Je suis Homo Machina, un court-métrage d’anticipation aux airs de Black Mirror

Par  |  | Aucun Commentaire

À l'occasion du Nikon Film Festival 2018, Margot pose son regard sur une société privée de bonheur. Elle réalise une dystopie sensible et originale qui flirte avec les thématiques préférées d'une certaine série anthologique...

Je suis Homo Machina, un court-métrage d’anticipation aux airs de Black Mirror

— Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Quels sont les dangers d’un monde qui évolue trop vite ?

Jusqu’où la technologie peut-elle mener l’espèce humaine ?

Je suis Homo Machina, un court métrage original

Voilà quelques jours aujourd’hui que j’ai commencé à regarder les courts-métrages proposés par les participants du Nikon Film Festival dont madmoiZelle est la fière partenaire.

En 2 minutes 20, les apprenti•es cinéastes doivent exprimer au mieux leurs idées sur le thème « je suis un cadeau ». Un thème qu’il faut bien sûr s’approprier pour rendre son travail intéressant, crédible et surtout original.

C’est le cas du court-métrage Je suis Homo Machina qui en 140 secondes m’a séduite par son idée.

En dépit du jeu un poil scolaire de ses actrices, cette dystopie est réussie ! Elle dépeint une société dépourvue de bonheur, dans laquelle évoluent des êtres vivants mi- humains mi-robots soumis à une source d’autorité nouvelle : l’ultratechnologisme.

Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse plutôt découvrir ce film, qui n’est pas sans rappeler la série anthologique Black Mirror. Car là aussi, le futur revêt des airs de cauchemars…

Pour visionner la vidéo, cliquez sur la photo ci-dessous !

Je suis Homo Machina, un court métrage de Margot Richalet

Je suis Homo Machina a été créé par une jeune femme de 20 ans, à l’imagination débordante. Elle s’appelle Margot et n’aime pas trop parler d’elle.

Margot est étudiante en droit depuis trois ans mais en a par-dessus la tête. Ce qu’elle désire vraiment, tout au fond de son coeur, c’est de faire du cinéma. 

Comme je la comprends…

Allez, fonce Margot, la réalisation est un formidable terrain de jeu qui t’aidera à t’exprimer !

Si vous avez aimé le court-métrage de Margot, vous pouvez voter pour elle juste ici

À lire aussi : Le Nikon film Festival 2018, c’est parti ! Sus à la créativité !

7 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (0) Facebook ()

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!