La Main dans le sac de… History

1- L’objet du crime : mon sac noir (pas en cuir) Naf Naf. Le type même du sac de fille fourre tout. Un grand format, une seule grande poche qui contient de l’A4 pour la fac. Du coup c’est aussi le genre de sac qui énerve ton copain quand tu lui dis « Attends je […]

La Main dans le sac de… History

1- L’objet du crime : mon sac noir (pas en cuir) Naf Naf. Le type même du sac de fille fourre tout. Un grand format, une seule grande poche qui contient de l’A4 pour la fac. Du coup c’est aussi le genre de sac qui énerve ton copain quand tu lui dis « Attends je retrouve plus mon portable » Et après dix minutes de fouilles intensives tu lui demandes avec un grand sourire « Tu peux me faire sonner stp ? ». Bon après il est un peu pratique quand même parce qu’il a une poche plaquée dans le dos pour mettre les cartes que j’utilise souvent, et trois petites poches à l’intérieur. Puis j’aime sa doublure fleurie, ça ne sert à rien mais c’est beau.

2- Le poste « papier-sous-clefs » : avec mon maxi-portefeuille Monoprix tellement grand qu’il ne rentre pas dans tous les sacs. Mais il contient mon chéquier, ma carte d’identité et mon permis sans soucis. Puis mon porte monnaie en plastoc, payé 2€ aux soldes, et qui me sert pour mettre la petite monnaie pour le pain par exemple, ça évite de sortir l’autre gros. Ensuite mon porte-carte moche, j’ai perdu l’ancien dans le train (j’ai une tendance compulsive à perdre les choses, donc je disperse mes papiers pour ne pas perdre tout d’un coup …), dedans mes cartes dites « utiles » c’est-à-dire carte de transport, d’étudiant, bancaire et surtout ma carte Casino ! Enfin mes clefs avec un poussin trop chou du Téléthon et l’incontournable petite Tour Eiffel en toc.

3- Le poste « haute-technologie » : surtout les trucs qu’il me faut absolument dans le sac. Bien évidemment mon portable, tactile mais avec le clavier coulissant, à l’époque j’avais peur du tactile « intégral » donc j’en avais pris un qui avait encore le clavier. Pour l’instant malgré les chocs divers et variés il résiste. Ensuite mon lecteur MP4 d’amour, acheté avant Noël et que je trouve génial parce qu’il est beau, simple, pratique et léger. Enfin l’indispensable parmi les indispensable, mon appareil photo numérique. Je suis étudiante en Master et je ne pourrais pas m’en passer que ce soit aux archives ou en bibliothèque. Accessoirement il sert pour mon dressing room ! Ah oui et ma clef USB sans capuchon.

4- Le poste « faut bien que je fasse genre que je travaille quand même » : ma mini trousse en cuir rose, remplie surtout de crayons à papier, seuls autorisés en archives. Mon mini stylo bille pour prendre des notes, et mon répertoire rose où je note des références bibliographiques pour mon mémoire avant de les oublier.

5- Le poste « je suis avant tout une fille » : Avec des mouchoirs, même si la plupart du temps je n’en ai jamais et je suis obligée d’en quémander. Avec un miroir tout pourri, que je n’ose pas sortir en public, j’ai peur que les gens me prennent pour une dinde qui s’admire. Un baume à lèvre au thé gagné dans un concours et un mini mascara trouvé dans un magazine dont on ne citera pas le nom ! Enfin des chewing-gums et surtout mon gel hydro alcoolique, produit découvert il y a un an dont je ne me passe plus, il y a tellement d’occasion de s’en servir entre le métro, les escaliers, les magasins … Le mien sent la poire et la pomme (bon surtout l’alcool en fait).

6- Sur cette photo n’ont pas souhaité apparaître les « protections féminines », le sac de course réutilisable Monoprix, les divers papiers et objets non identifiés du fond du sac. J’ai donc respecté leur souhait.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire