Twitter : 5 comptes parodiant Nicolas Sarkozy sont fermés

Entre le 16 et le 18 février dernier, 5 comptes Twitter ont été fermés. Leur point commun ? Ils parodiaient tous la campagne de Nicolas Sarkozy, désormais candidat à sa propre succession.

Alors que le Twitter officiel de Nicolas Sarkozy vient d’être lancé, en même temps que sa campagne, plusieurs comptes parodiant le chef de file de l’UMP ont disparu du site de micro-blogging. Zèle de l’équipe de campagne ou censure politique déguisée ?

À moins de 62 jours de l’élection présidentielle, Internet Sans Frontières s’inquiète de la fermeture soudaine des comptes @mafranceforte @fortefrance @SarkozyCaSuffit @SarkozyCestFini @_NicolasSarkozy.

Sarkozy Twitter : 5 comptes parodiant Nicolas Sarkozy sont fermés

Compte officiel de Nicolas Sarkozy

Les comptes parodiques sont tolérés, sauf quand ils sont « susceptibles d’induire en erreur » …

Ce que l’on sait, c’est que pour certifier un compte, les membres de la société Twitter et la personne (ou l’équipe proche de la personne) possédant le compte doivent échanger. Ainsi, le 15 février dernier, le compte officiel (et donc certifié) de Nicolas Sarkozy a été crée plusieurs heures avant l’annonce de sa candidature.

À l’inverse, il est aussi possible de demander à Twitter la désactivation de comptes lorsque ceux-ci usurpent l’identité d’autres personnes « de manière susceptible d’induire en erreur ou tromper ». Était-ce le cas des comptes parodiant Sarkozy ? Rien n’est moins sûr.

En effet, dans son centre d’aide et d’assistance, Twitter précise que certains comptes parodiques sont tolérés : « Afin de ne pas faire d’usurpation d’identité, un compte [parodique] doit stipuler clairement que son administrateur n’est pas la même personne que celle faisant l’objet de la parodie ou du commentaire dans le même compte. » Ainsi, Twitter conseille de préciser dans la biographie du compte que celui-ci est parodique.

… mais les comptes fermés n’étaient-ils pas clairement parodiques ?

Selon Internet sans Frontières, @_nicolassarkozy (qui existait depuis septembre 2010) possédait un caractère parodique « inéquivoque » : « Les archives récupérées de ce compte montrent qu’il respectait absolument cette exigence du contrat Twitter ».

Ce qui n’a pas empêché le possesseur du compte de recevoir un e-mail de Twitter l’informant que @_nicolassarkozy a été fermé pour usurpation d’identité « non-parodique ».

Même souci pour Kaboul.fr, qui possède une soixantaine de comptes de ce type (de David Beckham à François Hollande. Le site humoristique se défend en rappelant que « la dimension parodique est clairement exprimée dans la biographie de chaque compte » et que Twitter avait validé la conformité de ces derniers il y a « environ un an et demi ».

Vide « juridique »

Le Monde de conclure que :

« Dans le cas des comptes parodiant Sarkozy, la systématisation du recours au signalement des comptes usurpant l’identité du président explique leur désactivation à la chaîne. De même, l’utilisation massive du bouton « Report as spam » par des comptes actifs ou automatiques pourrait également être une cause de ces fermetures. »

C’est là que se trouve toute la subtilité autour de la procédure de « signalement des comptes » : jusqu’où peut-on arguer, comme l’a fait l’équipe Internet de Nicolas Sarkozy*, que [ces comptes parodiques] pouvaient induire en erreur les internautes cherchant à suivre le candidat UMP, sans tomber dans une petite censure de la vie quotidienne ? Comment préserver le droit à la dérision ?

* L’équipe dément avoir demandé la suppression de @mafranceforte ou @sarkocasuffit puisque les comptes n’utilisent pas directement le nom du président. Leurs suppressions auraient ainsi été enclenchées par le bouton « report as spam » :  en effet, il est possible de faire supprimer un compte sans passer par le formulaire d’usurpation d’identité si un nombre conséquent d’utilisateurs utilisent le bouton pour supprimer automatiquement le compte en question.

En attendant, le hashtag #SarkoCensure fait son petit bonhomme de chemin sur le réseau social.

Tous les articles Actu en France , Culture , Dans l'air du temps , Je Veux Comprendre , Sur le web
Les autres papiers parlant de Nicolas Sarkozy , Politique , Twitter
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • VonValmont
    VonValmont, Le lundi 20 février 2012 à 19h55

    Mais c'est quoi au final l'intérêt de ce sujet ??

  • Alecto
    Alecto, Le lundi 20 février 2012 à 21h01

    VonValmont;2930864
    Mais c'est quoi au final l'intérêt de ce sujet ??
    Ça sert à lire des trucs que les médias officiels (TF1 - France 2 - M6) ne diffuseront pas, et ça sert à s'inquiéter des tournures que prennent les libertés individuelles dans ce pays, tout comme après la comparution pour avoir insulté Sarkozy et la condamnation à des TIB. Ça sert à s'informer aussi.

    Laystary, merci.

  • VonValmont
    VonValmont, Le lundi 20 février 2012 à 21h41

    Alecto;2931113
    Ça sert à lire des trucs que les médias officiels (TF1 - France 2 - M6) ne diffuseront pas, et ça sert à s'inquiéter des tournures que prennent les libertés individuelles dans ce pays, tout comme après la comparution pour avoir insulté Sarkozy et la condamnation à des TIB. Ça sert à s'informer aussi.

    @Laystary, merci.

    Pourquoi ce ton si solennel et grave ? Loin de moi la volonté d'offenser, peut-être l'ai-je mal traduit avec mes mots... Mais je trouve ta réponse un peu exagérée, la France est un pays de liberté d'expression quoi qu'on puisse en dire, quand on regarde l'état des libertés individuelles dans le monde entier... C'est cette liberté qui permet ton message, qui permet l'existence de magazines comme Charlie Hebdo (malgré le douloureux incident de cette année) ou Le Canard enchaîné.
    Ce que je voulais dire par mon commentaire, c'est aussi que les comptes antisarko n'ont pour seul but que de se moquer du président, car même s'il est un homme que l'on peut mépriser il a été élu et est représentant aux yeux du monde de la France. C'est une institution, jusqu'à l'élection d'un nouveau président. Les punitions pour avoir insulté Sarkozy, qu'on soit d'accord ou qu'on ne le soit pas, sont exécutées pour avoir insulté le président de la République française, pas pour avoir insulté Nicolas Sarkozy en tant qu'individu.
    Je ne veux surtout pas créer de débat, je tenais juste à te répondre. Et Laystary, merci aussi pour tes nombreux articles de qualité !

  • Neelhanne
    Neelhanne, Le lundi 20 février 2012 à 22h41

    VonValmont;2931272
    Pourquoi ce ton si solennel et grave ? Loin de moi la volonté d'offenser, peut-être l'ai-je mal traduit avec mes mots... Mais je trouve ta réponse un peu exagérée, la France est un pays de liberté d'expression quoi qu'on puisse en dire, quand on regarde l'état des libertés individuelles dans le monde entier... C'est cette liberté qui permet ton message, qui permet l'existence de magazines comme Charlie Hebdo (malgré le douloureux incident de cette année) ou Le Canard enchaîné.
    Ce que je voulais dire par mon commentaire, c'est aussi que les comptes antisarko n'ont pour seul but que de se moquer du président, car même s'il est un homme que l'on peut mépriser il a été élu et est représentant aux yeux du monde de la France. C'est une institution, jusqu'à l'élection d'un nouveau président. Les punitions pour avoir insulté Sarkozy, qu'on soit d'accord ou qu'on ne le soit pas, sont exécutées pour avoir insulté le président de la République française, pas pour avoir insulté Nicolas Sarkozy en tant qu'individu.
    Je ne veux surtout pas créer de débat, je tenais juste à te répondre. Et @Laystary, merci aussi pour tes nombreux articles de qualité !
    Ce qui est vraiment grave,c'est que lorsqu'il s'agit d'une autre personnalité politique ou d'une célébrité,ça ne fait pas autant de bruit.Il veut faire taire tout ce qui pourrait nuire à son image,et ça pour moi c'est non seulement de la censure,mais c'est un comportement de dictateur(oui,je vais loin,mais en même temps,quel président en France a fait cela avant?). Surtout que ces sites étaient dans une moquerie "gentille" et non pas dégradante.Sérieusement,c'est puérile et absolument pas digne d'un président(même si ce n'est pas lui qui a directement enlever ces pages,c'est tout comme)...Enfin je dis ça,je dis rien -_-"

  • Neelhanne
    Neelhanne, Le mardi 21 février 2012 à 00h03

    Copier coller de la page wikipédia:



    "La parodie est une forme d'humour qui utilise le cadre, les personnages, le style et le fonctionnement d'une œuvre pour s'en moquer.
    Elle se base entre autres sur l'inversion et l'exagération des caractéristiques appartenant au sujet parodié.
    [...]Le but poursuivi doit, en principe, être de faire sourire ou rire, sans pour autant chercher à nuire à l’auteur. Ces lois impliquent une absence de confusion entre l'œuvre parodiée et la parodie elle-même de telle sorte que le public sache tout de suite laquelle est l'originale.(bon,ici il s'agit d'une vraie personne)"


    Hors ,dans l'article IX des droits de l'homme et du citoyen:

    "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi."


    Je me répète:mais en quoi ces pages twitter étaient elles dégradantes pour Sarkozy puisqu'elles n'étaient qu'une parodie?et puis elles existaient depuis assez longtemps,pourquoi les avoir fait retirer juste(comme de par hasard ^^") avant les élections?

  • Nwasett
    Nwasett, Le mardi 21 février 2012 à 00h16

    VonValmont : Si on se base sur ce qu'il se passe dans les autres pays, la France va pas rester le pays de la liberté d'expression bien longtemps... c'est pas pour faire de la "provoc", c'est ce que je pense réellement. Si on "laisse faire" sous prétexte que "ailleurs, c'est pire" alors on régresse...

    Temperance : Dans ce cas là, pourquoi on laisse faire les Guignols, par exemple? Ou des caricatures? J'ai pas suivi les comptes twitter en question (j'suis pas sur twitter) mais "se moquer" veut pas forcément dire "insulter"... (Après ça dépend de la teneur des moqueries en question, comme je dis, j'ai pas suivi les comptes).
    Les caricatures, les parodies, y'en a toujours eu, là ça prend une nouvelle forme avec internet et twitter mais au final c'est pas très différent...
    Enfin c'est une vraie question, à quel moment on est dans l'humour, à quel moment on passe dans la violation du droit à l'image? Parce que là, pour moi c'est pas clair.

    (Sans vouloir diaboliser sarko, bon je l'aime pas, mais j'aime pas les autres non plus ^^ )

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !