« La Rue des allocs » sur M6, c’est ce soir !

M6 a annoncé son nouveau programme de télé-réalité, La Rue des allocs, pour mettre en lumière la vie des personnes précaires. Le programme se dévoile dans un premier teaser — sans permettre de dire à quoi ressemblera réellement l'émission.

« La Rue des allocs » sur M6, c’est ce soir !

Le 17 août — C’est ce soir que M6 diffuse les deux premiers épisodes de La Rue des allocs, son documentaire sur la précarité.

Mis à jour le 10 août 2016 — Après avoir annoncé la diffusion de son émission La Rue des allocs d’ici une semaine, M6 en a dévoilé un premier extrait.

« Il me reste quatre œufs et deux croques-monsieur, je peux tenir. Je peux tenir jusqu’au 6, c’est géré pile poil. »

Ce premier protagoniste du docu-réalité parle de la galère de la fin de mois, dans laquelle « [ils/elles sont] tou•tes ».

Pour le moment, ça ne verse pas dans le trash ou dans les séquences polémiques comme avait pu le faire Benefits Streets, même si cet homme semble démuni face à son chat qui « mange plus que lui ».

On verra si le reste de l’émission est sur le même ton ou si la chaîne M6 est également tombée dans les travers de son pendant british en ne dévoilant que le côté sombre de cette « rue des allocs ». Et à mon humble avis, seul•es les habitant•es qui prennent part au docu-réalité pourront réellement dire ce qu’il en est.

Article initialement publié le 28 juillet 2016 — Vous rappelez-vous de ce scandale qui avait secoué le Royaume-Uni, provoqué par la diffusion d’une émission intitulée Benefits Street ? Si non, voici un bref mémo : ce docu-réalité avait suivi des habitant•es de Birmingham, une ville où le taux de chômage s’élevait à 16,5%, soit plus de deux fois la moyenne nationale.

L’objectif était d’offrir une immersion dans la vie des gens en situation de précarité. Mais la chaîne avait traité le sujet de manière sensationnaliste, et les personnes au cœur du show avaient dénoncé une vision biaisée et dépréciée de leur quotidien.

L’émission contenait notamment un passage où un homme expliquait comment voler des vêtements ou encore une famille qui disait frauder pour obtenir davantage d’aides… en plein débat parlementaire pour réformer le système d’allocations sociales.

benefits-street

M6 a récemment annoncé l’adaptation du programme en France. Rue des allocs, dont le titre est littéralement traduit de celui du programme britannique, sera donc diffusé le 17 août.

Pour pitcher son émission, la chaîne décrit certain•es des habitant•es du quartier de Saint-Leu, à Amiens, où des caméras ont été disposées pendant six mois afin de capter des fragments de leurs vies.

« Parmi ces habitant•es : Marie-Jo, figure de proue du quartier, qui élève seule le dernier de ses 5 enfants et court toute la journée des Restos du cœur aux aides des allocations familiales pour qu’il ne manque de rien.

Jessica, 23 ans, qui s’endette pour faire plaisir à sa petite Maelys, 4 ans.

Franck, 41 ans, ancien boulanger terrassé par son divorce, qui se bat pour éponger ses dettes.

David, avec 450 euros de RSA par mois, enchaîne les petits boulots au noir pour améliorer son quotidien.

Presque tou•tes vivent avec moins de mille euros par mois, le seuil légal de pauvreté. »

L’interrogation qui se pose, c’est de savoir si le programme va provoquer une polémique semblable à celle qui avait ébranlé le Royaume-Uni… en tout cas, il fait déjà beaucoup parler de lui, plus de deux semaines avant sa diffusion.

À lire aussi : Ma vie à 2 balles, le webdoc de la débrouille

Le sujet peut être intéressant et viser à sensibiliser à la problématique de la pauvreté en France, qui est parfois mal connue et fait donc l’objet d’un très grand nombre de préjugés.

Mais le titre semble provocateur et il faudrait parvenir à éviter de tomber dans le sensationnalisme qui avait été tant décrié dans l’édition britannique du programme, sans faire non plus dans le larmoyant et l’apitoiement. Un pari plutôt risqué donc…

Il y a tout de même une différence que l’on peut noter dès à présent entre les deux émissions : la version britannique s’étalait sur plusieurs semaines alors que celle que M6 propose ne comportera que deux épisodes, programmés au cours de la même soirée.

On attendra la diffusion pour en savoir davantage. Et vous, ce reality-show vous paraît-il être une bonne ou une mauvaise idée ?

À lire aussi : Faut-il « donner de l’argent à un SDF ? » et autres interrogations d’un « Point de vue social »

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 55 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gadda
    Gadda, Le 19 août 2016 à 23h17

    @Freehug : oui tu as raison ! Puis par exemple, en ce qui concerne l'émission de télé-réalité serbe, une personne explique que ce qui est machiavélique, c'est que les gens regardent cette émission tout en se demandant qui peut bien regarder une merde pareille.
    C'est drôle, déjà l'écran attire, particulièrement celui de la télé (par exemple quand il y en a une allumée dans un resto on voit qu'on est tous un peu accrochés dessus). Et là, c'est comme un zoo, et je pense que bien que ce soit réel (les gens se font vraiment violenter dans les téléréalités), c'est vachement distancié parce qu'on se dit "ohlala heureusement que moi je suis pas comme ça". J'ai l'impression qu'il y a un mécanisme inverse à l'identification : ici on s'identifie à personne, mais on "aime" voir ce qu'heureusement, on est pas devenu (mais je parle des téléréalités où les gens sont enfermés, une émission comme "Rue des allocs" utilise des ressorts différents je pense). Mais peut-être que je dis n'importe quoi ^^
    Et puis tu as raison, c'est horrible mais on s'habitue à voir du gore sur écran (dans la vraie vie je suis d'accord c'est pas du tout pareil), ca m'a vachement choqué dans l'article quand ils disent qu'un enfant de 10 ans a été exposé à 8000 meurtres. C'est énorme !

Lire l'intégralité des 55 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)