Une semaine connectée sur Once, la nouvelle appli de rencontre

Pendant une semaine, Juliette a testé Once, la nouvelle appli de rencontre qui cartonne, pour s'essayer au slow dating en ligne !

Une semaine connectée sur Once, la nouvelle appli de rencontre

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec Once.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Pour télécharger Once, rendez-vous sur l’App Store iPhone ou Android via Google Play

Si tu traînes un petit peu sur ce formidable outil qu’est l’Internet, tu as dû voir passer cette info : Once est une nouvelle application de rencontres qui a été récemment lancée en France.

Cette nouvelle interface te propose de faire des rencontres amoureuses en ligne, mais sur la base du « slow dating » : tu n’as le droit qu’à un match (amoureux, pas de foot (j’adore l’humour)) par jour. En gros, Once te propose de faire des rencontres plus sérieuses que celle que l’on fait à la pelle sur d’autres applis.

L’autre caractéristique de l’entreprise, c’est que chaque profil est étudié par des employés et non pas par un algorithme, et ceux-ci vont donc essayer de te trouver une personne chaque jour qui pourrait te correspondre.

once appli rencontre

L’application connaît un franc succès outre-Atlantique. Partant de ce constat (et aussi en partant de celui que je suis célibataire, on va pas s’mentir), j’ai décidé de tester Once sur une semaine, voir si je vais enfin trouver l’amour, ou rester seule en slip sur mon canapé à manger des Figolus, alors que j’aime pas ça.

C’est parti pour 5 jours d’aventures au sein de cette nouvelle appli de rencontres, que vous pourrez découvrir sur madmoiZelle sous forme de feuilleton.

Test de Once — Lundi 19 octobre

À la première connexion, je vois qu’on me demande si je suis bisexuelle, homosexuelle ou hétérosexuelle. Je trouve déjà ça bien que l’application ne soit pas mise par défaut sur hétéro (même si personnellement je le suis), contrairement à bien d’autres sites de rencontre.

Bref, je rentre mes photos, ma description, et d’autres informations comme ma taille, ce que je fais dans la vie et ma religion.

once appli rencontre

Je vous l’ai dit : j’adore l’humour.

Au premier abord, je trouve ça étrange qu’une appli basée sur les rencontres affinitaires ne me demande pas plus de renseignements sur ce que j’aime, ou ce que je recherche chez un homme, notamment sur le physique. Mais bon, j’imagine que les employés de Once ont plus d’un tour dans leur sac.

once appli rencontre

Maintenant vous savez tout de moi, coquinous.

Ce week-end là ne fut pas très concluant, je l’avoue. Une des personnes proposée me plaît un peu, je décide de le liker, mais lui ne me like pas.

angry grey cat

Ma réaction quand j’ai vu que Jean-Michel Once ne me likait pas en retour

Caramba, encore raté !

Mais, mais mais ! Si le week-end n’a pas été très productif, le lundi soir, lui, l’a été. Puisqu’un charmant jeune homme que nous appellerons Thierry-George a aimé mon profil, je vous avoue que ce soir je ne peux pas trop démarrer une conversation, vu que j’ai une soirée.

On va voir si lui m’envoie un petit message !

Test de Once — Mardi 20 octobre

Aujourd’hui, le fameux Thierry-George m’a effectivement envoyé un message, et nous avons commencé à parler, tranquillou bilou — comme disent les gens pas branchés du tout.

L’énergumène est plutôt sympathique, semble bien dans ses basques et ne commence pas tout de suite par une grosse drague lourde, ce qui est plutôt appréciable, car malheureusement, les loustics du genre sont nombreux sur ce genre d’application de rencontres. Ils ont l’air cool sur leur profil et dans leur description, mais ne le sont pas vraiment.

C’est triste un peu.

mr-krabs-violin

Le plus petit violon du monde qui joue l’air le plus triste du monde en lisant mes désappointements.

Bref, quoiqu’il en soit, j’attend chaque jour impatiemment ma nouvelle rencontre.

D’ailleurs, en y réfléchissant, ça a un côté addictif. Si plusieurs profils ne nous plaisent pas, on a hâte de voir si le prochain est le bon ou non, l’envie de venir chaque jour se faire ressentir, mais sans que l’on passe des heures les yeux rivés dessus et c’est plutôt sympa !

De mon point de vue, je trouve que cette façon de fonctionner est plus intéressante que celle des autres sites de rencontres, où l’on ne sait plus où donner de la tête à force de voir autant de profils qui peuvent — ou non — nous correspondre.

Once a donc quelque chose a offrir de plus que les autres sites, ou du moins quelque chose de différent, pour celles et ceux qui ont envie de changement dans le paysage du dating. Voilà pour mon mot du jour, comme d’habitude je vous tiens au courant de l’avancement du bazar !

Test de Once — Mercredi 21 octobre

Je vous avoue qu’à ce stade du bouzin, les choses n’avancent pas franchement avec Thierry-Georges. Il est gentil mais pas très bavard, et c’est moi qui relance la conversation à chaque fois… Ce qui n’est pas très agréable, vous en conviendrez.

Mais heureusement, il y a Jean-Serge, un « match » apparu hier soir.

En plus d’être joli, JS est drôle et n’hésite pas à jouer sur la carte du second degré, en reprenant avec humour les phrases (nulles) de ma description. Je suis contente, parce que le second degré et l’humour sont deux qualités que je recherche vraiment chez un homme. Comme beaucoup vous me direz, mais ça n’empêche.

En gros, il a tout bon, pour l’instant, le Jean-Serge.

thumbs up internet boy

C’est un peu mon esprit du moment même si en vrai je suis devant un téléphone et non un ordinateur.

Pour ce qui est de mes autres rencontres, ce n’est pas encore trop la fête du slip, vu que les profils des jeunes hommes proposés me plaisent moins que ceux qui m’ont été présentés avant. Mais vu que tout se passe bien avec JS, je n’ai pas — encore — besoin de beaucoup d’autres pages, non ?

En tous les cas, je vous tiens toujours au courant de l’avancement des choses ᕕ(ᐛ )ᕗ

Test de Once — Jeudi 22 octobre

Les choses n’avancent pas très vite sur Once, mais c’est voulu ! Nous sommes sur une appli de slow-dating, qui fait en sorte que les rencontrent se fassent doucement mais sûrement.

Du coup, vu qu’il ne se passe pas plus que des discussions — pour l’instant — avec Jean-Serge, et comme j’ai eu la chance de tester l’application avec Once, j’ai pu avoir accès aux fonctionnalités payantes, en me voyant créditer quelques « couronnes » — la monnaie de cet univers de dating.

Il s’avère que je peux faire plusieurs choses, moyennant un sou par action :

  • Je peux « forcer le destin » avec un jeune homme qui n’a pas aimé ou n’a pas vu mon profil dans les 24 heures où il lui était proposé. En gros je peux lui envoyer une notification disant « coucou c’est moi », pour qu’il me re-remarque, et peut-être pouvoir lui parler.
  • Je peux choisir ma prochaine rencontre : parmi une liste de profils qui me sont proposés (mais sur lesquels je ne vois que les photos), je peux cliquer sur l’un d’eux — toujours contre une couronne — afin de planifier mon prochain rendez-vous avec une personne qui me plaît physiquement. Et voir si ça peut coller aussi de son côté.
  • Je peux voir si la personne que j’ai aimé a vu et/ou passé mon profil. C’est pas mal quand on veut être fixée sur la situation, et surtout de voir si ça vaut le coup de « forcer le destin ».
  • Enfin, je peux aussi charmer une personne que j’ai likée mais qui ne m’a pas encore remarquée, histoire de lui signifier un peu plus mon existence et mettre plus de chances de mon côté pour le rencontrer.

Pour ce qui est de mes rencontres, s’il y avait encore un profil proposé qui ne me plaisait pas, un autre m’a plu… et oh, joie, je lui plais aussi !

ron swanson happy gif

Pleine bille sur l’autoroute du « like ».

À côté de mes conversations avec JS et de ce nouveau profil liké, j’ai décidé de dépenser peu à peu mes petits sous de Once, notamment en choisissant de voir si un autre jeune homme qui était tout à fait mon genre physiquement — et dont j’avais aimé la page, du coup, vous vous en doutez (enfin je pense) — m’avait passée ou non. Pour savoir à quoi m’en tenir, en fait.

Et il s’avère le gus n’avait ni liké ni passé mon profil : il ne l’avait tout simplement pas vu ! Du coup j’ai décidé, moyennant une piécette de plus, que j’allais « forcer le destin » avec lui, car si j’aime bien Jean-Serge, j’ai envie de découvrir ce jeune homme aussi, voir si sa personnalité me plait autant que son physique…

Je l’attends, comme dirait Jonathan Cerrada.

Test de Once — Vendredi 23 octobre

Pour mon dernier jour connectée à Once, j’ai décidé de vous faire un petit rapport de ce qu’il s’est passé.

Tout d’abord, s’agissant du jeune homme avec qui j’ai « forcé le destin »… il s’avère que le zozo en question ne doit pas se connecter souvent à l’appli, car il ne voit même pas mon profil. Du coup, je laisse tomber avec lui, même s’il était mignon (de toute façon c’est pas comme si j’avais le choix).

Concernant Jean-Serge, si on a bien parlé ces derniers temps, je n’ai pas de nouvelles de lui depuis quelques temps. Je l’ai relancé, on verra bien ce que ça donne.

she-wrote-back-hello

Ce serait bien qu’il soit comme ça, on ferait un joli couple.

Concernant mes autres rencontres, j’ai l’impression que l’application me propose des jeunes hommes qui me correspondent plus ; en tous cas, il m’arrive plus souvent de « liker » des profils (un grand changement par rapport à avant), même si au final, je me base plus sur le physique qu’autre chose !

Ce que je peux retenir de mon expérience avec Once, c’est que c’est une application de rencontres avec laquelle il faut persévérer.

Comme au début, les employé•e•s qui choisissent les profils ne connaissaient pas mes goûts, et vu que je n’ai pas de préférence concernant la religion ou l’origine ethnique (deux des trois critères de préférence demandés), cela pouvait être difficile pour eux de me connecter avec des personnes qui me correspondaient. Mais depuis quelques jours, j’ai pratiquement une personne qui me plaît chaque jour. 

Alors, si vous testez l’application, je vous propose de ne pas vous arrêter aux premiers jours, car elle est pleine de surprises, et surtout, elle évolue au fil du temps avec vous. En gros, elle applique excellemment son principe de slow-dating !

Pour celles qui aiment les sites de rencontre, Once est donc à tester, pour voir si son fonctionnement si différent des autres sur le marché du célibat vous plaît !

Quant à moi, je retourne à mes discussions virtuelles. Qui sait, un jour peut-être me marierai-je avec Jean-Serge ? 

Pour télécharger Once, rendez-vous sur l’App Store iPhone ou Android via Google Play
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 64 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Patoux
    Patoux, Le 3 mai 2016 à 22h27

    Moi je comprends pas tout ! Tous les jours, à midi, on me propose un profil que je peux "aimer" ou pas, ça ok.
    Mais tous les jours, on me propose aussi 1 deuxième profil que je ne peux pas "aimer" mais à qui je peux seulement envoyer 1 message ! C'est quoi ça ?!

Lire l'intégralité des 64 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)