Lammily : « Barbie » avec une taille « normale » commercialisée en novembre !

Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 9 juillet 2014     

Barbie a été imaginée avec la taille moyenne d’une américaine de 19 ans : une représentation corporelle plus réaliste et néanmoins canon.

Mise à jour le 9 juillet 2014 - Lammily, la « Barbie » aux mensurations dans la moyenne, a récolté plus de 500 000 dollars sur les 95 000 requis, comme nous l’apprend Golem13. Plus rien ne semble empêcher sa commercialisation, et elle sera d’ailleurs disponible au moins de novembre prochain !

Tu peux même la précommander dès aujourd’hui pour une réception au onzième mois de l’année. Les prix vont de 25 (18€, pas cher) à 125 dollars (92€, cher) : une large palette qui permettra, on l’espère, à des enfants d’horizons différents de découvrir la joie d’une poupée aux mensurations réalistes.

Mise à jour le 6 mars 2014 – Tu te souviens de Nickolay Lamm, l’homme qui avait décidé de montrer à quoi une Barbie ressemblerait avec les mensurations de l’Américaine moyenne ? Eh bien Golem13 nous apprend qu’il a lancé son KickStarter pour pouvoir commercialiser sa poupée Lammily, basé sur le prototype en 3D.

Il réclame 95 000$ et a déjà atteint 81 000$, un petit mois avant la date limite de participation au projet. Le mot d’ordre de la poupée, c’est « Average is Beautiful », qu’on peut traduire par « Dans la moyenne, c’est beau ». Sa volonté de prouver cette devise, aux parents, aux enfants, à tout le monde, est précisément la raison pour laquelle il avait mis en ligne les images de « sa » Barbie en juillet dernier. Constatant les innombrables réactions et la viralité de son projet, il a eu l’idée de faire de ce dessin une réalité. Un vrai jouet qu’on pourrait acheter pour l’offrir à la place des poupées mythiques au ratio taille/hanches inhumain.

La création porte le nom de Lammily, et prône des standards de beauté réalistes et un mode de vie sain. Elle a les poignets, les chevilles, les coudes et les genoux articulés, ce qui lui permet notamment de faire du sport :

Alors, convaincues par Lammily ?

Le 3 juillet 2013 – Ce n’est plus confidentiel et on sait probablement toutes que Barbie n’est pas forcément formée comme la plupart des dames : longues jambes incroyablement fuselées, tour de taille qui laisse sceptique tant il serait impossible qu’elle puisse y ranger ses organes… Il y a quelques temps, une infographie mise au point par le site Rehabs.com expliquait en quelques mots et quelques images à quel point le corps de Barbie est peu réaliste.

En voici un extrait (pour voir la totalité du travail du site sur la question, c’est par ici). On y apprend en effet qu’avec son cou deux fois plus long que la norme, elle ne pourrait même pas lever la tête. Que sa taille ne pourrait contenir qu’un demi-foie et un bout d’intestin. Que son ratio taille/hanches est de 0,56 contre une moyenne de 0,80 dans la vraie vie, ou encore que ses poignets sont trop fins pour porter quelque chose d’un tout petit peu lourd.

Lammily : « Barbie » avec une taille « normale » commercialisée en novembre ! barbie ouh lala

L’artiste Nikolay Lamm a décidé d’imaginer à quoi Barbie ressemblerait si elle avait le corps d’une américaine moyenne de 19 ans : un petit ventre, des jambes plus courtes et plus charnues, un cou plus court… Prise en photo à côté d’une Barbie traditionnelle, la différence est flagrante.

La Barbie-moyenne reste très jolie, plastiquement parlant, avec des fesses rondes et pleines comme des boules de pétanque. Oui : en réaliste, Barbie est bonne.

Lammily : « Barbie » avec une taille « normale » commercialisée en novembre ! barbies

La Barbie-américaine-moyenne est donc physiquement tout à fait acceptable et beaucoup moins complexante. Concrètement, il est probable de pouvoir ressembler à ce modèle beaucoup moins fantasque. En ce sens, Nikolay Lamm se demande si une telle poupée ne pourrait pas être commercialisée. Dans un mail au Huffington Post, Nikolay Lamm a déclaré :

« S’il y a ne serait-ce qu’une chance que la Barbie dans sa forme actuelle influence négativement les filles, et si Barbie est jolie avec une taille américaine moyenne, qu’est-ce qui empêche Mattel d’en faire ? »

Et c’est vrai : pourquoi s’évertuer à créer un jouet au physique à ce point particulier, en sachant qu’il y a de grandes probabilités pour que ces mensurations deviennent des critères de beauté pour les petites filles qui jouent de longues heures avec ?

Alors certes, à aucun moment Mattel ne dit que la Barbie-tradi représente la norme. Mais le fait que la plus grande partie des amateurs du jouet soit composée d’enfants en bas-âge est inquiétant : comment leur faire comprendre qu’il est quasiment impossible d’avoir le corps de Barbie ? Que non, ce corps ne représente pas la norme ?

Bien sûr, les adultes sont conscients de la rareté d’une morphologie comme celle de Barbie, mais les enfants n’ont évidemment pas ce recul. Et même si, plus tard, ces enfants deviennent grands, on peut se demander à quel point la proximité avec une poupée influe sur notre plus ou moins grande soumission aux canons de beauté.

En 2006, les professeures en psychologie Helga Dittmar, Suzanne Ive et Emma Halliwell ont publié un livre sur leurs expériences. Dans un chapitre intitulé Est-ce que Barbie donne envie aux filles d’être mince ? Les effets de l’exposition expérimentale d’images de poupée sur la perception du corps chez les filles âgées d’entre 5 et 8 ans, elles analysent l’influence des différentes poupées sur les enfants de sexe féminin. Celles qui jouaient avec des Barbies avaient tendance à se sous-estimer et un plus grand désir d’être plus fines que les autres. Une façon comme une autre de foutre un gros taquet par anticipation au rapport au corps de ces futurs adultes. Tristesse infinie.

Commercialiser une Barbie correspondant à une silhouette réelle ne serait-il pas la solution la plus saine ? Ce serait un pas de plus vers l’acceptation de soi, un pas plus loin des diktats de la minceur et d’un idéal corporel irréalisable.

Ça vous a plu ? Partagez !

495 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Sophie-Pierre Pernaut - Tous ses articles

Sophie-Pierre Pernaut (dite SPP, dite Sophie) écrit pour madmoiZelle depuis l'an 2011. Elle s'est donnée pour mission de vous informer, de vous divertir et d'éventuellement vous faire rigoler avec son humour somme toute assez crétin. Elle aime la tartiflette et les chèques en blanc.

Plus de Sophie-Pierre Pernaut sur le web :

Tous les articles Actu dans le Monde, Culture, Insolite et aussi Société
Les autres papiers parlant de , , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. AngelinAngelin

    Le 09 juillet 2014 à 16:45

    Posté par louloute1324
    PS : Le terme de poupée mannequin me semble difficilement applicable à Lamilly aux vues de ses mensurations … Soyez réalistes, avez vous déjà vu un mannequin sur un podium avec ces mensurations ? De ce côté là, même avec ses mensurations irréelles, Barbie est plus proche du mannequin que Lamilly, aussi bien dans les proportions que le style de vêtements …



    En fait, "poupée mannequin" s'applique à toute poupée au corps adulte, auxquelles on oppose les poupées aux traits très enfantins (genre Corolles et American Girl) et bébés.
    C'est une dénomination appliquée aussi pour des poupées qui ont vocation à porter des habits,et c'est bien le cas de Lammily.

    Rien à voir avec les mannequins de podium, mais c'est quand même le bon terme ;)
  2. salomeplumesalomeplume

    Le 09 juillet 2014 à 18:39

    Pourquoi on ne parle jamais de Ken ? Ou action man au pire
  3. CamimiCamimi

    Le 09 juillet 2014 à 18:51

    Bonjour bonjour :)

    J'ai 24 ans et j'ai eu bcp bcp de Barbie ds mon enfance :chou:   Et justement, je trouvais ça super qu'elle ne soit pas comme nous: trop de maquillage, corps qui selon moi était "bizarre", une tête qui tourne façon "Exorciste" et ne parlons pas des contorsions des ses bras et jambes, et son prénom cucul… :rire: Son corps est peut-être "parfait" mais la rendre sans dessus-dessous me faisait parfois hurler de rire :zizi:
    Je trouve que c'est une bonne initiative de lutter contre ces stéréotypes de beauté mais mnt c'est un peu à toutes les sauces! Trop de campagnes tue la campagne, non? :hesite:
    C'est un sujet qui m'intéresse, je fais un Master en Marketing et mon mémoire se tourne un peu ds cet optique concernant la marque Dove et leur campagne "Campaign for Real Beauty" et comprendre comment Dove perturbe la pensée de marketing classique en matière de commercialisation pour les femmes et l'impact de la technique de marketing alternatif de la marque Dove sur la perception de soi.
    En tout cas, je souhaite bon vent à Lammily et j'espère surtout qu'elle sera appréciée par les enfants! Lammily reste un jouet avt tout non une morale! Autre chose, si on refait les jouets des enfants au tps refaire les Disney, non? On ne va plus s'en sortir :dunno:
    Enfants, grands, moyens, petits a-mu-sez-vous :)
  4. MorganeGirlyMorganeGirly

    Le 09 juillet 2014 à 21:57

    Je suis quand même vachement étonnée de vos réactions négatives! :dunno:

    Lamily ne va pas "devenir une nouvelle norme" car c'est loin d'être la seule poupée sur le marché et les petites filles ne joueront pas qu'avec elle! Elle ne va pas prendre le pouvoir sur Barbie et Barbie ne va pas être retirée de la vente pour faire place à Lamily!
    Quand Barbie est arrivée sur le marché, elle avait un côté un peu monopole qui en a fait une icône. Aujourd'hui, aucune nouvelle poupée ne peut faire référence avec autant de force que Barbie : trop de concurrence…
    Et puis comme le dit @clemessi, Lamily est un premier modèle et dans l'idéal, il y aura toutes sortes d'autres visions du "réalistes" dans la gamme de poupée. Je ne pense pas que l'idée c'est de dire qu'une fille normale est blanche et blonde mais puisque Lamily se veut être Barbie en plus réaliste, elle en copie un peu les traits caractéristiques.

    Après, je ne comprends pas non plus pourquoi vous dites que Barbie n'influence aucune gamine parce qu'elles savent que c'est pas vrai et que vous, ça ne vous a pas influencé.
    Je suis désolée mais moi, quand je voyais une image humaine, je me comparais naturellement à cette image. Barbie n'était pas vraiment une poupée avec laquelle je jouais mais je me suis comparée à des héroïnes de dessins animés pour enfants, à des héroïnes de manga, j'essayais de m'habiller comme elles, de copier leur style, je voulais leur ressembler. Et quand j'étais plus âgée, j'ai même voulu ressembler à un Sim que j'avais créé, alors bon!
    Donc bref, croire que les gamins vivent dans une bulle de pureté, c'est un peu utopique. Je ne pense pas qu'ils voudront ressembler à un nounours ou à un Légo (enfin on sait jamais avec les gosses!) mais Barbie a une apparence humaine et perso je ne me suis jamais dit avant de le lire quelque part à l'adolescence qu'elle n'avait pas un corps réaliste. J'ai toujours cru qu'elle représentait la femme moyenne, point.
    Le seul truc qui m'intriguait chez Ken et Barbie, c'était l'absence de leur sexe mais comme Barbie avait des motifs à la place, je me disais que ça ne se voyait pas parce que "elle a une culotte collée à la peau". J'essayais de mettre du sens sur les trucs irréalistes, d'y trouver des explications et je sais que je n'étais pas la seule car j'ai vu beaucoup de filles soulever la robe de Barbie. On n'aurait jamais fait ça avec un dinosaure violet ou un chat à pois. Donc pour moi, pour nous, Barbie était censée représenter une vraie humaine.
    D'ailleurs, dans les catalogues de jouet, je me souviens de tas de textes qui s'adressaient aux fillettes et leur suggéraient de "faire comme Barbie", preuve que l'idée était bien qu'elles s'identifient à leur poupée.

    Mais bien sûr qu'UNE poupée ne va pas nous vriller le cerveau. Le truc c'est que c'est une poupée parmi plein d'autres signaux et éléments culturels qu'on nous envoie en permanence. Pour certaines fillettes, le déclic de "je dois à tout prix atteindre cet idéal" ce sera Barbie, pour d'autres une chanteuse, pour d'autres une Princesse Disney, pour d'autres ça viendra plus tard et pour certaines chanceuses, ça sera quasi-invisible etc.

    Donc bref, avoir un modèle de poupée un peu différent à côté de Barbie, ça fait diversité, je ne vois pas le souci! Et perso, je ne vois pas trop combien de parents vont offrir Lamily en disant "Tiens, en cadeau, une poupée normale". Je ne pense pas que le terme va s'introduire comme ça dans l'esprit des gamines.

    Enfin pour celles qui disent qu'on va trop loin en voulant tout remettre en cause bah… perso je ne vois pas le souci! Si on a des modèles défaillants (ce qui est tout-à-fait normal, personne n'est parfait), on les remet en cause et on les améliore! C'est ça le progrès humain ;)
  5. thishouthishou

    Le 10 juillet 2014 à 10:28

    Si vraiment tout doit être rationalisé, puisque Barbie n'est pas réelle, pourquoi ne pas faire une gamme de poupées aux morphologies variées. Mais du coup en rentrant dans le réalisme, c'est là que les petites filles vont s'identifier à des mannequins de plastique sauf qu'elles, elles n'ont ni ventre, ni bleus, ni poils. Ici des adultes croient que les enfants ont les mêmes préoccupations qu'eux, alors oui le physique c'est important même en temps que petites filles mais dans le sens "je veux la même robe que Léa ou que la reine des neiges". Après oui, certaines se trouvent surement trop grosses ou trop maigres mais ça, ça vient plus tard et en général les poupées n'intéressent plus trop.
    Personnellement je trouve que Barbie est très bien, car personne n'aura de si petits pieds ,ni une aussi grosse tête. Si un enfant commence à vouloir lui ressembler c'est à son entourage de lui expliquer. Et puis comme de nombreuses madz l'ont dit, le problème c'est l'environnement dans lequel évoluent les petits et je rajouterai encore une fois, le fait que les adultes croient que ceux-ci sont leurs versions minis avec les mêmes soucis.
  6. Cléo.Cléo.

    Le 10 juillet 2014 à 17:28

    Je suis impressionnée par le nombre de réactions négatives et extrémistes qui diabolisent la poupée 2.0 Lamilly en disant que sa prétendue "normalité" causera des troubles limite irréversibles de la personnalité / des complexes atroces chez les enfants, alors que Barbie en étant irréaliste (car basée sur un idéal inatteignable) permet soit-disant de vendre du rêve aux enfants, sans jamais créer aucune frustration ni complexe chez eux.

    ON SE DETEND.

    AUCUN MODELE ne remplacera l'un ou l'autre, il s'agit ici d'ajouter, de proposer un peu plus de DIVERSITE, point. C'est-à-dire que les petites filles auront juste ENCORE PLUS de choix pour jouer : si une petite fille n'est pas attirée par le côté trop clinquant, tape-à-l'oeil et pailleté de Barbie Superstar-Princesse-Fée-des-Papillons, peut-être le sera-t-elle plus par une Lamilly à l'apparence plus simple.

    Pourquoi un jouet d'apparence SIMPLE ne pourrait-il pas permettre aux enfants de s'évader et de se raconter mille et une histoires justement ?
    Au théâtre par exemple, selon les mises en scène, les acteurs et les dialogues, on peut avoir une pièce beaucoup plus dense et intéressante qui serait jouée sur un plateau vide avec deux chaises, plutôt que bourré de décors mobiles et d'objets futiles qui peuvent finir par appauvrir le propos -et les enjeux entre les personnages- en les enfermant dans une réalité bien trop concrète car figée et illustrative. L'histoire qui nous est racontée sur un plateau vide peut aussi nous permettre de visualiser, à la manière d'un livre, mille et uns décors, époques, pays et civilisations que nous inspirent le physique des acteurs, les interactions entre les personnages, les corps dans l'espace, le texte et les lumières. Il en faut pour tous les goûts.

    De même, un personnage d'apparence NORMCORE (tshirt, pantalon et baskets), au teint basané, aux cheveux noirs coupés au carré et aux yeux brunsne vend-il pas du rêve à des millions d'enfants par son caractère simple, souriant, coloré et surtout basé sur la DECOUVERTE de notre monde, eh oui : Dora l'Exploratrice, j'écris ton nom. Ce n'est même pas simplement Dora, le prénom, comme Barbie ou autre, c'est Dora + fonction/caractère. Et quand bien même le personnage, sa voix et ses manières peuvent agacer les ados et adultes (moi y compris), l'initiative est louable et le succès au rendez-vous : il scotche un bon nombre d'enfants et beaucoup de produits dérivés (poupées, jeux vidéos, dvds, méthodes d'anglais) en sont issus.

    Donc, oui, la simplicité peut être source de richesse, d'imagination et de créativité.

    Cessons de crier au loup dès qu'une nouveauté arrive sur le marché, il s'agit là d'un prototype, donc les mauvaises fois criant qu'elle manque de variété (couleurs de peau, accessoires, métiers, etc.), Barbie aussi, à ses débuts, avec le manque de budget, n'était rien d'autre qu'un corps, un visage, des cheveux et une robe. Et on connait la suite.

    Je pense qu'on peut tout à fait donner du crédit à ce projet, en voyant à quel point il donne envie aux lectrices de Madz d'être décliné en différentes morphologies, couleurs, coiffures, métiers, c'est déjà preuve que c'est quelque chose d'inspirant, et en ça, c'est encourageant.

    Laissons le choix aux enfants d'être libres de jouer avec les jouets qui leur font envie et qui les font rêver, eux. Merci à ce type d'initiatives d'exister.

    Pour finir, quand une Mad disait avec fierté que lorsqu'elle aurait une fille, elle serait bien contente de lui acheter une BARBIE (idéale, maquillée, surfaite et à paillettes), je lui réponds que personnellement, si j'ai une fille un jour, je lui achèterais la poupée QUI LUI PLAIT : Lamilly ou Barbie. Ou les deux tiens. Ou des petites voitures et des dinosaures, comme moi à son âge, si ça la tente.

    Alors vive la diversité, vive la république, vive la France x)
  7. SallyVonHolleSallyVonHolle

    Le 25 juillet 2014 à 13:05

    Posté par delphineee
    De ce genre là?   

    Beeeh non !!! Je la retrouve nulle part. P*tain si ça se trouve j'ai rêvé !!!
  8. EukiEuki

    Le 25 juillet 2014 à 14:12

    Posté par sallyvonholle
    Beeeh non !!! Je la retrouve nulle part. P*tain si ça se trouve j'ai rêvé !!!


    Elle ? (bon, à part qu'elle est rousse et qu'elle a un surf, elle ne correspond pas trop à la description, mais sait-on jamais :) )
    Spoiler!
  9. DelphineeeDelphineee

    Le 25 juillet 2014 à 22:57

    Posté par sallyvonholle
    Beeeh non !!! Je la retrouve nulle part. P*tain si ça se trouve j'ai rêvé !!!

    J'ai trouvé je crois: 
    Mais je ne sais pas de quand elle date. J'ai eu une seule Barbie d'ailleurs quand j'étais gamine, elle était rousse.
    Impossible de retrouver son nom vu que j'avais acheté ça sur un vide grenier.
  10. SallyVonHolleSallyVonHolle

    Le 29 juillet 2014 à 20:37

    @Euki
    :D

     @Delphineee
    Noooon ce n'est pas elle !!!! IMPOSSIBLE de mettre la main sur une photo !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !