Lettre (de tendresse) à mon plan cul régulier

Cette madmoiZelle a un plan cul régulier depuis plusieurs mois maintenant. Elle a décidé de lui adresser ces quelques mots.

Lettre (de tendresse) à mon plan cul régulier

Cher plan cul régulier,

Ça fait quelques temps maintenant qu’on se fréquente. Tu viens chez moi, je viens chez toi ; on finit assez vite très très nus. On fait l’amour, et c’est cool. Et puis on parle, et c’est tout aussi cool.

Je ne peux pas vraiment te dire ce que je ressens, cher plan cul régulier, parce qu’entre plans cul, vois-tu, ça ne se fait pas. Ça fait trop sérieux. Alors je l’écris.

Cher plan cul régulier, pourquoi n’es-tu « qu’un plan cul » ?

À la base, on avait tout pour se plaire. Ça aurait pu déraper, tu aurais pu, tu aurais DÛ devenir plus qu’un plan cul régulier.

Tu aimes les mêmes jeux vidéo pétés que moi, tu écoutes les mêmes podcasts, on a serré les dents aux mêmes moments devant Chernobyl et tu détestes comme moi la fin de Game of Thrones.

Tu es très joli garçon et je pense pouvoir dire que je ne te laisse pas non plus indifférent, vu la faim avec laquelle tu m’embrasses quand on se retrouve.

Tu es encore plus doué tout nu qu’agréable à regarder, et c’est une belle perf. Rarement j’ai été aussi compatible avec un mec au lit.

Oh et puis ne nous mentons pas, tu ne sauras jamais que c’est moi qui parle de toi, alors disons les choses : je n’ai JAMAIS été aussi compatible avec un mec au lit. Et d’après ce que tu me dis, c’est assez unique pour toi aussi.

Alors pourquoi n’es-tu « qu’un plan cul régulier » ? Pourquoi n’avons-nous jamais craqué l’un pour l’autre ? Pourquoi ne suis-je pas amoureuse de toi, et vice-versa  ?

Honnêtement, je ne le sais pas, et je pense que toi non plus. Il manque une pièce du puzzle, un peu d’alchimie, le « je-ne-sais-quoi », les papillons dans le ventre.

Cher plan cul régulier, on s’apprécie sans se posséder, on se désire sans s’aimer, on s’embrasse et on se fait jouir en bons copains. Et C’EST SI BIEN.

Cher plan cul régulier, merci pour cette simplicité

Je n’ai rien contre l’amour, je suis même plutôt pour ! J’aime avoir le cœur qui bat, les jambes qui flanchent, les baisers sous la pluie et tous ces trucs intenses.

Ma vie amoureuse existe d’ailleurs, je la vis de mon côté, dans le consentement et le respect. Sans que ça n’ait rien à voir avec toi, cher plan cul régulier.

Mais tu sais quoi ? J’aime ta simplicité. Ou plutôt celle de notre relation.

J’aime ne pas être triste quand tu dois annuler au dernier moment, et ne pas avoir peur de « forcer » quand j’ai déjà envie de revenir une heure après être partie.

J’aime ne pas avoir à compter sur toi pour mon déménagement, et que tu ne m’appelles pas quand tu as oublié à quelle heure sont tes prises de sang.

J’aime que tu ne me doives rien et que je te le rende bien. Tout ce qui nous lie, au final, c’est un plaisir partagé, et beaucoup d’affection.

Mais je ne dirais même pas qu’on est potes ! Jamais on ne va boire un coup, jamais on ne se fait un ciné, tu ne connais pas mes amis et j’ignore jusqu’aux prénoms des tiens.

Je crois que dans notre drôle de relation qui n’a pas tellement de nom, on se suffit. On s’apporte pile ce qu’on désire, ni trop ni pas assez. Et c’est plutôt… parfait.

Cher plan cul régulier, merci pour la sensualité

Dans plan cul, il y a cul, et j’en ai un peu parlé, alors je continue.

Tu ne le sais pas, je pense, car tu ne me connais pas si intimement, mais quand on s’est rencontrés au détour d’un date Tinder, j’étais pas en super forme au niveau sexualité.

Je m’étais pris frustration sur frustration, râteau sur râteau, et je me sentais aussi désirable qu’une peluche Minion oubliée dans une machine à laver.

Et puis tu m’as baisée. Oh bah oui, je le dis comme c’est : tu m’as bien, bien baisée. Ça m’avait tellement manqué !

Entre nous, il n’y a pas de jeux de séduction mais il y a des jeux de désir. Des culottes en dentelle et des petites robes légères. Tu m’as reconnectée avec ma sensualité, que je pensais disparue.

C’est agréable comme certitude, de savoir qu’à chaque fois, tu vas prendre du plaisir et moi aussi, que nos envies se répondent et que nos pratiques s’emboîtent aussi bien que nos corps.

Cher plan cul régulier, merci d’être une perle rare

Tu sais, plus je parle de toi autour de moi, plus j’ai l’impression que tu es une vraie licorne.

Sympa sans être collant, beau sans être intimidant, doué au lit sans vouloir prendre de place dans ma vie… et cet équilibre si particulier : on s’aime bien, juste assez.

Je crois que j’ai tiré le modèle gagnant, rarissime, de plan cul régulier, et que c’est assez rare pour être salué. Alors merci, cher plan cul régulier !

Je ne sais pas combien de temps on va continuer à se tripoter, mais de mon côté, j’ai vraiment, vraiment pas envie d’arrêter.

À lire aussi : Le plan dodo, le plan cul sans cul mais avec la tendresse

Une madmoiZelle

Une madmoiZelle


Tous ses articles

Commentaires

selfish

Ah j'en ai connu une comme ça de relation et c'était cool.
Je lui ai dit que je l'aimais mais pas comme amoureux et que j'aimais ce qu'il m'apportait. Je trouve important de dire aux gens qu'ils comptent pour nous.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!