Analyse Clipesque : Angel in the night, Basshunter

Chères Madmoizelles, La dernière fois que j’ai fait une analyse clipesque, une Madmoizelle m’a fait remarquer, que tout ça c’était qu’un complot de Basshunter pour piquer la gonzesse à Jean-Roger. Eh bien, c’est vrai. Et j’ai retrouvé les images qui le prouvent. Voyez-vous, à ce stade Micheline est pas trop sûre de son futur avec […]

Analyse Clipesque : Angel in the night, Basshunter

Chères Madmoizelles,

La dernière fois que j’ai fait une analyse clipesque, une Madmoizelle m’a fait remarquer, que tout ça c’était qu’un complot de Basshunter pour piquer la gonzesse à Jean-Roger. Eh bien, c’est vrai. Et j’ai retrouvé les images qui le prouvent.

Voyez-vous, à ce stade Micheline est pas trop sûre de son futur avec Jean-Roger. Veut-elle vraiment partager un compte commun et éventuellement un ADN avec un garçon qui ressemble à un labrador et qui PARLE A DES FILLES ? Elle décide que non.

C’est écrit petit mais elle dit : « tu ressembl à 1 l4br4dor & j’M pa t polo », ou un truc dans le genre. Voilà Micheline de nouveau embarquée dans la belle aventure de la séduction (je pense qu’on peut vivre célibataire et épanouie. Mais je ne pense pas que Micheline soit d’accord, elle).

Et là, ce nouveau chapitre de l’Histoire de la Viiiie s’ouvre sur Micheline (en rose, là au loin tel un flamant flou). Et qui c’est qui est là ? Basshunter, lui-même et en personne. Ça fait six clips qu’il attend de pouvoir palper la croupette à Micheline.

Micheline lui fait l’œillade fermée et coquine.

Puis s’en va, ondulante, sans remarquer que notre Basshunter aimerait bien lui lécher la pomme.

Le désespoir le subeumerge. C’est un Titanic émotionnel. Alors qu’il a une belle matière capillaire et le regard timide ! Les femmes sont décidément bien cruelles.

Mais qui voilà ? Jessyfer-derrière-à-l’air et sa copine sans nom (et floue) !

Elles se bisent.

Et Jessyfer zieute TRÈS DISCRÈTEMENT le garçon là-bas dans le fond, avec cette furtivité de ninJAH qui fait sa réputation.

Prenant son courage et son mètre-quatre-vingt-dix-neuf à deux mains, Basshunter (qui n’a pas dû avoir une enfance facile avec un prénom comme ça) s’en va donner un flyer à la fluette Micheline.

Oui, ce flyer-ci. (A ce stade je pensais qu’il l’invitait à une soirée tuning, ce qui n’est pas forcément ma conception d’une soirée romantique, mais tous les goûts sont dans la nature etc…)(mais en fait non, c’est pour une course de voiture)(ouf)(vachement plus romantique, tout de suite).

Bien entendu, le grand jour (« samedi prochain », c’est précis comme date) de la course arrive. Basshunter a appelé ses copains, qui sont très contents, bien que clairement capillairement contrariés.

Mais qui arrive, en culotte ?

Mais ouiii, c’est Micheline et ses copines ! Comme toute personne arrivant en slip dans une réunion, elle garde son sang-froid et fait coucou, coucou, telle une miss France qui aurait oublié sa jupette, mais ne se laisserait point désarçonner pour autant (attends, Micheline, c’est pas une débutante de la culotte, quoi).

Dans le pays de Micheline, les filles sont toutes en culotte. Et en haut de maillot. Avec quand même une petite laine, au cas où (même désespérément exhibitionniste, la fille reste prévoyante).

Malheureusement, alors qu’elle allait aller faire la bise à Basshunter, elle se fait alpaguer au passage par son rival éternel : K-Maro. Dans 3 minutes, on va assister à un remake de Montaigu vs Capulet. Je tremble.

Micheline fait un petit coucou à Bashunter. K-maro lui reluque pas du tout la nichonnade. Jessyfer rit à gorge déployée (pour elle, c’est un grand jour : au lieu de chercher à la convaincre de mettre des pantalons, ses copines ont décidé de se balader cul nu elles aussi)(elle se sent de nouveau en phase avec le monde).

Basshunter moue. On commence à fortement soupçonner que c’est Micheline qui réveille le labrador dans ses partenaires masculins (Je lancerais bien un débat sur la répétition des erreurs et les cercles civieux et tout, mais la course va commencer).

K-maro lance un regard meurtrier à Basshunter. Un regard qui dit clairement : « Micheline est mienne ! ».

C’est alors que Micheline vient faire une bise de bonne-chance à Basshunter ! K-maro est fort marri (C’est rien qu’une bise hein, je précise, vu la capture d’écran on dirait qu’elle va lui rouler une pelle de mort-de-faim, mais il n’en est rien, Micheline va cul nu, mais ne pelle point le premier soir).

Micheline donne le départ de la course. Observons quelques secondes ce plié de coude. Et on se demande pourquoi tous les hommes sont à ses pieds ! (Ses pieds aussi sont cul nu d’ailleurs)

Bon la course de voiture dure trois minutes, c’est pas très intéressant. Ce qui compte, c’est que Basshunter a gagné, et que ses amis capillairement contrariés, ça leur fait très plaisir. Comme quoi les amis, ça peut être mal coiffé, c’est quand même important.

Micheline aussi félicite son Basshunter d’une œillade coquine. K-maro baisse la tête. Son capilliculteur privé ne lui aura servi en rien. La défaite pleut sur son cœur comme il pleut sur la ville (d’à côté. Là, il fait plutôt beau).

Basshunter lève le bras et se balance sur le rythme de nos voix. Il n’est plus un labrador défaitiste. C’est un ouinneur.

Pour fêter la surpopulation de blondes, une grande fête est organisée. Musique à gogo.

(C’est l’image-suspense)

Micheline et ses copines sont en phase lesbianiste de rigueur (voir analyse clipesque de Maintenant t’es Partie) (K-Maro essaye de se coller-frotter lui aussi, mais c’est pas un ouinneur, ça ne sert plus à rien, tout est fichu).

Enfin il a peut-être une ouverture avec Jessyfer, faut voir.

HAN ! Mais qui voilà sur scène ? C’est lui, Basshunter, le ouinneur aux multiples talents, l’homme-orchestre, le mécheux avec plus d’une corde à son arc !

Micheline ne s’en remet pas. Elle le montre du doigt en faisant « hihihi ! » (jte jure)

Ah, tu vois, je te l’avais dit. Elle glousseuh-glousse derechef.

Finalement, elle parvient à hoqueter jusqu’à la scène et Basshunter lui tend une main brûlante pour l’aider à monter sur scène avec lui.

Micheline garde la tête froide. Elle n’est point jouvencelle à galocher le premier venu, SOUS PRETEXTE qu’il est sur scène avec un micro. Non mais des fois.

Ah, si.

— Retrouve Pétronille sur son blog, le Beulogue.
— Et bien sur, admire ce magnifique clip sur Youtube !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Leshayaa
    Leshayaa, Le 30 mars 2010 à 12h50

    Pétronille, mon idole.

    Tu as réussi à trouver une utilité à Basshunter. (nous faire rire. oui ne nous voilons pas la face, basshunter ça sert à rien et ça craint du boudin en plus. Sauf pour les analyses clipesques de pétronille.)


    J'adore les copies de la vidéo où on voit que tu as coupé le son aussi
    :d

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)