#TheHomelessPeriod veut aider les sans-abri qui ont leurs règles

#TheHomelessPeriod fait campagne pour que le gouvernement britannique offre des tampons, serviettes et autres produits liés aux menstruations aux personnes sans-abri qui en ont besoin.

#TheHomelessPeriod veut aider les sans-abri qui ont leurs règles

Entre l’image représentant une femme au pantalon taché de sang menstruel de l’artiste Rupi Kaur, qui avait été supprimée d’Instagram, et la marche organisée sur Downing Street de femmes protestant contre l’augmentation du prix des tampons, on assiste à une plus grande diffusion des questions autour des menstruations.

À lire aussi : Pourquoi les règles, ce n’est pas sale

#TheHomelessPeriod est une campagne féministe qui milite pour que le gouvernement fournisse des tampons et des serviettes hygiéniques aux femmes sans-abri. Cette campagne est une initiative d’Olivier Frost, Josie Shedden et Sara Bakhaty, qui ont constaté que les problèmes et les questions touchant les SDF prenaient rarement en compte les spécificités rencontrées par les femmes (et toute personne ayant ses règles). Les difficultés relatives aux soins et à la propreté des femmes sans-abri sont souvent occultés alors qu’en Angleterre, elles représentent à peu près 26% des personnes sans foyer.

Les refuges et les associations britanniques pour sans-abris reçoivent des fonds publics destinés à l’achat de préservatifs. #TheHomelessPeriod est donc en attente de la même contribution du gouvernement pour les questions relatives aux menstruations. La campagne incite les citoyen•ne•s à faire directement des dons de tampons et de serviettes hygiéniques. L’association a aussi largement fait tourner une pétition qui a récolté plus de 13.000 signatures.

Dans cette vidéo de campagne, #TheHomelessPeriod donne la parole à une ancienne sans-abri qui raconte son parcours de femme vivant dans la rue, sans avoir toujours accès aux produits sanitaires adéquats. Elle explique qu’elle utilisait des chiffons à la place de serviettes hygiéniques et à quel point cette situation avait tendance à la déprimer.

« Si un homme peut se procurer des rasoirs partout, pourquoi une femme ne peut-elle pas facilement accéder à des produits sanitaires ? »

Cette question soulevée dans la vidéo de campagne tend à s’interroger sur la différence de traitement entre les femmes et les hommes, et ce, dans toutes les sphères sociales de la société. Espérons que ce mouvement trouve un écho en France, où de nombreuses personnes sans-abri auraient également bien besoin de tampons ou de serviettes.

À lire aussi : Les SDF sont invisibles, même pour leur propre famille

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AngelTen Richard II
    AngelTen Richard II, Le 19 avril 2015 à 11h40

    My, je n'y avais jamais pensé ! Bon, hé bien prochaine fois, je sais quoi donner, alors.

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)