Bons baisers de Cora Sledge, confessions d’une mamie cool

Elise te l'a déjà dit, les vieux sont cools. Et Cora Sledge est clairement très cool.

Bons baisers de Cora Sledge, confessions d’une mamie cool

Cora Sledge a 82 ans. Elle est obèse, a un foutu caractère, fume comme un pompier et est accro aux cachetons. Elle se laisse vivre sans trop se prendre la tête (le lavabo est bouché ? On fera la vaisselle dans la baignoire, les bains ça sert à rien) depuis que son mari est mort. Mais ses enfants ne l’entendent pas de cette oreille et l’envoie, contre son avis, dans une maison de retraite.

Trahison ! Cora a toujours tout fait pour ses gosses et c’est comme ça qu’ils la remercient ! Et bien elle ne va pas se laisser faire !

Après un moment à se laisser crever en les maudissant tout ce qu’elle peut, Cora prend une décision. Sa vie, celle qu’elle n’a jamais raconté à personnes, tous ses secrets, elle va consigner ça dans le cahier que sa petite fille lui a offert, il y a quelques temps. Comme ça quand elle sera morte, ses gamins tomberont dessus, et ça leur fera les pieds.

Elle se met donc à écrire, petit à petit, puis de plus en plus. Sur son passé, depuis sa naissance et même avant, ce qui a fait d’elle cette bonne femme insupportable. Sur son présent aussi, son quotidien à la maison de retraite où, foi de Cora, il se passe des trucs pas nets.

Son passé n’est pas toujours bien gai. Vilain petit canard d’une famille où les filles avaient des noms de pierres précieuses (elle c’était Coral, mais on s’était planté sur son état civil, ça commençait bien), Cora a du grandir avec ce corps si loin de la beauté de ses sœurs. Et bien sûr ça n’était que le début.

Côté présent, déjà, il y a cette maison de fou où des loques se trainent dans les couloirs, et mangent à la paille en regardant dans le vide au réfectoire, sans compter Poison Ivy, sa voisine de table, infecte et prétentieuse. Et puis la maison est victime de vols de plus en plus fréquents ces derniers temps.

Mais dans le même temps, il y a Marco, son infirmier, qui aime les gros bijoux et les telenovelas, et Vitus, un vieil homme beau, élégant et raffiné, qui semble s’être pris d’affection pour Cora.

Bons baisers de Cora Sledge est un livre merveilleux. L’histoire d’une renaissance, le quotidien d’une mamie infecte mais bougrement attachante. Mélangeant à merveille humour et vie difficile, c’est le genre de bouquin qui te colle de sacrée bonne humeur. Pourtant tout n’est pas rose pour elle, loin de là, mais l’héroïne a une énergie formidable, qui détruit tout sur son passage. Elle appuie là où ça fait mal, et ça nous fait autant de bien qu’à elle. Parce qu’à 82 ans la vie n’est pas du tout finie, qu’on peut encore rire, s’énerver, aimer et accomplir des exploits. A lire absolument.

> Référence : Bons baisers de Cora Sledge

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Liiitchy
    Liiitchy, Le 23 mars 2011 à 15h30

    Yes, je le connais, je voudrais me l'acheter, mais un peu chéro dès sa sortie... J'attends son format poche ou d'avoir plus d'argent. :red: En tout cas, toute la presse en parle !
    Dans le même schéma, il y a "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire", de Jonas Jonasson.
    Ca change un peu des histoires d'ados, de vampires et tout le reste qui trônent en librairie.
    Vive les vieux ! :danse:

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)