Un grand sac boule

Matériel Tissu extérieur : 1m (par 1m50) Evite les tissus trop épais ou extensibles. Je te conseille du coton. Tissu pour la doublure : 50cm (par 1m50) Tissu intermédiaire : 50cm (par 1m50) On ne le verra pas alors tu peux prendre un vieux tissu tout moche. C’est l’occasion de recycler un vieux rideau ou […]

Un grand sac boule

Matériel

  1. Tissu extérieur : 1m (par 1m50)
    Evite les tissus trop épais ou extensibles. Je te conseille du coton.
  2. Tissu pour la doublure : 50cm (par 1m50)
  3. Tissu intermédiaire : 50cm (par 1m50)
    On ne le verra pas alors tu peux prendre un vieux tissu tout moche. C’est l’occasion de recycler un vieux rideau ou l’horrible robe de mamie.
  4. Environ 3m de biais (il en faut un peu moins en réalité.)
    Plus il sera large plus ce sera facile pour toi.
  5. Une fermeture éclair de 20cm assortie à ta doublure
  6. Du fil assorti (ben oui), des épingles (beaucoup !), une machine à coudre. Tu peux le faire à la main mais ce sera long et moins solide, moins fini.

Tutorial

Etape 1 : Le patron du sac !

J’utilise du papier spécial mais si tu n’en as pas, tu peux utiliser du papier journal par exemple ou une nappe en papier.

Petit patron :

Il servira pour le tissu intermédiaire et la doublure.

Grand patron :

Il servira pour le tissu extérieur.

Trace les formes sur le tissu : on trace deux petites formes dans la doublure, deux petites formes dans le tissu intermédiaire, puis deux grandes formes dans le tissu extérieur.
Trace toujours sur le verso du tissu et laissez une marge d’environ 1cm (c’est-à-dire que tu ne coupes pas sur la marque du patron mais 1cm plus loin). C’est utile pour la doublure et les pièces intermédiaires uniquement, pas pour le tissu extérieur.

Tu obtiens alors :



On va maintenant découper une pièce de tissu pour faire la poche, dans le tissu extérieur pour faire un rappel sympa !

Etape 2 : faire une poche

Maintenant que l’on a tous nos morceaux de tissu, on va s’occuper de faire la poche dans la doublure.

Du côté verso, là où tu as tracé la forme, on va préparer la fenêtre pour la fermeture éclair.

On dessine cette forme sur le verso d’une pièce de la doublure :

On découpe les lignes qui sont rouges sur le dessin, pas les noires. On obtient ça :

On écarte alors au fer à repasser, sur les lignes noires (on travaille toujours sur le verso du tissu !).

On obtient un rectangle ouvert comme ça :

On va alors placer la fermeture éclair dans la fenêtre.
On retourne le tissu sur le recto, on place (par dessous) le zip dans la fente et on épingle.
La photo montre un pied pour fermeture éclaire. On le met sur la machine !

Sur l’envers (verso), on doit voir ça :

On va ensuite coudre (sur l’endroit) la fermeture. Il faut bien coudre près du bord, et faire surtout attention aux petits côtés. Coudre une fermeture n’est pas quelque chose de tout à fait simple et tu rencontreras peut-être quelques difficultés si c’est la première fois… Fais attention à ne pas coincer le tissu de la doublure dans la fermeture : il faut pouvoir l’ouvrir après sinon il n’y a aucun intérêt à faire une poche !

Une fois la fermeture bien cousue, on retourne sur l’envers. On place la forme pour la poche au-dessus de la fermeture, face contre la doublure, comme sur la photo. Attention, il faut que la tissu soit placé plus haut que la fermeture.

Maintenant, on coud tout autour de la forme.
A l’arrière, on voit ça :

La poche est cousue !

Etape 3 : La partie extérieure

On va maintenant passer au tissu extérieur !

Comme tu l’as remarqué, la pièce de tissu extérieur est largement plus grande que celle de tissu intermédiaire. Il va donc falloir faire adopter la taille de la pièce intermédiaire à notre tissu extérieur.Ce n’est pas très compliqué mais c’est assez long.
On va donc prendre une pièce intermédiaire et une pièce de tissu extérieur. On va fixer à l’aide d’épingles le tissu extérieur sur l’intermédiaire en faisant des fronces partout ! On veut faire adopter la forme au tissu extérieur, je le rappelle.

On commence par les deux pointes.

On continue ensuite pour l’espace entre les deux pointes. Toujours faire une fronce d’un côté, une fronce de l’autre. Ca aide à doser et ça évite d’avoir à tout défaire à la fin si ce n’est pas homogène !

Rapproche les fronces au milieu.

On obtient ça :

On va ensuite continuer les fronces sur tout le reste du tour, toujours en faisant quelques fronces d’un côté puis quelques fronces de l’autre. Le tout c’est de ne pas se retrouver à la fin avec un tissu tout tendu qui ne permet plus de faire des fronces. De toute façon, tu devras sûrement défaire un peu avant de savoir comment il faut doser !

Ca y est, on a les fronces ! On obtient deux trucs (qui ressemblent à… des couches-culottes, je trouve !).
Il faut maintenant maintenir les fronces avec une couture ! Donc on coud le plus près possible du bord.
Ca y est c’est fait ?
Tu as tes deux « couches-culottes » sans épingles !

Etape 4 : Montage du sac

On va monter tout ça !
Epingle tes couches-culottes (!) face contre face, comme ça :

Tu vas coudre de la façon suivante :

Prends garde à coudre sur la marque que tu as faite avec le patron, en laissant plus loin la couture de maintien des fronces (ça sera découpé par la suite !)

Une fois que c’est fait, tu peux retourner le tout.

Il faut maintenant assembler la doublure.
Place face contre face les deux pièces (celle avec la poche et l’autre, vierge) et couds comme pour l’extérieur du sac, en marquant le stop au même endroit !

On va maintenant fixer la doublure dans le sac.
Pour ça, on place la doublure assemblée telle qu’elle dans le sac, et on épingle toute l’ouverture.

On coud ensuite toute l’ouverture en laissant les autres coutures plus loin, ce sera découpé après !

Justement, une fois que la doublure est cousue au reste du sac, on découpe au plus près de la dernière couture :

Etape 4 : Le biais

On va maintenant placer le biais !

On place d’abord la partie entre les deux pointes, comme ça (pour chaque côté) :

On coud cette partie.

On va maintenant placer le reste du biais. On le démarre au pied d’une pointe. On la remonte (en passant sur l’extrémité du biais placé juste avant), on laisse du biais libre (mais toujours plié en deux) pour une anse. A toi de voir combien il te faut. On continue sur l’autre pointe, on arrive à la jointure du sac, du côté. C’est un moment délicat. On continue ensuite vers la deuxième pointe, on forme la deuxième anse, on redescend sur la dernière pointe. On retrouve ainsi le début du biais.
On a donc fait tout le tour de l’ouverture et on a fini le sac !

Bravo !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 132 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bettinael
    Bettinael, Le 14 novembre 2012 à 12h05

    Débutante dans la couture,
    J'adore tes articles, tes CREAS SAC , sont super , efficace et résultat garanti.
    Merci pour les bons conseil !!!


    Kiss
    Bettinael

Lire l'intégralité des 132 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)