Paranormal : les trucs que d’autres ont peut-être vu mais pas sûr…

Après la première et la seconde partie de cette trilogie sur les phénomènes paranormaux, voici the last but not least...

Paranormal : les trucs que d’autres ont peut-être vu mais pas sûr…

Le paranormal c’est aussi du recoupement d’informations, de l’investigation, de l’observation, car finalement, observer le paranormal de ses yeux, c’est pas donné à tout le monde. C’est pour cette raison qu’on recense une dernière catégorie : les trucs que d’autres ont peut-être vu mais qu’on est pas trop sûrs mais QUAND MÊME ça fout les boules !

La cryptozoologie

Et là, on touche à un des points qui me tient le plus à cœur : les grosses bestioles ! La cryptozoologie consiste en l’étude des animaux dont l’existence est encore réfutée. Ça en jette comme intitulé, mais c’est surtout passionnant. Relevés d’empreintes, veilles de nuit, recueil de témoignages, recoupement d’informations. Un travail de titans mais hélas très peu reconnu.

Parmi les cryptides les plus connus, citons-en cinq :

– Le Mothman, annonciateur de catastrophes. Uniquement observée dans la région de Point Pleasant, son histoire commence en 1966, où quelques personnes déclarent avoir vu « un être de 2,50 mètres de haut, possédant deux yeux rouges hypnotiques brillants à l’endroit de la tête sans que celle-ci soit visible avec des grandes ailes repliées sur son dos », et ce à plusieurs reprises avant qu’une terrible tragédie ne s’abatte sur la région : le Silver Bridge reliant l’Ohio à la Virginie s’écroule le 15 décembre 1967. Après cette tragédie, plus de signe du Mothman, ce qui poussa beaucoup de gens à le dire annonciateur OU provocateur de cette catastrophe. Fou.

– Le Bigfoot, aussi appelé Sasquach, dont on ne sait pas s’il est hostile ou pas, mais si l’on en croit les quelques photos de sa touffe, il passe surtout son temps à se balader.
Localisé dans le Nord-Ouest Pacifique, sa description varie beaucoup : entre 2 et 3 mètres, allant de 200 kilos à une tonne selon les estimations, un crâne allongé, des grands yeux et une odeur forte. BG quoi.
On recense de nombreux témoignages avant le 19ème siècle à travers des légendes d’hommes sauvages, comportant des variantes selon les régions, et encore de nos jours. Certains sites s’occupent même de rassembler ces témoignages.

– Le Kraken, entre mythe et réalité, qui naît dans les anciens contes scandinaves décrit comme plutôt rond, aplati, et muni de nombreux bras et évoluera au 18ème en une pieuvre/calamar géant et naufrageur de navires, hantant plusieurs tableaux et gravures de l’époque.
Le mythe a été entretenu par l’observation de bancs de calamars géants morts regroupés en masse flottant à la surface de l’océan et suffisant à terroriser toute une flotte de fiers marins. Il continue de squatter les romans à travers des personnages comme Cthulu, et dans 20 000 lieux sous les mers (le livre et plus tard le film), ou également dans des blockbusters comme Pirates des Caraïbes, Clash of the Titans ou même des jeux vidéos comme Tomb Raider…

Chargement du lecteur...

Chargement du lecteur...

Chargement du lecteur...

– Dans la mer, on trouve aussi le Mégalodon. Son nom évoque qu’il ne s’agira pas d’une forme de chaton sauvage facilement domesticable. Non, le Mégalodon est juste un requin gigantesque se nourrissant de baleines. De nombreux scientifiques disent qu’il a réellement existé mais s’est éteint il y a environ 1,5 millions d’années.
MAIS (oui, il y a toujours un mais), l’hypothèse de sa survie est soulevée par la découverte de dents non fossilisées datant d’il y a 14000 ans, voire 10000 ou même 5000 ans. Donc forcément, il n’en faut pas plus pour se dire que ce megashark est peut-être encore en (sur)vie, quelque part dans les profondeurs abyssales. Évitez de vous éloigner du bord quand vous vous baignez, en quelques sortes :)

– Et comment oublier notre bon vieux Nessie ? C’est sans doute le cryptide le plus connu, et le doute qui persiste (vu la taille du lac dans lequel il évoluerait) donne vraiment envie d’y croire. Poisson préhistorique tombé là par hasard, canular gigantesque, éléphant qui nage… Les explications plus ou moins sérieuses se bousculent et Nessie continue de barboter dans le subconscient du monde entier.

Les OVNI

Les OVNI. Voilà un sujet que tout le monde attend sûrement la bave aux lèvres. Car quand on évoque le paranormal, difficile de le dissocier du traditionnel petit homme vert et de sa soucoupe. Il serait vraiment laborieux de vous répertorier tous les témoignages troublants et concordants concernant les OVNI. Même Nelson Montfort en a vu, et si Nelson le dit, c’est que c’est vrai, cherchez pas, ok ? Rappelons quand même qu’OVNI n’est pas un mot, c’est un sigle signifiant Objet Volant Non Identifié (UFO étant son alter-ego anglais, Uncategorized Flying Object).

Sujet brûlant, car de nombreux témoignages ont été recensés parmi les militaires, pilotes d’avions et autres gens ayant rarement tendance à aimer se faire passer pour des guignolos.

Évidemment, si on vous dit OVNI + militaire, ça vous évoque… la fameuse zone 51 dans le Nevada ! Source de nombreuses théories de conspiration, de multiples fantasmes, de troubles histoires de dissection de sortes d’humanoïdes non identifiés…

C’est officiellement une base servant au développement et au test d’avions expérimentaux, et ce depuis 1955. Couverture idéale justifiant l’hyper-confidentialité ou réalité ? Les théories vont bon train et le fait que ce mystère perdure depuis si longtemps donne du grain à moudre aux sceptiques.

Il semblerait qu’en France, également notre zone 51 : la base militaire du plateau d’Albion, je vous conseille ce document, avec quelques témoignages. Encore une fois, du bon engrais pour les sceptiques : les témoins ayant approché des bases militaires acceptant rarement de parler à visage découvert, ça alimente le doute.

Parmi les nombreuses photos d’OVNI, il y a beaucoup de faux, de canulars, mais quelques-unes d’entre elles laissent certains perplexes :

La soucoupe de Billy Meier, un classique

Une photo certifiée sans trucages (!), un OVNI… ou un prototype d’avion de l’armée, va savoir.

Les fantômes

Bon, les fantômes, c’est un vaste sujet. La raison pour laquelle je ne les mélange pas avec les esprits c’est que le fantôme se montre, parfois. En effet, la première et quasi seule photo de fantôme officielle et reconnue – même si elle est sujette à de nombreuses polémiques, c’est The Brown Lady.

En effet, cette photo date de 1939 (ce qui limite le trifouillage Photoshopesque déjà), et elle a été prise par des photographes qui n’étaient pas du tout là pour ça, il prenait juste des clichés du hall d’entrée de Raynham pour un magazine. L’un des deux vit une forme brumeuse dans l’escalier, et demanda a son collègue de prendre la photo, ce dernier ne sachant même pas ce qu’il photographiait exactement.

Conscient de la potentielle remise en doute de ce qu’il avait vu, Shira (qui avait vu la forme) demanda à avoir 3 témoins au moment du développement. L’étude des négatifs par la suite démontra que la pellicule n’était en rien altéré ou modifié. Voici la photo :

Et il se trouve que Raynham avait été le théâtre d’une bien sordide histoire, un mari jaloux y aurait enfermé sa femme, Lady Walpol, dont la mort reste un mystère, la variole étant la version officielle, officieusement, elle serait morte de chagrin ou lorsqu’on la poussa dans le grand escalier du hall, lui brisant la nuque. Elle hanterait désormais cet escalier, cherchant ses enfants et son repos.

Cependant, les histoires de fantômes se mélangent aussi parfois aux croyances, aux religions et à la morale. Ainsi, selon les pays, les fantômes n’auront pas du tout la même signification ni ne véhiculeront le même message aux vivants.

Au Japon, ils sont dans chaque élément de vie : les animaux, les plantes, les phénomènes climatiques, les océans… en gros, c’est le bordel, y en a environ 8 millions quoi !. On peut le voir notamment dans le film Princesse Mononoké d’Hayao Miyazaki.

Dans une partie de l’Afrique, les fantômes errent parmi les vivants pour trouver un corps où se réincarner. On peut observer dans certains pays des danses ou des offrandes pour éviter aux âmes des défunts de revenir hanter les vivants.

Mais alors que se passe-t-il quand on est un peu radin sur les offrandes ou quand on danse comme une quiche pendant le rituel ? Une âme insatisfaite serait-elle réellement capable de revenir et de se matérialiser pour mettre en œuvre sa vengeance ?
De nombreuses histoires de maisons hantées donneraient raison à cette théorie, car parfois le but du fantôme est juste que l’on « reconnaisse » sa mort, qu’il lui soit fait un honneur post-mortem si on veut et PAF la hantise cesse (comme le chien qui traverse la route, oui).

Mais les fantômes sont aussi rentables, beaucoup de vieux châteaux font leur beurre sur des séjours d’observation de manifestations fantomatiques au sein de leur merveilleux domaine hanté. Et ça marche, encore une fois parce que les gens ont envie (et/ou besoin ?) d’y croire. Les études continuent, mais les témoignages sont souvent démantelés comme hallucination collective/schyzophrénie/manipulation …

Les poltergeists, la combustion spontanée, les possessions, les zombies…

Bon je vous l’accorde, là c’est un peu le pot pourri. Mais tous ces phénomènes ont en commun l’agression de l’humain.

-Les poltergeists les plus connus désignent en général des bruits et des déplacements d’objets, des manifestations hostiles à l’égard des vivants, voire carrément des esprits frappeurs voulant les faire partir d’une maison etc… Vous avez peut-être déjà vu ces photos d’enfants en lévitation ou de téléphone se projetant seul à travers une pièce.
Dans la mesure où, comme leur nom l’indique, ce sont des esprits « frappeurs », ils sont très durs à étudier, car imprévisibles et presque « capricieux », et donc assez méconnus mais surtout incompris.

Il est nécessaire de distinguer les poltergeists de manifestations qui font suite à une séance de spiritisme par exemple, car ces dernières ne sont pas réellement involontaires.

-La combustion spontanée, est-ce du domaine de la médecine ? Du paranormal ? Toujours est-il que c’est un sujet sur lequel plane beaucoup de mystère. Il se murmure sur le web que la CIA aurait une section réservée à l’étude de ces cas, et il n’y a, là encore, jamais d’explications véritables. Elles sont parfois en étroites relations avec les poltergeists.

– Quant aux cas de possessions, entraînant l’exorcisme, et qu’on pourrait aussi assimiler aux zombies, des explications ont été trouvées à grands renforts de manipulation de plantes médicinales et de techniques particulières mais malgré tout certains cas restent très troublants.
La plupart du temps, ces cas sont étroitement liés, volontairement ou pas, à la religion et à la culture du pays où ils se produisent, c’est pourquoi il est dur de dissocier le vrai de l’interprétation ou de l’aveuglement causé par la peur.

Après la première et la seconde partie de cette trilogie, vous voilà désormais sensibilisées aux sujets les plus communs du paranormal, j’espère vous avoir donné envie d’investigations, de nuits à s’exploser les yeux sur des sites tous plus glauques les uns que les autres, de mener vos propres enquêtes, d’élaborer vos propres théories‚ ou tout simplement juste d’en connaître plus sur un sujet fascinant, méconnu et dont il reste sans doute énormément à découvrir. N’oublions pas que l’univers est immense, qu’entre 70% et 80% d’océans quasi inexplorés recouvrent notre planète Terre et surtout… que la vérité est ailleurs.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 33 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • LouiseC.
    LouiseC., Le 18 août 2012 à 2h11

    Jauneparapluie;2287122
    En fait l'histoire de la combustion humaine spontanée m'a fait pensé à l'histoire du fils d'une connaissance qui après avoir pris du paracétamol a l'âge de 6 ans a totalement cramé de l?intérieur. bon, ils ont réussis à le sauver, mais cela a brûlé ses yeux et depuis, il est aveugle. On a diagnostiqué ça comme une réaction à l'un des composant du médicament.

    N'empêche que ça fait peur.

    Ha mon Dieu ! C'est possible ça? Ha mais... Haaaaaa >< (je débarque 1000 ans après la guerre désolée)
    Sinon merci Dolly pour ce dossier paranormal, c'est tellement cool <3 Je vais pas dormir de la nuit mais c'est tellement cool quand-même ! Je suis plutôt du genre à ne pas croire à tout ça mais à bien kiffer ce genre d'histoires quand-même :d Sauf peut-être les extra-terrestres... En tous cas l'idée me plait (et me terrifie en même temps) Le truc le plus flippant pour moi c'est le carrelage aux visages là, mais quelle horreur !!! Sinon je suis une fan de cryptozoologie & co :rotate:

Lire l'intégralité des 33 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)