Chat, l’interview découverte

Il y a encore quelques semaines, son nom de scène était Mademoiselle. De quoi aiguiser notre curiosité et mériter largement une place dans nos pages. Aujourd’hui, elle se fait appeler Chat, un choix en référence à son prénom qui n’est autre que Charlène. Retiens bien sa frimousse espiègle et sa voix enfantine, tu en entendras […]

Chat, l’interview découverte

Il y a encore quelques semaines, son nom de scène était Mademoiselle. De quoi aiguiser notre curiosité et mériter largement une place dans nos pages. Aujourd’hui, elle se fait appeler Chat, un choix en référence à son prénom qui n’est autre que Charlène. Retiens bien sa frimousse espiègle et sa voix enfantine, tu en entendras reparler d’ici peu.

madmoiZelle.com : A quoi ressemble ton parcours musical ?
Chat :
J’ai commencé le piano à 6 ans. Ce n’est que beaucoup plus tard, vers l’âge de 14 ans, que je me suis mise à bosser sérieusement et à aimer l’instrument sous toutes ses formes. Avant, je ne foutais rien. A 15 ans, j’ai intégré le Conservatoire de Région de Boulogne. J’ai étudié le piano classique à fond pendant 5 ans puis je suis entrée au Conservatoire Supérieur de Genève. Très vite, j’ai pété un plomb, j’en ai eu marre, ras-le-bol général. La pression était énorme, le rythme de travail trop intense.

madmoiZelle.com : Parle nous de tes premières compos …
Chat :
Ça a commencé à Genève. On avait des cours d’impro, le prof était génial. L’envie de créer a émergé là bas . L’année d’après, en 2005-2006, j’ai suivi mon copain qui partait étudier à Londres. J’ai donné quelques cours de piano à droite, à gauche. Ça m’a donc laissé le temps d’écrire des chansons. Je me suis mise à jouer dans des endroits assez roots. Je pense par exemple à une pièce de théâtre expérimentale, assez barrée, avec des acteurs travestis. Le mec cherchait une pianiste pour reprendre du Billie Holiday. Londres a été déterminant dans le sens où c’est à cette époque – très récente – que j’ai réalisé que je voulais vivre de ma passion.

madmoiZelle.com : Comment t’est venu le désir de chanter ?
Chat : Tout naturellement. Ça va paraître super égocentrique mais mes chansons tournent essentiellement autour de moi et de mes proches. Ce que j’y raconte est très personnel. Même si je n’ai pas la puissance vocale de Céline Dion , je ne voyais que moi pour les interpréter.

madmoiZelle.com : Si tu devais définir le style « Chat » ?
Chat : J’aimerais te dire piano-voix mais c’est trop large. Piano-voix, ça peut être du Norah Jones comme du Vincent Delerm. Or, je me sens très loin des deux. Je dirais que je fais des chansons à textes. J’ai toujours beaucoup lu donc j’apporte énormément d’attention aux mots, à leur musicalité.

madmoiZelle.com : Tes influences personnelles ?
Chat : Parmi les artistes dont je me sens proche musicalement, je citerais Camille, Feist, Gonzales ou encore Peter von Poehl. Je ne suis pas sectaire. J’écoute aussi bien Birdy Nam Nam que DJ Shadow, Java, Stuck in the Sound ou Hey Hey My My. Ma référence ultime reste quand même Radiohead. Pour moi, ils sont peut-être les génies de ces 50 dernières années.

madmoiZelle.com : Et parmi les compositeurs ?
Chat :
Ravel, Chopin, Rachmaninov, … J’aime tellement de choses : le Concerto pour piano de Schumann par exemple, les Poissons d’or de Debussy. Je dois en oublier plein d’autres.

madmoiZelle.com : Ton premier « vrai » concert ?
Chat : En septembre dernier, au Point Éphémère, à Paris. La chanteuse du groupe Vanessa & The O’s, que j’ai rencontrée pendant mon séjour à Londres, m’a demandé de faire sa première partie. Il y avait beaucoup de monde. Malgré le trac, j’ai adoré. Depuis, j’ai donné des concerts dans des endroits tel que le Kitch Up ou la Scène Bastille. La rencontre avec le public est définitivement le moment que je préfère dans tout le processus musical.

madmoiZelle.com : Qu’en est-il du travail en studio ?
Chat : Il y a quelques mois, j’ai fait la connaissance de garçons formidables : Henri Blanc-Francard et Joseph Chédid (respectivement cousin du chanteur Sinclair et petit frère de M, ndlr). Le premier est ingé son, le second musicien. Ils m’ont proposée de bosser en studio et de poser des instrus sur deux de mes chansons. C’était vraiment tout nouveau pour moi. Avant, je n’avais vu ça que dans des films. Une expérience folle : 3 jours non stop sans sommeil. Hallucinant ! Grâce à leurs conseils, Henri et Joseph m’ont ouvert les yeux. Cette collaboration me nourrit chaque jour un peu plus. Ça me booste.

madmoiZelle.com : Un album est-il en préparation ?
Chat : Je suis actuellement en négociation de contrat avec une maison de disque assez importante. Je ne tiens pas trop à en parler car rien n’est signé pour le moment. Je pense malgré tout que le disque devrait sortir courant 2008. Cet album, j’ai envie de le faire avec Henri et Joseph, c’est une évidence. Ça ne sera pas uniquement piano-voix, il pourrait y avoir des cordes. Pourquoi pas du violon ? Pourquoi pas des claviers à sons bizarres ? Je ne sais pas encore comment vont se dérouler les choses. J’ai juste hâte d’être dedans, de bosser dur.

madmoiZelle.com : Comment s’est passée la période pré-signature ?
Chat : J’ai envoyé pas mal de démos. Merzbau, un netlabel portugais, a très vite voulu diffuser ma musique, en download gratuit, sur leur site web. Ça a été le premier moyen de me faire connaître. Par la suite, je suis entrée en contact avec la chanteuse Rose via MySpace. Elle a aimé ce que je faisais et filé le lien de ma page à son directeur aristique. Je n’y ai pas cru au début. La démarche était tellement généreuse. Bon, finalement, je n’ai pas signé sur son label mais je garde de cet échange un très bon souvenir.

madmoiZelle.com : Quel est ton sentiment face à tout ça ?
Chat : J’ai une chance folle, incroyable. Je n’arrive pas encore à réaliser ce qu’il m’arrive. Je ne voudrais pas jouer à l’artiste maudite qui doute de tout mais c’est vrai que « Pourquoi moi ? » est une question qui revient particulièrement souvent.

madmoiZelle.com : Et si jamais ça ne marchait pas … ?
Chat :
Avec la musique, j’ai goûté à de telles sensations, accédé à de telles émotions que ce serait très dur de se dire « je vais faire autre chose ». Je ne serais pas heureuse dans ma vie si je ne faisais pas de musique. Par contre, si tu reformules ta question et me demandes ce que j’aurais fait si je n’avais pas été là dedans, je te parlerais d’une envie qui est en moi depuis longtemps, celle de devenir romancière. Peut-être que je ne suis pas assez sérieuse pour ça en fait. J’ai déjà essayé de raconter une histoire mais j’écrivais une phrase tous les mois (rires).

madmoiZelle.com : Dernier coup de coeur musical ?
Chat :
Gigi Mercury et Gush, des Français qui chantent en anglais. Ils assurent bien les petits cons. J’aimerais te parler de Babx aussi. Ce mec a des textes incroyables.

madmoiZelle.com : Dernier album acheté ?
Chat : Pocket Symphony de Air et The Reminder de Feist.

madmoiZelle.com : Dernier concert auquel tu as assisté ?
Chat : Fancy, au Glazart. Un groupe de rock complètement hallucinant.

madmoiZelle.com : Si tu pouvais collaborer avec l’artiste de ton choix … ?
Chat :
J’appelle direct Thom Yorke. Il chante et je l’accompagne.

madmoiZelle.com : Être une madmoizelle en 2007, c’est quoi ?
Chat : Se sentir libre avant tout, savoir faire les choix qui peuvent nous épanouir, construire soi-même sa vie. Je ne crois pas du tout à la fatalité.

Plus d’infos sur myspace.com/mademoisellecha

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 11 mai 2008 à 23h46

    Fab
    (yeaaaah sur Capital, la Cha :))
    Je suis en train de voir ça :happy:.

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)