Jusqu’où peut aller American Apparel ?

American Apparel franchit un peu plus la limite à chaque campagne publicitaire. Là où Benetton et son photographe iconique Oliviero Toscani faisait scandale avec un message politique et engagé, American Apparel cherche à choquer sans trop d’efforts. Les clichés de la marque américaine sont fidèles à eux-mêmes : sexe et girls next door. Après avoir […]

Jusqu’où peut aller American Apparel ?

American Apparel franchit un peu plus la limite à chaque campagne publicitaire. Là où Benetton et son photographe iconique Oliviero Toscani faisait scandale avec un message politique et engagé, American Apparel cherche à choquer sans trop d’efforts. Les clichés de la marque américaine sont fidèles à eux-mêmes : sexe et girls next door. Après avoir engagé il y a plusieurs saisons l’actrice porno Sasha Grey, les responsables lancent aujourd’hui une série de clichés et de dessins qui sombrent dans le voyeurisme de bas-étage :


La mouvance « porno chic » apparue dans la publicité au milieu des années 2005 avait au moins un intérêt esthétique : que l’on aime ou pas, on ne pouvait nier que c’était nouveau – et donc potentiellement intéressant. Puis il a fallu passer à autre chose, et ne pas s’appesantir sur le phénomène.

Le problème avec la campagne publicitaire d’AA pour janvier 2011, ce sont les traits enfantins des visages dessinés bien sûr, mais aussi le vide que l’on ressent en regardant l’image. Aucune émotion, aucun questionnement, et si encore ce n’était que superficiel pourquoi pas – la superficialité peut avoir quelque chose de jouissif -, mais en l’occurrence… rien. Banal, remâché, facile.

Vous pouvoir voir l’intégralité de la campagne directement sur le site.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 53 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Leshayaa
    Leshayaa, Le 1 février 2011 à 0h10

    _lilou_;2006308
    Un homme nu, le machin à l'air pour Yves St Laurent.



    Les hommes aussi y ont droit. Est-ce que cela vous choque de la même façon ?


    (J'essaie de comprendre, n'ayant jamais été choquée de voir l'homme ou la femme utilisés dans la publicité et même, aimant les voir sexualisés de cette façon.)
    Ah oui personnellement ça me choque aussi. Je suis toujours génée de voir des gens complètement à poil dans les pubs, j'ai l'impression qu'on ne respecte pas leur intimité, leur vie privée (même si je sais qu'ils sont très probablement consentants hein)

    Et puis quoi qu'il en soit je trouve les gens (homme ou femme indifféremment) beaucoup plus sexys en sous vêtement que tout nu! Un homme en boxer et une femme avec un joli shorty/string et un soutif sympa seront à mes yeux vachement plus sexys qu'un homme avec le zizi qui pendouille et une femme qui expose son vagin nu.

    Je n'ai jamais vraiment adhéré à American Apparel, j'ai découvert qu'il y avait un magasin à la défense l'année dernière, j'y suis rentrée pas curiosité eh bien non seulement c'est pas donné niveau prix mais franchement y'a rien de transcendant, j'avoue que je n'ai pas compris l'engouement qu'ont certaines personnes pour cette marque, c'est pas très joli et leurs pubs me laissent perplexe...
    Si je devais vendre une culotte je montrerais la culotte sur une paire de fesse, pas plissée parceque "en mouvement" sur une ado qui me fait genre je suis une chaudasse...

    Ces dessins me font penser à des dessins érotiques plus qu'à des publicités. Quand aux photos j'ai jamais aimé ce que propose AA et apparemment c'est pas près de changer...

Lire l'intégralité des 53 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)