Vous ne savez pas quoi voir au cinéma ce 19 mai ? Par ici


On y est presque : la réouverture des cinémas approche à grand pas. Minute papillon : savez-vous au moins ce que vous comptez regarder avant de vous ruer dans la salle obscure le plus proche ? Ah, on se disait bien que vous aviez besoin d'un peu d'aide !

Vous ne savez pas quoi voir au cinéma ce 19 mai ? Par iciPexels (A. Olichon) et Allociné

Le 19 mai 2021 est là ! Et vous savez ce que ça signifie… c’est la réouverture des cinémas !

Peut-être qu’après ces longs mois sans pop corn (sucré, bien sûr) ni coude-à-coude désagréable avec votre voisin, vous êtes un peu perdue face à la profusion de sorties cinéma. Alors je vous ai préparé une petite liste de films à voir pour que vous puissiez faire votre choix.

Les films qui sortent le 19 mai 2021

Si vous avez soif de nouveautés, voici une sélection des films qui vaudront le coup de faire une queue interminable devant votre cinéma le plus proche !

L’étreinte, un film poignant

  • De Ludovic Bergery, avec Emmanuelle Béart, Vincent Dedienne, Tibo Vandenborre
  • De quoi ça parle : après le décès de son mari, Margaux décide de commencer une nouvelle vie. Elle reprend des études de littérature et se met en quête d’amour.
  • Pour qui : les amoureuses des films déchirants, celles qui passent leur temps à étouffer leurs sanglots pour ne pas déranger le monsieur sur le siège d’à côté.
  • L’argument qui tue : la délicatesse du film, le jeu magnifique d’Emmanuelle Béart.

Écoliers, le documentaire tout choupi

  • De Bruno Romy
  • De quoi ça parle : le documentaire Écoliers suit la vie de 24 enfants au sein de leur classe. On y découvre les liens qui les lient et, dans ce cadre, leurs rêves, leurs petits secrets et petites peurs.
  • Pour qui : celles qui ont besoin d’un retour en enfance.
  • L’argument qui tue : l’innocence de ces enfants qui fait du bien au moral en cette période compliquée.

Le Dernier Voyage, le film de science-fiction dystopique et palpitant

  • De Romain Quirot avec Hugo Becker, Lya Oussadit-Lessert, Paul Hamy
  • De quoi ça parle : dans un futur proche, les humains exploitent une mystérieuse lune rouge à outrance pour s’accaparer son énergie. Soudain, elle change de trajectoire et fonce sur la Terre. Un seul homme est en mesure de la détruire, mais il refuse la mission. Dans sa fuite, il rencontre Elma, une ado au caractère bien trempé.
  • Pour qui : les aficionadas de la science-fiction un peu barrée.
  • L’argument qui tue : les effets spéciaux et l’odyssée palpitante des deux protagonistes.

Falling, l’histoire familiale touchante

  • De Viggo Mortensen avec Lance Henriksen et Terry Chen
  • De quoi ça parle : John, qui vit en Californie avec son compagnon Eric et sa fille Monica, fait venir son père Willis dont la mémoire décline. Avec Sarah, sa sœur, John tente d’aider son père du mieux qu’il peut, mais ce dernier est plus que réfractaire
  • Pour qui : les fans des tranches de vie qui mettent la larme à l’œil.
  • L’argument qui tue : les dialogues profonds et la magnifique photographie.

Envole-moi, la rencontre aussi inattendue qui fait des étincelles

  • De Christophe Barratier avec Victor Belmondo, Yoann Eloundou, Gérard Lanvin
  • De quoi ça parle : à part s’amuser en boîte, Thomas ne fait pas grand-chose de sa vie. Après une nuit de débauche complète, son père décide de lui couper les vivres et, étant docteur, il lui impose de s’occuper d’un de ses patients. Ce dernier se prénomme Marcus, a 12 ans et souffre d’une maladie grave depuis la naissance. La rencontre des deux protagonistes va changer la vie de l’un, comme de l’autre. Vous sentez ce petit parfum d’Intouchables ?
  • Pour qui : les fans de Goldman. Okay, on arrête. Les fans de comédies dramatiques qui font autant rire que pleurer !
  • L’argument qui tue : le ton du film qui s’éloigne de l’écueil misérabiliste.

Audacieuses, le programme qui porte bien son nom

  • De qui : Cécile Carré, Anthony Coveney, Lauriane Escaffre, avec Emilie Bierre, Jean-Marc Dalphond, Maïka Ferron
  • De quoi ça parle : Audacieuses est un programme composé de quatre courts-métrages. Destinée aux adolescentes de 13 ans (et plus), cette compilation suit les aventures de quatre héroïnes qui ont autre chose à faire que de se laisser dicter leur vie. Interrogeant les représentations des personnages féminins au cinéma, les différents courts tentent de montrer aux jeunes filles qu’on peut s’émanciper des schémas narratifs qui leur sont assignés d’emblée.
  • Pour qui : les féministes hystériques. Plus sérieusement : tout le monde.
  • L’argument qui tue : le féminisme affirmé. Voilà.

Les films sortis en 2020 qui reviennent sur nos écrans le 19 mai

Quand les cinémas ont fermé en octobre, vous n’avez pas eu le temps de voir autant de films que prévu ? Pas de panique, ils reviennent ce mois-ci ! Voici ma petite sélection de films à rattraper.

Michel-Ange, le film historique à la sauce thriller

  • D’Andreï Konchalovsky avec Alberto Testone, Adriano Chiaramida, Yuliya Vysotskaya
  • De quoi ça parle : « talent » peut rimer avec « tourment », et ce n’est pas Michel-Ange qui dira le contraire. Dans Michel-Ange, à cause de son génie inégalé, deux grandes familles rivales se disputent sa loyauté. Sang, complots et créativité sont les maîtres-mots de ce film.
  • Pour qui : celles qui aiment concilier thrillers et histoire de l’art (et qui adorent l’accent italien).
  • L’argument qui tue : l’intrigue ! On ne parle souvent de Michel-Ange que pour ses œuvres, ça change un peu.

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, le film pour les filles culottées

  • De Rémi Chayé avec Salomé Boulven, Alexandra Lamy, Alexis Tomassian
  • De quoi ça parle : ce film d’animation relate les aventures de Martha Jane, une enfant américaine du 19e siècle qui aime porter des pantalons et monter à cheval. Un jour, alors qu’elle est accusée de vol, elle n’a pas d’autre choix que de fuir. Habillée « comme un garçon », comme on aurait dit à l’époque, elle se lance à l’aventure et tente de récolter les preuves de son innocence.
  • Pour qui : celles qui adorent la légende de Calamity Jane et les filles qui ne se laissent pas faire
  • L’argument qui tue : le fait de pouvoir visionner un film qui vous plaira autant qu’aux enfants — les vôtres, vos frères et sœurs, neveux, nièces, petits cousins, bref vous voyez l’idée !

Une Vie secrète, l’histoire d’amour bouleversée par l’histoire

  • D’Aitor Arregi, Jon Garaño et José Mari Goenaga avec Antonio de la Torre, Belén Cuesta, Vicente Vergara.
  • De quoi ça parle : Espagne, 1936. Higinio est un partisan républicain dont la vie est menacée par Franco et ses troupes. Avec sa femme Rosa, ils décident alors de se cacher, ce qui les enferme dans une vie sous camouflage.
  • Pour qui : les accros de l’histoire avec un grand « h » et des amours passionnelles.
  • L’argument qui tue : inspirée d’une histoire vraie, ce film nous rappelle que le fascisme n’est jamais très loin, et ses conséquences non plus.

Billie, le biopic dont on avait besoin

  • De James Erskine
  • De quoi ça parle : en plus d’être une des plus grandes icônes musicales de tous les temps, Billie Holiday est aussi un emblème de la lutte contre le racisme. Avec toutes ces cordes à son arc, pas étonnant qu’une journaliste, Linda Lipnack Kuehl ait souhaité faire une biographie de l’artiste. Malheureusement, tous les documents qu’elle avait recueillis n’avaient jamais été dévoilés… jusqu’à maintenant.
  • Pour qui : les fans de la bonne musique et les défenseuses des causes nobles.
  • L’argument qui tue : les images et les témoignages inédits.

Deux, l’histoire d’amour tragique

  • De Filippo Meneghetti, avec Barbara Sukowa, Martine Chevallier, Léa Drucker
  • De quoi ça parle : aux yeux du monde, même de leur entourage le plus proche, Nina et Madeleine sont de simples voisines. En réalité, elles sont folles amoureuses l’une de l’autre. Un jour, un accident tragique vient chambouler leur quotidien…
  • Pour qui : celles qui aiment les histoires d’amour dramatiques et les vivent par procuration.
  • L’argument qui tue : c’est tout de même peu commun de voir deux femmes âgées dans un couple lesbien au cinéma, ça mérite un coup d’œil rien que pour ça.

Voilà ! Il y en a pour tous les âges et tous les goûts. Préparez votre boisson trop sucrée préférée et vos mouchoirs, les prochaines semaines vont être riches en émotions !

À lire aussi : J’ai testé pour toi… retourner au cinéma après 3 mois de fermeture

Sylsphée Bertili

Sylsphée Bertili


Tous ses articles

Commentaires

ampw

Petite question en pleine insomnie : comment est-ce que les cinémas comptent gérer justement leurs programmations entre ce qui devait sortir et ce qui n'a pas pu sortir ? Et est-ce qu'il y aura par ex moins de films étrangers au cinéma pendant un petit temps pour "privilégier" les productions françaises ?
J'avoue que je ne comprends pas du tout comment ça marche, héhé

Merci :)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!