Lammily : « Barbie » avec une taille « normale » commercialisée en novembre !

Barbie a été imaginée avec la taille moyenne d'une américaine de 19 ans : une représentation corporelle plus réaliste et néanmoins canon.

Lammily : « Barbie » avec une taille « normale » commercialisée en novembre !

Mise à jour le 9 juillet 2014 – Lammily, la « Barbie » aux mensurations dans la moyenne, a récolté plus de 500 000 dollars sur les 95 000 requis, comme nous l’apprend Golem13. Plus rien ne semble empêcher sa commercialisation, et elle sera d’ailleurs disponible au moins de novembre prochain !

Tu peux même la précommander dès aujourd’hui pour une réception au onzième mois de l’année. Les prix vont de 25 (18€, pas cher) à 125 dollars (92€, cher) : une large palette qui permettra, on l’espère, à des enfants d’horizons différents de découvrir la joie d’une poupée aux mensurations réalistes.

Mise à jour le 6 mars 2014 – Tu te souviens de Nickolay Lamm, l’homme qui avait décidé de montrer à quoi une Barbie ressemblerait avec les mensurations de l’Américaine moyenne ? Eh bien Golem13 nous apprend qu’il a lancé son KickStarter pour pouvoir commercialiser sa poupée Lammily, basé sur le prototype en 3D.

Il réclame 95 000$ et a déjà atteint 81 000$, un petit mois avant la date limite de participation au projet. Le mot d’ordre de la poupée, c’est « Average is Beautiful », qu’on peut traduire par « Dans la moyenne, c’est beau ». Sa volonté de prouver cette devise, aux parents, aux enfants, à tout le monde, est précisément la raison pour laquelle il avait mis en ligne les images de « sa » Barbie en juillet dernier. Constatant les innombrables réactions et la viralité de son projet, il a eu l’idée de faire de ce dessin une réalité. Un vrai jouet qu’on pourrait acheter pour l’offrir à la place des poupées mythiques au ratio taille/hanches inhumain.

La création porte le nom de Lammily, et prône des standards de beauté réalistes et un mode de vie sain. Elle a les poignets, les chevilles, les coudes et les genoux articulés, ce qui lui permet notamment de faire du sport :

Alors, convaincues par Lammily ?

Le 3 juillet 2013 – Ce n’est plus confidentiel et on sait probablement toutes que Barbie n’est pas forcément formée comme la plupart des dames : longues jambes incroyablement fuselées, tour de taille qui laisse sceptique tant il serait impossible qu’elle puisse y ranger ses organes… Il y a quelques temps, une infographie mise au point par le site Rehabs.com expliquait en quelques mots et quelques images à quel point le corps de Barbie est peu réaliste.

En voici un extrait (pour voir la totalité du travail du site sur la question, c’est par ici). On y apprend en effet qu’avec son cou deux fois plus long que la norme, elle ne pourrait même pas lever la tête. Que sa taille ne pourrait contenir qu’un demi-foie et un bout d’intestin. Que son ratio taille/hanches est de 0,56 contre une moyenne de 0,80 dans la vraie vie, ou encore que ses poignets sont trop fins pour porter quelque chose d’un tout petit peu lourd.

L’artiste Nikolay Lamm a décidé d’imaginer à quoi Barbie ressemblerait si elle avait le corps d’une américaine moyenne de 19 ans : un petit ventre, des jambes plus courtes et plus charnues, un cou plus court… Prise en photo à côté d’une Barbie traditionnelle, la différence est flagrante.

La Barbie-moyenne reste très jolie, plastiquement parlant, avec des fesses rondes et pleines comme des boules de pétanque. Oui : en réaliste, Barbie est bonne.

La Barbie-américaine-moyenne est donc physiquement tout à fait acceptable et beaucoup moins complexante. Concrètement, il est probable de pouvoir ressembler à ce modèle beaucoup moins fantasque. En ce sens, Nikolay Lamm se demande si une telle poupée ne pourrait pas être commercialisée. Dans un mail au Huffington Post, Nikolay Lamm a déclaré :

« S’il y a ne serait-ce qu’une chance que la Barbie dans sa forme actuelle influence négativement les filles, et si Barbie est jolie avec une taille américaine moyenne, qu’est-ce qui empêche Mattel d’en faire ? »

Et c’est vrai : pourquoi s’évertuer à créer un jouet au physique à ce point particulier, en sachant qu’il y a de grandes probabilités pour que ces mensurations deviennent des critères de beauté pour les petites filles qui jouent de longues heures avec ?

Alors certes, à aucun moment Mattel ne dit que la Barbie-tradi représente la norme. Mais le fait que la plus grande partie des amateurs du jouet soit composée d’enfants en bas-âge est inquiétant : comment leur faire comprendre qu’il est quasiment impossible d’avoir le corps de Barbie ? Que non, ce corps ne représente pas la norme ?

Bien sûr, les adultes sont conscients de la rareté d’une morphologie comme celle de Barbie, mais les enfants n’ont évidemment pas ce recul. Et même si, plus tard, ces enfants deviennent grands, on peut se demander à quel point la proximité avec une poupée influe sur notre plus ou moins grande soumission aux canons de beauté.

En 2006, les professeures en psychologie Helga Dittmar, Suzanne Ive et Emma Halliwell ont publié un livre sur leurs expériences. Dans un chapitre intitulé Est-ce que Barbie donne envie aux filles d’être mince ? Les effets de l’exposition expérimentale d’images de poupée sur la perception du corps chez les filles âgées d’entre 5 et 8 ans, elles analysent l’influence des différentes poupées sur les enfants de sexe féminin. Celles qui jouaient avec des Barbies avaient tendance à se sous-estimer et un plus grand désir d’être plus fines que les autres. Une façon comme une autre de foutre un gros taquet par anticipation au rapport au corps de ces futurs adultes. Tristesse infinie.

Commercialiser une Barbie correspondant à une silhouette réelle ne serait-il pas la solution la plus saine ? Ce serait un pas de plus vers l’acceptation de soi, un pas plus loin des diktats de la minceur et d’un idéal corporel irréalisable.

Big up
Viens apporter ta pierre aux 93 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • SallyVonHolle
    SallyVonHolle, Le 29 juillet 2014 à 22h37

    @Euki
    :d

     @Delphineee
    Noooon ce n'est pas elle !!!! IMPOSSIBLE de mettre la main sur une photo !

Lire l'intégralité des 93 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)