Corentine Quiniou, pilote automobile

Corentine Quiniou, pilote automobile

2007 01 15 corentine Corentine Quiniou, pilote automobilemadmoiZelle.com : D’où te vient ce goût pour les sports mécaniques ?
Corentine : Je suis tombée dedans quand j’étais toute petite. Mon père faisait des courses en amateur donc je l’accompagnais régulièrement sur les circuits pour le voir rouler. C’est à force d’observer les autres pilotes dans leurs bolides que j’ai voulu m’y mettre aussi.

madmoiZelle.com : A 14 ans, tu commences alors le karting.
Corentine : Une expérience géniale, une très bonne école ! J’ai participé à plusieurs championnats de France d’endurance ainsi qu’ aux 24 heures du Mans. A 18 ans, le bac et surtout le permis en poche, j’ai immédiatement commencé à rouler en voiture. Le karting devenait trop exigeant physiquement et puis j’avais envie de passer à la taille supérieure. Je rêvais de vitesse, de puissance. C’est ce qui me fait vibrer quand je conduis.

madmoiZelle.com : Pas trop dur de gérer tes cours et ta passion ?
Corentine : Il n’a jamais été question que je lâche mes études. Mes parents ne voulaient pas et moi non plus. Que ça soit au lycée ou à l’Université américaine de Paris (Corentine est diplômée en commerce international et en communication, ndlr), je me suis toujours organisée pour rendre mes devoirs avant de partir en épreuve. J’ai su concilier les deux.

RallyePrincesses2005 podium Corentine Quiniou, pilote automobile
Corentine a gagné le Rallye des Princesses en 2005, un rallye féminin qui se déroule en France

madmoiZelle.com : Les épreuves, parlons-en. La parité dans le monde automobile est loin d’être atteinte. Quand tu as débarqué sur les circuits, non seulement tu étais une fille, mais tu étais également l’une des plus jeunes… Quelles ont été les réactions ?
Corentine : J’ai rarement rencontré d’hostilités ni de moqueries. D’une, parce que mes coéquipiers de l’époque, plus âgés et plus expérimentés, m’avaient donné de bonnes bases. De deux, parce que toutes les épreuves automobiles sont mixtes contrairement au tennis par exemple, où tu as le tableau féminin, celui des hommes, etc. Vis à vis des concurrents, une fois qu’on est habillé et casqué, personne ne sait qu’on est une fille. En fait, la réaction des autres dépend de ton comportement sur la piste et en dehors.

madmoiZelle.com : En 2003, découverte du désert, des dunes et tutti quanti. Raconte nous.
Corentine : C’était dans le cadre du rallye des Gazelles, un rallye d’orientation 100% féminin qui se déroule dans le Sahara marocain. Je n’étais pas du tout préparée, je n’avais jamais conduit de 4×4 de ma vie, seulement ma Twingo et des voitures de courses. Je n’avais jamais campé dans la nature, je ne m’étais jamais servie d’une boussole : j’ai dû tout apprendre.

madmoiZelle.com : Une anecdote particulière ?
Corentine : Il faut savoir que les cartes datent des années 60, donc en fait, les villages ont bougé, certaines pistes n’existent plus, d’autres se sont crées … On n’avait aucune notion de rien. Les montagnes, sur le papier, mesuraient 2 millimètres. Dans la réalité, bam, 250 mètres ! Le gag ! Fort heureusement, je me suis très vite habituée.

funcup003 Corentine Quiniou, pilote automobile

madmoiZelle.com : Tu as gagné les Gazelles l’année dernière. 2006 fut également l’année du Dakar, la course la plus dure qui soit. Tu y participais pour la première fois. J’imagine que le challenge a dû être énorme ?
Corentine : Le Dakar, c’est un an de préparation physique et mentale. Il y a tout un travail de fond hyper important. L’aspect le plus pénible ? La chasse aux sponsors (le prix moyen pour participer au rallye avec un 4×4 s’élève à 150 000 euros, ndlr) En 2005, j’avais déjà eu la chance de vivre le Dakar, mais sans y participer. En fait, j’étais commissaire sur la piste. Cela m’a donc permis de connaître tous les rouages de l’événement, les pièges à éviter, le niveau des concurrents, etc. Je savais à quoi m’attendre pour la suite.

madmoiZelle.com : Avant de partir, quels étaient tes objectifs ?
Corentine : Aucun objectif de résultat. Avec ma coéquipière, on voulait uniquement arriver au bout, et entières si possible ! Dans nos têtes, il était hors de question qu’on abandonne (l’abandon est fréquent pendant le Dakar. Près de 50% des pilotes n’atteignent pas l’arrivée, ndlr). Cette volonté de fer a payé puisque nous avons terminé premières du classement féminin et premières du classement jeune.

Dakar06Portrait Corentine Quiniou, pilote automobile

madmoiZelle.com : Ce bon résultat ne t’a pas permis de figurer sur la ligne de départ cette année …
Corentine : La faute aux sponsors. Je trouve ça écoeurant puisque mon palmarès me donnait le droit de revendiquer une certaine légitimité pour cette épreuve. C’est la première fois depuis trois ans que je suis la course à la télé. C’est horrible d’y voir tous ses potes. C’est une énorme déception, un gros regret.

madmoiZelle.com : Ton planning pour 2007 ?
Corentine : Le 4L Trophy en février prochain. C’est un rallye-raid étudiant à but humanitaire. Ensuite, pour la cinquième année consécutive, je refais, en mars, le rallye des Gazelles. Je remets mon titre en jeu. En ce qui concerne les projets établis sur le long terme, j’aimerais énormément mettre au point une voiture qui roule au biocarburant. Cela me tient beaucoup à coeur.

madmoiZelle.com : Jusqu’à quand te vois-tu rouler ?
Corentine : Le jour où j’aurai des enfants, et ce n’est pas pour tout de suite, je ne ferai plus les mêmes choses, c’est certain. Je n’irai pas risquer ma vie sur le Dakar, par exemple. J’opterai pour des courses plus sécurisées, moins extrêmes. On n’en est pas encore là de toute façon. Pour le moment, je veux rouler, rouler, encore rouler et gagner !

› Retrouve toute l’actu de Corentine sur son site officiel corentine.com (classe)

Tous les articles Interviews de Mad'
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Madny
    Madny, Le mardi 16 janvier 2007 à 23h26

    J'ai beaucoup aimé l'article et l'interview de Corentine, je reverais de faire la même chose mais les rallyes ça prend du temps et surtout ça coute beaucoup. En tout cas chapeau bas a la madmoizelle pour ses exploits ! ;)

  • La miss du 59
    La miss du 59, Le dimanche 18 février 2007 à 11h34

    elle o moin elle fait ce qu'elle veut
    souven les fille fon de la dance du chant et pas des sport de mec de peur de ne plus plaire au matcho!!!:d elle a réussi a percer dans un sport(sois disant) réserver o mec elle a de quoi etre fiere !:) big kiss

  • Fanny
    Fanny, Le mardi 17 avril 2007 à 20h30

    whhaaaa trop de la chance !!! j'adule devant cette article et la route de la demoizelle , comment j'aimerais trop etre dans le sport mécanique !!! si j'ai l'occasion de faire mécanicienne dans le sport automobile je serait trop ravie mais j'ai pas choisit cette branche la !! Car lécole coute cher ( je suis en mécanique auto !! ) je l'envie, et jai pas trop de remarque a dire qu'elle fait "un truc de mec" car a mes yeux y'as pas des choses de mec ou de fille !!
    trop de la chance bonne continuation a toi !!!

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)