Cinq conseils pour bien tourner la page

Tourner des pages, personnelles comme professionnelles, c'est pas toujours simple, mais ça peut être sympa. Voici les conseils de Sophie pour bien gérer ça.

Cinq conseils pour bien tourner la page

Que ce soit pour des raisons amicales, amoureuses, étudiantes, familiales ou professionnelles, que ce soit provoqué par nous-mêmes, par d’autres personnes ou par les deux à la fois (à l’amiable, comme on dit), on doit régulièrement, tout au long de son existence, tourner la page sur un truc qui a pris une plus ou moins grande place dans notre quotidien, sur plus ou moins longtemps.

Ça n’a pas à être un truc difficile à faire (enfin, pas nécessairement je veux dire : ce n’est en rien une obligation, mais personne n’a à te juger si c’est le cas, toi-même tu sais), et pour que les choses se passent au mieux pour toi, j’ai décidé de te donner quelques petits et humbles conseils qui t’aideront, j’espère, à tourner la page.

Mouiller son doigt

tourner la pageMort de lol ah ouais, comme dirait l’autre.

Nan mais maintenant qu’on est là, bien installées sur cette bonne vieille vanne de merde, je me permets : pourquoi est-ce que les profs ou des gens des administrations mouillent leur doigt pour mieux tourner les pages ou attraper des feuilles (à part pour nous refiler leurs germes) ? C’est fou, cette habitude crado. Moi en plus, franchement, jamais ça a marché. Pour moi, la difficulté, c’est de ne pas attraper deux feuilles ou deux pages d’un coup, pas de réussir à attraper une feuille. Du coup, lécher son doigt pour mieux attraper la première feuille de la pile, c’est inutile puisque ça n’empêche pas la deuxième de venir avec et qu’on n’a pas de mal à attraper cette dite première feuille.

Bon sang, les mystères que la vie nous propose, parfois.

S’enthousiasmer pour l’avenir

Ok tu viens de quitter ta moitié, ou de te faire quitter, ou ton CDD n’a pas été reconduit, ou tu quittes une ville où tu as passé plusieurs mois. Ça fout les boules sur le coup, mais ce qui t’attend, c’est trop bien ! Plus tu avances, mieux ce sera, j’en suis persuadée, et s’il ne devait y avoir qu’une seule raison, ce sera la suivante.

Quel que soit le domaine, chaque expérience nous fait apprendre des trucs. On ressort de chaque relation, de chaque contrat, de chaque tentative d’études un peu plus à même de savoir qui on est et ce qu’on veut. Et quand on n’a pas l’impression d’avoir appris quelque chose sur soi et sur ce qu’on veut, on peut au moins être sûr d’un truc : on a FORCÉMENT appris sur ce qu’on ne veut pas. Et ça, vraiment, c’est pas rien. C’est ce qui fait que la suite, c’est toujours mieux (un précepte qui ne fonctionne que peu avec les film).

Se rappeler qu’il faut aller en avant

L’idée, c’est de ne pas s’enfouir et s’enfermer dans la nostalgie. Ça sert à rien. Tiens, un exemple tout bête : j’ai préféré l’école maternelle à l’école primaire et au collège. Pourtant, je ne voudrais POUR RIEN AU MONDE retourner à la période de l’école maternelle, parce que ça voudrait dire qu’il faudrait refaire tout le chemin depuis pour revenir là où on en est actuellement.

katy perryKaty Perry, qui, je l’espère, a depuis le clip de Roar retenu qu’il fallait toujours retirer les garrots de prise de sang avant les tournages.

Et rester pour toujours à l’école maternelle, c’est détente c’est tranquille, mais y a quand même pas des masses de perspective d’avenir. Quel enfant âgé d’entre 2 et 6 ans, tranche d’âge qu’on retrouve souvent en maternelle, peut prétendre avoir déjà ouvert sa boîte (autre que sa boîte à Lego, je veux dire) ? Quel enfant âgé d’entre 2 et 6 ans, a déjà eu l’autorisation par ses parents d’aller aux soirées ? De se nourrir de ce qu’il veut uniquement ? De s’habiller comme il le souhaite ? Aucun.

Bah ta situation, dis-toi que c’est pareil : retourner en arrière, c’est perdre du temps sur l’après. Et un peu trop regarder en arrière, c’est risquer de marcher dans une déjection canine parce qu’on regarde pas où on met les pieds. Alors lève la tête et en avant Guingamp, comme dirait un guigampais.

À lire aussi : Changer de vie, ça prend 66 jours (selon la psychologie)

Retenir les leçons

Si tu as déjà lu d’autres articles de moi de ce style, tu auras peut-être remarqué que je conseille toujours deux choses : faire des listes, et écouter de la musique appropriée. Cet article ne dérogera pas à la règle. J’en veux pour preuve cette partie.

Pour que rien ne soit inutile dans toutes les expériences de tout type que tu vis, je te conseille, à chaud, juste quand elle se termine, de noter tous les trucs que tu as appris, même les trucs les plus pragmatiques. Exemple, mettons que tu tournes la page sur deux ans passés dans un cursus universitaire qui ne te plaisait pas, disons, en économie :

  • J’ai appris que j’étais capable de me lever, même le matin, pour aller à des cours qui ne m’intéressaient pas.
  • Je sais ce que signifie le terme inflation.
  • Je sais ce que signifie le terme libre-échange.
  • J’ai fait un exposé devant 200 autres élèves, je n’avais jamais parlé devant autant de personnes et j’en suis sortie indemne.
  • Quand je tombe sur C dans l’air, je comprends directement de quoi ils parlent.
  • J’ai appris à dormir en cours sans être grillée par le prof.
  • Je sais que je n’aimerais pas travailler dans un métier relatif à l’économie et que mon avenir est ailleurs.

Si tu fais ça à chaque fois que tu tournes des pages, dans un carnet dédié, et que tu le parcours vite fait régulièrement, tu pourras constater, petit 1, combien tu avances en tant que personne et petit 2, à quel point tu avances dans ta vie.

communityMoi quand je relis mes leçons des précédents tournages de pages.

Se faire une playlist de gagnante

La musique aide énormément à se motiver (pas tout le monde, mais au moins plein de gens). Il serait donc dommage de ne pas accompagner ce moment de ta vie (ces moments de ta vie, même), par des chansons qui donnent de l’énergie et qui foutent l’envie d’aller de l’avant et de montrer au monde à quel point tu gères toutes les fougères de la Terre.

Allez, te laisse pas abattre et montre moi toutes tes ressources en matière de choix musicaux. Pour ma part, les trois premières chansons qui crient dans l’oreille « T’ES UN CHAMPION » auxquelles je pense, ambiance prescription du docteur :

À lire aussi : Cinq idées de chansons pour booster son optimisme

Bon allez, bon tournage de page à toi, petit hibiscus, et n’hésite pas à faire tourner dans les commentaires tes astuces à toi !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Plopipou
    Plopipou, Le 1 février 2016 à 5h23

    J'aurais tellement du faire la liste des trucs que j'ai appris ces deux dernières années, je pense que j'aurais rempli plusieurs cahiers 8D.

    Sinon je rajoute ma touche personnelle, après une rupture, je conseille d'écouter "Strong enough" de Cher (oui c'est vieux mais j'm'en fous) :langue:

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)