8 (fausses) bonnes raisons de harceler une fille dans la rue

Parce qu'il y en a marre de se faire taper sur les doigts quand on harcèle gentiment les filles dans la rue, voici les 8 (fausses) bonnes raisons de continuer.

8 (fausses) bonnes raisons de harceler une fille dans la rue

620-harcelement-rue

Aujourd’hui, nous vivons dans un triste monde où il est de plus en plus compliqué d’harceler tranquillement les femmes dans la rue sans se faire pointer du doigt, ni risquer des représailles.

À lire aussi : Harcèlement de rue, cette épuisante banalité

Résultat : certains commencent à se dissuader d’insulter, de suivre ou d’interpeller une fille en lui faisant des remarques sur son physique.

big-harcelement-de-rue-drague

Pour venir en aide à ces hommes en détresse, ne sachant plus comment occuper leurs soirées, j’ai essayé de leur redonner confiance en leur exposant les huit (fausses) bonnes raisons d’harceler une fille dans la rue pour ne pas qu’ils se découragent. N’oubliez pas, il y aura toujours des haters pour vous hater.

1. Trouver la femme de sa vie

Coucou les snobs ! Sachez que tout le monde n’a pas forcément les moyens de se payer un forfait téléphonique 4G illimité pour pouvoir rencontrer des inconnu•es sur Tinder.

Certains n’ont pas d’autre choix que de descendre dans la rue pour trouver la mère de leurs futurs enfants. Comme un jour, un gros bolosse a dit « L’amour commence toujours par la haine », donc pour être sûr•e de son coup, mieux vaut être une petite merde. 

titeuf-nadia-harcelement

2. Harceler en premier pour ne pas se faire harceler

C’est en quelque sorte une façon d’anticiper. C’est scientifiquement prouvé, en étant le premier à harceler, on réduit considérablement les risques de se faire harceler

big-he-mademoiselle-film-danimation-esma

3. Travailler son charisme

Les gens qui jouent aux Sims savent qu’il est possible de travailler son charisme en parlant dans un micro ou en faisant des discours devant le miroir du placard de la chambre de ses parents, mais encore une fois, l’info ne circule pas assez bien.

Certaines personnes n’ont pas forcément envie de dépenser trente balles dans un jeu qui en plus les amène à boycotter leur vie IRL. Il est donc préférable de s’entraîner à harceler dans la rue tous les jours car c’est en étant sur le terrain qu’on progresse le mieux.

sims-miroir-charisme

4. Vérifier qu’on est encore bien en vie

Dans certains films et/ou séries, il arrive que des personnes meurent sans s’en rendre compte puisqu’elles sont encore dans notre monde (sûrement parce qu’elles doivent régler un dernier truc avant de pouvoir passer de l’autre côté du tunnel pour chiller OKLM).

Harceler dans la rue est donc un bon moyen de savoir si on est encore en vie.

À lire aussi : Le harcèlement de rue, de la peur à la colère… puis à l’espoir

S’il n’y a aucune réaction à votre lourdeur de la part de la harcelée, c’est que vous êtes probablement mort. Vous pouvez ainsi faire ce que vous voulez comme dans la pub Chokela (comme par exemple vous faire écraser par une voiture — car vous êtes déjà mort — ou encore chier devant un commissariat de police). 

mimi-geniard-fantome

5. Manger Gratos

Bien manger tous les jours, ça peut vite creuser le porte monnaie. Si vous avez lu assez de témoignages de harcèlement, vous avez pu remarquer que bien des victimes se défendaient en utilisant la nourriture qu’elles ont sur elles comme une arme. Vous l’avez donc compris, plus vous harcèlerez plus vous mangerez à l’œil.

jets-oeuf-nourriture

6. Aller en prison

Si vous êtes harceleur, il y a des chances pour que votre victime porte plainte contre vous et que vous vous retrouviez en prison. La bonne aubaine !

Tous les plus grands ont fait un tour par la case prison : Nelson Mandela, Tupac, Paris Hilton, Nabilla, Julien Blond des Anges de la téléréalité 6, Martin Weil du Petit Journal ou encore Charles Frémont de Plus belle la vie.

Et puis entre nous, c’est plutôt sympa la vie carcérale : on paye pas de loyer, encore une fois on bouffe à l’œil, on a la télé et on se fait tatouer gratos. De rien pour le bon plan !

orange-is-the-new-black-crazy-eyes

7. Nous pousser à avoir les bons réflexes

Harcèlement d’accord, mais bienveillance avant tout ! Beaucoup de filles s’équipent de sprays au poivre ou autres armes de self défense, cependant, beaucoup n’ont pas le réflexe de les sortir à temps.

À lire aussi : Diglee, les harceleurs et les passagères du métro

Le fait de les harceler régulièrement va donc les entraîner à se préparer à riposter pour les forcer à enfin adopter les bons réflexes. Un petit merci par contre ça ne va pas vous arracher la gueule.

black-widow-avenger-spray-poivre

8. Avertir les gens qu’on est un gros con

Comme il n’y a pas de profil type harceleur, il peut être compliqué de les identifier. Ainsi, en harcelant comme un gros mange merde dans la rue, vous serez plus identifiable et vous réduirez les chances que, par mégarde, des gens puissent être sympathiques avec vous dans la rue.

Les gens ont le droit de savoir.

idiot-dumb-dumber

À lire aussi : Réagir en tant que témoins de harcèlement, par Projet Crocodile

P.S. : Cet article est sponsorisé par la #teamseconddegré au service de la semaine de lutte contre le harcèlement de rue.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Harley Queeen
    Harley Queeen, Le 12 avril 2016 à 19h27

    lafeemandarine
    J'aimerais ajouter un numéro neuf:

    Si tu harcèles une meuf dans la rue, elle aura automatiquement envie de passer plus de temps avec des gens qui la respectent et la traitent comme l'être humain sensible qu'elle est. Elle pourrait même rencontrer ainsi l'amour de sa vie. En la harcelant, tu peux lui donner envie de rencontrer son âme soeur (pas toi, quelqu'un d'autre). :langue:
    Excellent ! je propose à @Jean-Monique de rajouter le point n°9 de @lafeemandarine :yawn:
    Parce qu'être harceleur de rue, c'est avant tout rendre service, et permettre aux autres de réaliser leurs rêves.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)