Azealia Banks, égérie d’Alexander Wang

Azealia Banks, la rappeuse américaine, prête son flow à la ligne de prêt-à-porter de son pote créateur pour l'hiver.

Dans ce grand pays qu’est l’Amérique, Azealia Banks trace sa route peinarde sur des matelas de diamants, ou presque. La rappeuse d’Harlem a été choisie pour être la face de la campagne automne-hiver 2012-2013 de T, la ligne de prêt-à-porter du créateur américain Alexander Wang. Pour l’occase, Azealia reprend Van Vogue, un titre tiré de son EP 1991, dans une vidéo toute en noir et blanc, dirigée par Daniel Jackson. Et voilà que je te secoue du cheveu et que je te remue du booty dans tous les sens. Si ta fesse droite commence à te démanger pour aller danser la samba au bout 30 secondes de visionnage, c’est normal Amal.

En Alexander, j'ai grave le swag.

Chargement du lecteur...

Alexander aime bien les égéries dont la personnalité pète le plasma : avant Azaelia, il avait fait appel à Santigold, Spank Rock et Die Antwoord. Gros avantage d’Azealia, la meuf connaît bien le créateur, puisqu’elle avait composé la bande-son de sa campagne printemps-été l’année dernière, et qu’elle est même allée au Gala pipole du Met (le Metropolitan Museum of Art de New York) avec lui. Alexander kiffe pas mal son égérie. Pour lui, « elle dégage une certaine âpreté, qui fait d’elle un talent vraiment unique » et le créateur part presque dans des trips mystiques lorsqu’il se lâche : « je pense qu’elle rend bien la collusion de nos énergies ».

Et puis Azealia a déjà mangé à la table de Karl Lagerfeld (si tant est qu’on mange à la table de Karl), et ça, c’est de l’argument en béton pour débuter une carrière dans la mode, si si.

En ce qui concerne la collection T, d’après les photos Resort 2013, y a du très très noir en perspective, du sportif et du rigoureux (et de la mannequin mono-expressive, mais il paraît que ça ne se porte pas bien) bref du Alexander tout craché, classos et digne en toutes circonstances. Par contre, c’est de la sape de créateur ma petite madame, donc le prix est évidemment bien chéros pour du survêtement haut-de-gamme.

Admirez cette expression faciale immuable.

Alors, tu approuves le choix d’Azealia comme icône de mode dynamitée au hip-hop ? Ou tu l’aurais vue dans un truc un peu plus déjanté et un peu plus ghetto ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Flach
    Flach, Le 8 août 2012 à 15h47

    je cite l'article :
    "avant Azaelia, il avait fait appel à Santigold, Spank Rock et Die Antwoord"

    = Quel homme de goût, que du lourd !!

    Sinon je suis fan des sonorités acid-rave de cette chanson <3

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)