Le reste est tout aussi simple : vous devez rentrer les dates auxquelles vous voulez (sous-)louer votre logement. En outre, vous choisissez votre locataire et vous pouvez discuter avant avec lui/elle (s’agirait pas de vous forcer la main et de vous obliger à louer votre logement à un-e ex qui en a gros sur la patate ou à vos parents qui veulent voir si vous faites bien les poussières). Une fois que le locataire est chez vous, l’argent est reversé directement sur votre compte. Si vous comptiez vous faire payer en Carambar, c’est raté. Désolée.

Détails téqueuniques

Je sais que vous allez me poser la question alors j’y réponds par anticipation : par rapport au prix de votre logement, Sejourning ajoute une commission de 12% et 16% qu’ils gardent pour couvrir l’assurance et la mise en relation entre les deux parties.

Alors, ça vous maison appartement tente ? 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • PerryTwinkle
    PerryTwinkle, Le 18 décembre 2012 à 17h44

    Vous sauriez si il existe des systèmes équivalents en Angleterre ? Tout ce que j'ai triuvé en terme d'apparts à louer était au dessus de 140£/nuit. La bonne blague :rotate:

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)