Marie-Laure (Kayane), une championne de SoulCalibur

Marie-Laure aka Kayane a de jolis yeux mis en valeur par un charmant maquillage poudré, un grand sourire et de longs cheveux lisses noir ébène. Mais devinez-quoi ? Derrière ce petit bout de femme se cache une grande furie des jeux vidéos.

Marie-Laure (Kayane), une championne de SoulCalibur

Derrière cette jeune fille en fleurs qui sirote un smoothie, se cache une killeuse

Marie-Laure (plus connue sous son pseudo de Kayane), arpente les tournois de jeux vidéo depuis l’âge de 9 ans. Au début, ça faisait marrer ces balourds de gamers quand ils voyaient arriver cette gamine haute comme trois pommes. Neuf ans plus tard, ça ne fait plus rire personne de se retrouver dans le même tableau que Kayane dans un tournoi. Portrait.

DES JEUX DE COMBAT PLUTÔT QUE DES POUPÉES

Elle a 7 ans quand ses grands frères la mettent pour la première fois devant une console de jeu. Les petites filles jouent à la poupée, Marie-Laure, elle, a des manettes de jeu en guise de prolongement des bras.

A l’âge de 9 ans, elle battait les copains de ses grands-frères. Amusée, une amie de son frère l’emmène alors un samedi après-midi, à un tournoi de jeux vidéo. Les organisateurs rechignent à l’inscrire : une petite fille au milieu des écrans, des manettes et des jeux de combat, vous dites ?

« J’étais un vrai garçon manqué, raconte aujourd’hui la championne, j’aimais pas les robes ».

MEUFS ET BASTON

Depuis – et ça fait aujourd’hui une paire d’années, celle qui se fait appeler Kayane est devenue une belle jeune fille tout à fait féminine, ce qui ne l’empêche pas de participer à environ 2 grands tournois par mois. « Je prends des personnages qui me ressemblent, pour vraiment réussir à me mettre dans leurs peaux ». OK, à l’écran ça donne des petites asiats bourrées d’énergie et de coups bien placés.

THE EYE OF THE TIGER

Sa passion des jeux vidéos, Marie-Laure l’explique par la rage de vaincre qui l’a très tôt habitée.

« Les garçons me regardaient de travers, je me prenais des remarques pas cools, un peu macho. Je me suis toujours dit que la meilleure façon de leur répondre serait de réussir à les battre tous, un par un. En mode ‘mon coco, tu m’as sous-estimée, là !' »

Son jeu de prédilection : SoulCalibur, dont elle est devenue aujourd’hui l’une des têtes de liste française. Ce qui fait la clé de voûte d’un bon jeu : le mindgame (la capacité à anticiper les coups de/s’adapter à son adversaire) + une bonne connaissance du jeu et des combos.

A raison d’une moyenne d’entraînement quotidien de 2 à 3 heures, Marie-Laure caracole donc en tête des meilleurs joueurs français de Soul Calibur. « Faut jamais se reposer sur ses lauriers. J’ai pas envie de décevoir mes sponso. Je dois tous les jours me prouver »

Si Marie-Laure a la tête dans les nuages, elle a quand même les pieds sur terre et la tête bien sur les épaules : humilité, persévérance, respect. Des valeurs qui (oserais-je la comparaison facile ?) sont également celles que l’on dit propres aux meilleurs samouraïs.

NO NO-LIFE

« Mais t’es une no life en fait ! » est une des remarques les plus récurrentes, de la part des gens qui découvrent sa face cachée de gameuse. Non, pas exactement voyez-vous. Marie-Laure aime séparer ses amis de sa passion. Ne pas tout mélanger, ne pas tout confondre.

La jeune fille, sponsorisée par la team AAA, profite de son statut pour organiser des événements, comme ces sessions d’entraînement ouvertes à tous, durant lesquelles de 25 à 30 consoles sont mises à la disposition des joueurs, qui peuvent ainsi s’affronter.

A côté de ça, Marie-Laure ne vit pas que pour les jeux et sait diversifier ses hobbys. Pour preuve : elle prend aussi des cours de couture dans l’atelier de sa maman (11 rue du Tronchet, métro Madeleine – 15 euros/heure, pour plus d’infos : coursdecouture.net) et s’est récemment mise au piano (« Comme sur les stick arcade, ça demande une rapidité dans le doigté » – on veut bien la croire !)

Tout ça pour vous dire que Marie-Laure est une personne dont vous allez être amenées à entendre parler. Elle va faire des apparitions dans notre blog GameuZ ! Et pour boucler le portrait de madame « je cache bien mon JEU : en fait, je suis une championne de jeux vidéos« , quatre informations de la plus grande importance :

– Marie-Laure aime les smoothies à la mangue et les beignets du Starbucks.
– La maman de Marie-Laure tient une boutique de tissus dans le 9e, Tissu-Max.
Marie-Laure est dans le Street Style du jour.
– Vous pouvez la retrouver sur son blog : http://kayane.fr/blog

Kayane, à une remise des prix

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kayane Chan
    Kayane Chan, Le 3 juin 2010 à 1h25

    Haha moi je lisais des shonen mais aussi des shojos, beaucoup de shojos...XD ça contraste pas mal !

    Pour les jeux j'avais joué la premiere fois à tetris à 4ans, puis après pas mal de jeux comme Final fantasy, les rpg quoi. Enfin les jeux de combat dont mon premier Tekken, puis Soul Calibur et Dead or alive. :) Et toi ?

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)