Les seins, leur esthétique à travers les siècles

Pondu par le 9 août 2006     

Les seins sont LE symbole féminin par excellence et l’un des signaux de séduction principaux lors de la parade nuptiale. Cette partie du corps est la préférée de nos amis mâles au même titre que nos fesses et nos jambes. Elle est aussi celle qui nous rend si singulière par rapport à notre semblable masculin. Depuis la nuit des temps les femmes du monde entier déchaînent les passions en accentuant par tous les moyens les différences naturelles qui les rendent si exotiques, étranges et désirables aux yeux des hommes ; et cela grâce à leurs dessous et leurs vêtements. En effet, les seins sont embellis et parés pour créer le désir. Comme disait Montaigne (1533-1592) « il y a certaines choses que l’on cache pour les montrer ».

Et toi et moi dans tout ça ? me diras-tu ! Et bien nous avons toutes des seins, plus ou moins gros, de formes différentes et j’en passe. Rien de bien neuf. Ils sont composés essentiellement de graisse (70 à 80% du volume total) et de petite glandes mammaires qui s’activeront lors d’un hypothétique futur allaitement (leur fonction première), et reposent sur le muscle pectoral.
Tu dois également savoir que la poitrine en vogue à notre époque est ronde, pleine et généreuse (et exhibée…) car synonyme d’une bonne fertilité. Mais il n’en a pas toujours été ainsi ; les normes de beauté ont évolué au fil de l’histoire ! Donc juste par curiosité et parce qu’on est toutes différentes, je t’invite à faire le tour des canons de beauté des différentes époques.

Les seins, leur esthétique à travers les siècles clip image001

Tu as une petite poitrine

Tu aurais été adulée au Moyen-Âge ! A l’époque on ne porte pas de culotte pour aérer le sexe mais la mode est aux poitrines minuscules et hautes. Des ventres rebondis et de longs pieds les accompagnent et une nouvelle sorte de corset apparaît, conçu pour aplatir les seins et mettre en valeur le ventre qui fascine les contemporains de 15e siècle.

Les seins, leur esthétique à travers les siècles clip image002

Tu as une poitrine bien proportionnée

Les grecques et les romaines, les hommes les préfèrent avec une poitrine peu volumineuse. Cette partie du corps n’est pas forcément mise en avant au quotidien, les femmes portent les mêmes vêtements amples et fluides que les hommes. Leurs seins sont couverts d’une sorte de gaine. On recherche une harmonie totale du corps et de l’esprit. Les proportions de la Vénus de Milo sont le canon de perfection de la beauté grecque.

Les seins, leur esthétique à travers les siècles clip image003

Tu as une poitrine de taille mince à « normale »

Fin XVe siècle, les artistes veulent s’opposer à l’esthétique moyenâgeuse et peignent des jeunes femmes au corps élancés et aux seins de proportions moyennes. Les homosexuels renommés de cette époque (Botticelli, Michel-Ange, Léonard de Vinci) rajoutent des mamelles à leurs créations masculines et font des regards virils sur les visages féminins. Le corps de la femme se masculinise vêtu de vêtements qui font disparaître les formes. Triomphe de l’esthétique homosexuelle.

 

Tu as les seins écartés

Ils étaient à la mode durant un bon laps de temps à la fin de l’Empire !

Les seins, leur esthétique à travers les siècles clip image004

Tu as des seins « en pommes »

Les seins fermes et bien ronds étaient vénérés au 16e siècle… C’est à cette époque qu’a été peint le plus beau de tous les nus : la Vénus d’Urbino de Titien.

Les seins, leur esthétique à travers les siècles clip image005 Tu as une poitrine plutôt forte et voluptueuse Tu peux traverser la majorité des époques la tête haute ;) 2 000 ans avant J-C, les crétoises se servaient des premières crinolines et corsets pour resserrer leur taille afin de faire ressortir au maximum leur poitrine arrogante et dénudée. A partir du 17e siècle jusqu’à nos jours, les femmes ont tout fait pour mettre en valeur leurs seins. Le 17e siècle est l’âge d’or du corps à baleines (l’ancêtre du corset) qui évolue jusqu’au 19e siècle et donne naissance à l’authentique corset, véritable instrument de torture qui comprime le corps depuis le dessous du torse jusqu’aux côtes et qui finit en pointe vers le ventre. Il crée également un décolleté très plongeant. La mono-poitrine (généreuse à souhait) est l’idéal de 1900, période où la femme n’a jamais été aussi prisonnière.
Les seins, leur esthétique à travers les siècles clip image006

Le début du 20e siècle prône les seins « comme des obus » et les soutien-gorges à piquants. Dorénavant la poitrine ne se cache plus, elle s’exhibe gratuitement.

Pour toutes les poitrines

Aujourd’hui, les études révèlent une grande diversité dans les goûts masculins en matière de forme et de volume. Les hommes aiment toutes les poitrines ! Ce qui les excite avant tout, c’est l’effet pigeonnant, quand le décolleté rappelle insidieusement des fesses pleines et rebondies. Les push-up et les prothèses mammaires affluent en grande quantité. A défaut d’artifices, une technique de séduction utilisée sciemment ou non par les femmes depuis plusieurs siècles consiste à se pencher légèrement en avant, à resserrer les bras sur les côtés pour rehausser ses seins en avant et dessiner la fente médiane. Effet garanti !

Et toi ? De quelle époque es-tu le canon de beauté ? Quelle aurait dû être ton époque ?

(1) Enluminure pour les Héroïdes d’Ovide – France, fin du XVe s. Paris, Bibliothèque Nationale de France, Manuscrits occidentaux français
(2) Vénus découverte à Milo – Paris, Louvre
(3) La naissance de Vénus, Sandro Botticelli
(4) Vierge à l’enfant, Jean Fouquet – Huile sur toile, 94×85, 1450, Musée des Beaux-Arts, Anvers
La Vénus d’Urbino, Titien – 1538. Huile sur toile, 119 × 165 cm. Galerie des Offices, Florence. (illustration non présente dans l’article mais qui vaut bien sûr le coup d’œil !)
(5) Un corset de 1900
(6) Josephine Baker

Ça vous a plu ? Partagez !

42 BIG UP

Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre actu deux fois / semaine

Entrez votre email ici :