Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Interviews de Mad'

Interview de Barbara Canepa : ses collections, son métier

16 août 2010 5

Barbara Canepa, c’est l’une des auteurs de la génialissime série Skydoll. Elle est aussi la directrice de la collection Métamorphoses chez Soleil, et elle a aussi créé le label international VenusDea. Aujourd’hui elle vient nous parler un peu de VenusDea, mais surtout de Métamorphoses, une collection magnifique, aux inspirations diverses, de l’époque victorienne aux contes pour enfants, parsemée de gothique et de baroque.

madmoiZelle.com : Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Barbara Canepa, je suis auteur, illustratrice et directrice de deux collections aux éditions Soleil. En France, mon nom est surtout lié à la série Sky Doll, sur laquelle je suis également auteur, avec Alessandro Barbucci.

Avant cela j’ai travaillé 6 ans avec la Walt Disney Company, où j’étais illustratrice et character design, j’y ai co-créé une série ayant eu un énorme succès ces dernières années : Witch, un magazine pour les filles, encore très connu aujourd’hui .

Sky Doll © Barbucci/Canepa/Mc Production WITCH© Disney / © Centomo/Artibani/Barbucci/Canepa

Quelques années après , pour Buona vista (une licence Disney), toujours aux côtés de Barbucci, je suis à l’origine de toute la partie graphique de la série Monster Allergy : une série de bandes dessinées et de dessins animés co-produite par Rainbow/Futurikon et Disney channel. En France , vous pourrez le voir sur M6, dans peu de temps il y aura une rediffision de la deuxième saison. Aux états Unis , c’est Warner Bros qui diffuse Monster Allergy sur la chaîne Cartoon Network.
Actuellement, je divise mon temps en me scindant en deux parties distinctes : auteur et éditrice. Je dois dire que c’est loin d’être facile, mais je réalise tout cela avec beaucoup d’enthousiasme !

Je m’occupe donc principalement de la collection Métamorphose et du label Venusdea, et travaille par ailleurs à la fin de ma nouvelle série BD : END, en collaboration avec Anna Merli , ainsi qu’au tome 4 de Sky Doll. Même si je collabore en parallèle avec encore d’autres auteurs sur d’autres projets, End et Sky Doll restent mes deux priorités absolues…

Il est donc peut-être un peu trop tôt pour parler du reste. Tout ça pour vous dire , que mes journées comptent 48 heures !

madmoiZelle.com : Peux-tu présenter les deux collections ? Et d’ailleurs, pourquoi deux collections ?

Ce ne sont pas vraiment deux « collections » , car en réalité , il n’y en a qu’une seule. Venus Dea n’est en effet pas une collection à proprement parler, mais un label international. Il s’agit d’une petite maison d’édition indépendante , avec ses propres distributeurs et producteurs exclusifs.

Pour en revenir à Métamorphose, la collection est née il y a 3 ans d’une envie de créer quelque chose qui n’existait pas.

Les thématiques y sont essentiellement philosophiques, poétiques, fantastiques, et la narration s’inspire principalement du style fin de siècle et victorien. Mais pas seulement ! Elles peuvent également tirer leur inspiration de la mythologie grecque (comme Yaxin the faun), traiter des grands classiques de la littérature (Les contes Macabres de Poe) ou encore puiser leur source dans des caractéristiques propres aux protagonistes de l’histoire (comme pour l’univers des freaks ou des monstres en tout genre).

L’important est que la base de chaque thématiques soit la métamorphose, et ce au sens large du terme. Que ce soit au niveau de la signification directe ou concernant le parcours psychologique et initiatique des personnages. Pour moi , les projets proposés doivent présenter un réel intérêt aussi bien au niveau esthétique que du contenu. Je suis une grande collectionneuse de livres anciens, toutes les qualités qui font qu’un livre est beau et bon sont pour moi primordiales. À mon sens, un livre doit durer dans le temps , acquérir une vraie vie et vieillir , en passant de mains en mains, de père en fils, de grand- pères à petits enfants…

Je suis donc très attentive à la maquette et à la fabrication des ouvrages. Je participe d’ailleurs beaucoup aux idées et à la réalisation graphique des livres. Ce sont des livres « objets », qui doivent être certes, agréables à lire, contenir une belle histoire, mais également plaisants à voir et à toucher. Lorsque je le peux , j’utilise une fabrication de haute tenue qui respecte le développement durable (sans additifs ni produits chimiques , comme pour Billy Brouillard par exemple)… Je suis une écologiste et dans la mesure du possible, si je peux contribuer à la bonne santé de la Terre , et bien je le fais !

Logos des deux collections

madmoiZelle.com :  Comment choisis-tu les auteurs et les titres que tu vas publier ?

Il s’agit normalement de personnes que j’admire, d’amis, de collègues ou d’inconnus dont je suis tombée amoureuse. Je cherche des artistes qui ont, en partie du moins, un univers similaire au mien, un parcours, un bagage culturel qui nous lie. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si je suis amie ou si je suis devenue amie avec tous les auteurs avec lesquels je travaille. Je me suis beaucoup enrichie ces deux dernières années grâce à ces nouveaux contacts.
C’est vraiment une communauté où l’on se soutient les uns les autres. Et c’est ce qui sera la force de la collection.
Je suis admirative de tous les projets et des auteurs qui ont signé. Je fonctionne au coup de cœur en fait.

Je les soutiens de toutes mes forces , même si les situations ne sont pas toujours très positives , car surviennent régulièrement hélas, des problèmes de gestion internes propre à ce métier… En cas de danger concernant mes petits « bébés », je peux me transformer en une véritable lionne !

Lorsque je choisi un projet , je le sens et je parviens à visualiser tout son potentiel, j’y crois à 100% et je pense pouvoir affirmer ne m’être jamais trompée ! Il me semble que cela à toujours été l’une de mes capacités… D’une certaine manière leurs succès auprès des lecteurs me l’ont jusqu’à présent toujours confirmé ! Au bout du compte , c’est toujours ce dernier qui décide du futur de tous ces auteurs et de leurs œuvres.

À ce jour, je reste confiante et positive étant donné que le tout premier ouvrage de Métamorphose, Billy Brouillard , ne pouvait pas espérer mieux. Nous en sommes à la troisième ré-impression ; le livre fait parti de la pré-sélection du salon jeunesse de Montreuil et a été également retenu dans la sélection du festival d’Angoulême ! Les critiques sont donc toutes très positives et encourageantes et ce, également sur les autres titres. Nous ne pouvons qu’en être fiers me semble-t-il, non ?

madmoiZelle.com : Comment fonctionne la création d’un titre ? Les auteurs viennent-t-ils avec un projet que tu valides, ou bien est-ce toi qui leur proposes des choses ?

Pour le moment je n’ai jamais pris des titres qui m’ont été proposés, c’est moi qui ai trouvé les auteurs et qui les ai contacté, qui leur ai éventuellement proposé des choses en essayant de les comprendre et de les inciter à réaliser leur projet rêvé : celui-là même qui est caché tout au fond de leur tiroir ! C’est comme ça que cela fonctionne !

La chose intéressante est de créer quelque chose que l’on aime et que l’on a toujours désiré réaliser. Sinon à quoi bon faire un livre et raconter une histoire quelconque ? Pour l’argent ? Voilà bien la motivation la plus éloignée de mon point de vue éditorial !

Il y a normalement une grande confiance d’une part et d’autre lorsque commence une collaboration entre des auteurs, moi-même et Clotilde Vu, la co-directrice de la collection. C’est peut être plus évident pour moi de les comprendre étant donné que je suis par ailleurs auteur et que j’ai toujours écris mes propres histoires…

Prenez Benjamin Lacombe par exemple : je savais que son rêve état de réaliser un livre entièrement consacré à l’un de ses écrivains favori , et donc je lui ai donné carte blanche pour la réalisation de ce superbe ouvrage que sont les Contes Macabres de E.A Poe ! Il a tout réalisé seul et j’en suis extrêmement ravie !

En ce qui concerne les autres, j’ai suggéré des idées, établi des connections entre différents auteurs (Comme Almanza et Bianco pour Eco par exemple…).

Concernant Guillaume Bianco l’auteur de Billy Brouillard, je l’ai incité à se tourner vers un style plus personnel, bien différent de ce qu’il faisait précédemment car je le trouvais trop enfermé dans une ligne claire franco-belge et qu’à mon sens , il n’était pas pleinement lui-même… Je n’ai jamais aimé ce trait académique, peut-être l’avais-je trop vu, digéré et régurgité durant toutes ces années chez Walt Disney. J’ai l’impression , pour être sincère , que ce style est impersonnel et qu’il représente une sorte d’asservissement de l’auteur…Et donc hop, Billy Brouillard est né et n’a rien a voir avec ces précédents opus. Ce qui me rend heureuse aujourd’hui c’est que cet auteur se soit trouvé et qu’il se reconnaisse pleinement dans ce qu’il fait.

Même chose concernant les histoires. J’adore discuter avec tous ces collègues que j’admire, imaginer, créer, les inciter à suivre telle ou telle direction et s’il s’avère au final que mes idées les stimulent… C’est merveilleux ! Il s’agit juste d’une des plus belles choses de ce métier : l’échange d’idées ! Les envies des auteurs pour l’avenir de la collection sont fondamentales . J’écoute beaucoup leurs désirs et leur suggestions également.

madmoiZelle.com :  A qui sont destiné les bd (mais également les objets) de ces deux collections ?

Je pense sincèrement qu’ils sont destinés à tout le monde et surtout à ceux qui veulent rester enfants et rêver. Destinés à qui veut découvrir de nouveaux espaces artistiques ; à qui aime également les livres comme objets de collection ; livres à déguster et à relire encore et encore au fil du temps. Je ne pense pas qu’il y ait un âge précis ou une catégorie spécifique du lectorat concernant cette collection ; mais il est peut être vrai que ces livres ne sont pas adaptés à des lecteurs de moins de 9/10 ans. Même si , aussi surprenant que ce soit, Billy Brouillard compte des lecteurs de 6/7 ans.

madmoiZelle.com : Peux-tu présenter plus en détails quelques un des projets, ceux qui te tiennent le plus à cœur ?

Je serais tentée de dire que ceux qui me tiennent le plus à cœur sont End et Billy Brouillard. Mais je ne veux pas mettre en deuxième position les autres séries. J’adore tous les projets , et ce , pour les raisons que je vous ai expliquées plus haut.

Concernant End , voici 4 ans que j’y travaille. C’est un projet long, douloureux et difficile à accoucher pour moi.  Lorsqu’il sortira enfin , je crois que j’irai danser nue sur la place publique devant laquelle j’habite pour fêter ça ! Ahahaha ! :D

Billy Brouillard a été le tout premier livre de la collection. J’y suis très attaché ! Il demeure pour moi un peu l’icône de la collection.

madmoiZelle.com : Comment vois-tu Métamorphoses et VenusDea évoluer à l’avenir ?

Je pense que sur l’une et l’autre, les thématiques, les concepts de base et les intentions ont déjà été bien mises en évidence de la part de Soleil, et ce grâce à une très bonne communication de notre part ainsi que des libraires, et donc bien identifiés par les lecteurs.

Venudea est peut être encore un peu moins claire éditorialement car les deux premiers projets, Chats Siamois et Mekaneko sont sortis il y a moins d’un mois et qu’ils sont extrêmement différents l’un de l’autre. Mais 2010 clarifiera tous les doutes concernant le label ! J’espère l’avenir de Venusdea riche d’expositions. Mais mon rêve serait que se créé un nouveau courant européen grâce à de petites réalités éditoriales comme celle-ci, sans devoir dépendre du marché américain ou devoir attendre que ce soit ce dernier à bouger les masses, à faire évoluer la mode et un certain type de culture.

Tous les auteurs de la collection Venusdea

Les européens sont et restent des précurseurs à mon sens ! Nous devrions seulement y croire un peu plus , et nous donner la peine d’aller au bout de nos ambitions , voilà tout…!

Les Commentaires
15

Avatar de Charlie-Culotte
22 janvier 2012 à 22h24
Charlie-Culotte
Je ne savais pas que Barbara Canepa était co-auteur de Witch, étant une ancienne fan de Sky Doll (j'ai perdu le fil depuis que je ne vais plus lire les BD à la Fnac mdr) je me disais bien que le style de dessin me rappelait quelque chose...
Faudra que je m'y remette, aux aventures robotico-futuro-ésothériques lool
0
Voir les 15 commentaires

Plus de contenus Interviews de Mad'

Interviews de Mad'
appartement-manahe

Dans l’appart de Manahé, en plein cœur de Boulbi !

Amelie

01 nov 2017

1
Interviews de Mad'
appartement-charline

Dans l’appart de Charline, sur les bords de l’Erdre à Nantes

Amelie

29 oct 2017

10
Interviews de Mad'
appartement-fanny

Dans l’appart marseillais de Fanny, un peu de Sud pour changer de Paris !

Amelie

24 sep 2017

9
Interviews de Mad'
appartement-clara

Dans l’appart’ de Clara, responsable d’équipe dans une start-up à Vienne (en Autriche)

Amelie

17 sep 2017

1
Interviews de Mad'
appartement-fiona-2

Dans l’appart de Fiona, fonctionnaire dans l’Éducation Nationale qui vit aux Lilas

Amelie

10 sep 2017

13
Interviews de Mad'
appartement-constance

Dans l’appart’ de Constance, étudiante en arts du spectacle à Caen

Amelie

27 août 2017

3
Interviews de Mad'
appartement-camille-3

Dans l’appart de Camille, créatrice de bijoux et chineuse de vêtements à Paris

Amelie

09 juil 2017

4
Interviews de Mad'
appartement-julie-2

Dans l’appart de Julie… (toujours) prof de français au Havre !

Amelie

02 juil 2017

4
Interviews de Mad'
appartement-louise-pauline

Dans l’appart de Louise et Pauline, étudiantes en théâtre et lettres à Paris

Amelie

23 juin 2017

Interviews de Mad'
appartement-aude

Dans l’appart d’Aude, qui bosse dans la communication digitale à Paris

Amelie

18 juin 2017

6

Vis ta vie