Trouble vérité : un thriller haletant sur fond d’amitié empoisonnée

Le roman Trouble vérité d'E. Lockhart a complètement retourné le cerveau de Lucie, et elle t'explique pourquoi !

Trouble vérité : un thriller haletant sur fond d’amitié empoisonnée

En partenariat avec Gallimard jeunesse (notre Manifeste)

Trouble vérité est un roman de E. Lockhart paru aux éditions Gallimard jeunesse. L’autrice a déjà fait parler d’elle en 2015 avec le roman Nous les menteurs, qui avait rencontré un vif succès critique et public à l’époque (et qui vient de sortir en format poche) !

Trouble vérité porte par ailleurs très bien son titre, puisqu’il est déroutant sur bien des aspects, et voilà précisément ce qui fait son charme ! C’est ce que je vais vous expliquer immédiatement.

Trouble vérité d’E. Lockhart : Une histoire et des personnages complexes

Trouble vérité raconte l’histoire de Jule, dont le parcours de vie est loin d’être conventionnel. Élevée par sa tante après le décès de ses parents, son éducation s’est faite à travers l’apprentissage de l’auto-défense et le développement d’une érudition qui mise sur l’exhaustivité des savoirs !

Sa meilleure amie, Imogen, est une confidente précieuse. Les deux jeunes femmes s’échangent tous leurs secrets (enfin à peu près, puisque Jule ne lui révèle ni son passé, ni ses capacités), et leurs états d’âme.

Leur relation est fusionnelle, et ne laisse que peu de place pour les autres. Or lorsque Imogen en vient à disparaître dans l’incompréhension collective la plus totale, et en cédant dans une lettre toute sa fortune (considérable) à son amie, la vie de Jule prend un tournant radical : celui de la dissimulation.

Trouble Vérité, E. Lockhart, couverture

Clique sur l’image pour feuilleter les premières pages du roman

Les toiles qui se tissent entre les personnages sont d’une complexité remarquable et n’ont pas l’immédiateté quasi manichéenne que l’on retrouve habituellement dans les romans pour jeunes adultes.

Le personnage central de Jule n’est pas celui avec lequel on va chercher à s’identifier. On l’observe, plutôt. On traque ses faits et gestes, ses émotions, pour tenter de décrypter qui elle est.

D’ailleurs, aucun personnage n’est franchement avenant pour le lecteur. Ce dernier a plutôt la même posture que face à un terrarium rempli de fourmis. Il domine, et il observe les rôles qui régissent leur communauté, les interactions qu’elles partagent, pour mieux comprendre leur mode de fonctionnement.

Ici, toutes les personnalités arrivent avec leurs drames personnels, avec leur éducation et ce avec quoi elles ont forgé leur manière de penser et leur vie. Elles sont opaques, et il est difficile de se faire une opinion dessus. C’est complexe donc, mais particulièrement intriguant.

Trouble vérité d’E. Lockhart : Des thèmes forts abordés

Si les relations entre les personnages sont intéressantes, c’est parce que, malgré la singularité des personnages, elles renvoient à des comportements plus universels, certes, mais surtout sombres et profonds.

J’entends ici d’abord l’amitié, et la relation d’interdépendance qu’on peut avoir avec quelqu’un, mais également l’amitié plus toxique, et la jalousie.

Puis il est aussi question de l’identité et des faux-semblants : peut-on se réinventer complètement ? Peut-on choisir d’être quelqu’un d’autre ? Peut-on entretenir une proximité avec quelqu’un en lui dissimulant ce que l’on est ?

À lire aussi : Ma meilleure amie et moi, une relation à double tranchant – Témoignages

En parallèle à cette exploration des nuances sombres de l’être humain, le livre est aussi un thriller qui suit la fuite de Jule – qui a donc recours à la métamorphose. Une fuite dont on ne comprend pas les enjeux, ni les tenants ni les aboutissants.

Trouble vérité d’E. Lockhart : Un puzzle romanesque fascinant

Si le roman est troublant, déroutant donc, c’est surtout et avant tout pour sa forme.

Les chapitres ont en effet la particularité d’être décroissants vis-à-vis de l’intrigue, et entrecoupés par des flashbacks sur le passé de Jule. Ils alternent entre sa cavale, et ses souvenirs, notamment avec Imogen.

La narration relate à rebours la fuite de Jule, suscitant aussi bien l’incompréhension que l’impatience de tout réussir à comprendre. Au début, il faut un peu s’accrocher pour réussir à remettre les événements en place, l’identité des gens, et cerner comment toute la pelotte romanesque se déroule.

Le puzzle mental est très stimulant. C’est un roman qui demande du lâcher prise, avec lequel il faut accepter de perdre pied et de ne pas tout comprendre.

Alors en plus d’être une histoire à découvrir, c’est une expérience de lecture à vivre !

Trouble vérité saura convaincre les amatrices et amateurs de romans qui explorent les tréfonds des états d’âme humains à travers un thriller qui ne manque ni de mystère, ni de révélations.

À lire aussi : Pourquoi La Disparition de Stéphanie Mailer de Joël Dicker est un polar qui ne va pas vous décevoir

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!